L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Dunkerque : le coup de gueule d’une conseillère face aux régionales

Lu, vu, entendu Par | 08 juin 2015

A Dunkerque, c’est un vrai coup de gueule que la conseillère municipale d’opposition Joëlle Crockey a fait paraître dans les pages “Expression politique” du magazine de Dunkerque de ce mois de juin. Jusqu’à présent dans l’opposition municipale PS face à Patrice Vergriete, l’ancienne adjointe de Michel Delebarre n’y va pas par quatre chemins : “Militante depuis près de 35 ans, j’ai décidé de démissionner du Parti Socialiste. En me plaçant en position inéligible sur la liste des régionales, ce parti me désavoue en niant ma loyauté et mon investissement, je me suis donc retirée de cette liste”, écrit la conseillère municipale en son nom propre. Premier enseignement : pour les Régionales, les places sont chères car si au delà des 20 premières positions, vous n’êtes plus en position éligible, ça sonne la défaite avant le combat, non ? Denonçant au passage “un parti qui ne fait pas ses choix pour ses habitants mais répond essentiellement à la demande d’élus « d’appareil », parlementaires, parachutés…”, le deuxième enseignement c’est que Wulfran Despicht, le Dunkerquois vice-président du conseil régional, a peut-être été mieux “pistonné”… Décidément, cette liste PS aux régionales n’a pas fini de faire parler d’elle !

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

3 Commentaires

  1. En 2010, Joëlle Crockey avait été la dernière socialiste du Nord élue, à la 42ème place sur la liste de second tour PS Front de gauche, EELV, PRG, MRC, personnalités, mais elle était la 17ème socialiste de la liste.
    La liste avait pourtant obtenu la majorité absolue. Considérer qu’au delà de la 20ème place ce n’est pas éligible est donc logique.
    Avec les démissions, 3 autres candidats socialistes ont fini par siéger au Conseil Régional depuis 2010.

  2. Forcément ne pas être en position éligible peut nourrir de la rancœur et de la déception… J’espère toutefois qu’avant de faire ses cartons cette élue se fendra d’un beau courrier d’insatisfaction à destination des services logistiques de l’Institution. En effet durant ce mandat on a pu constater avec compassion qu’elle souffrait de la très mauvaise qualité de son siège dans l’hémicycle. La triste conséquence : impossible pour la malheureuse de rester plus de 5 minutes à sa place et ainsi suivre avec attention et sérénité les débats ! Comme quoi le mandat de conseiller régional en NPDC relève du sacerdoce.

  3. Je ne sais qu’une chose: les impôts cessent d’augmenter, à moins d’être”maso” je ne peux voter pour ces dévots administratifs et idéologiques.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus