L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

PS Nord : tout çà pour çà !

Petit théâtre de Martine Aubry | Région Par | 23 mai 2015

Avec les bons résultats de la motion Cambadélis/Aubry dans le département, la fédé du Nord peut souffler. Et Gilles Pargneaux a peut-être sauvé sa tête. Pour un prochain renouvellement des instances partisanes des socialistes, on ne misait guère sur le premier fédéral coupable d’avoir emmené ses troupes à l’abattoir depuis des municipales catastrophiques – et notamment la perte de Roubaix et Tourcoing – des européennes où il passa lui-même par une porte étroite, des sénatoriales en peau de chagrin, et des départementales historiques…pour la droite, ainsi dans le Nord. La candidature de l’universitaire Rémy Lefebvre* –  signataire de la motion B dite des “frondeurs” et il fut signataire de la motion Hamon il y a quelques années – vise plus à marquer un territoire à la gauche du PS qu’à faire bouger les lignes. Et c’est probablement ce qui se passera dans les autres fédérations comme au prochain congrès de Poitiers. Le ralliement  – c’est le mot – de Martine Aubry à la motion Hollande/Cambadélis ( version parisienne et nationale…) a certes fait basculer le scrutin y compris à Lille, évidemment. Le congrès de Poitiers s’annonce finalement moins risqué que prévu. Certes, on y débattra, on s’y engueulera peut-être. Mais Poitiers devrait être Poitiers. Pas Reims ou Rennes. C’est Manuel Valls le grand vainqueur, qui voit ainsi le risque de division de sa majorité s’éloigner, la gauche de la gauche battre de l’aile (ainsi le divorce à chaud entre l’écolo “dure” Cécile Duflot et le radical Jean-Luc Mélenchon lui-même de plus en plus éloigné des communistes) et se sent ainsi réconforté de n’avoir à croiser le fer qu’avec la droite elle aussi en cours de recomposition. Un scenario classique. Avant le grand choc de 2017. Localement, ce sont les régionales que l’on continue de préparer et l’unité – un bien grand mot ? – de la fédération nordiste montre que les pataquès et conflits qui s’enchaînent depuis quelques semaines pour dresser la liste socialiste aux régionales et nouer les alliances n’ont pas pollué le débat interne au parti dans le département. Hum ! Alors ? Gilles Pargneaux toujours à la fédé, et Pierre de Saintignon toujours tête de liste aux régionales ?

* Rien n’est jamais joué d’avance. On avait chuchoté le nom de Dominique Bailly le sénateur-maire d’Orchies, proche de Martine Aubry, par ailleurs pressenti sur la liste des régionales. S’il devait entrer franchement dans le jeu fédéral, les cartes seraient alors rebattues. Mais pas les grands équilibres sortis des urnes ces jours-ci.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Casting

Bienvenue sur Le Petit Théâtre de Martine Aubry et Xavier Bertrand, associé au pure-player d’informations DailyNord. Tenu par le journaliste Marc Prévost, et dans le prolongement du livre le Petit Théâtre de Pierre Mauroy, il décrypte  et éclaire les coulisses de la vie politique locale et nationale et parfois aussi d’autres choses. C’est son choix ! Voir Ma Bio & my Way,

A lire sur DailyNord

Me contacter

Pour toute remarque, question, vous pouvez me contacter en laissant un message par là .