RECYCLAGE ACTUALISÉ

Réflexions Par | 08H10 | 18 mai 2015

Le RC Lens en Ligue 2 : comment se sont comportés les autres clubs relégués depuis dix ans ?

Alors que la relégation du RC Lens en Ligue 2 est actée depuis quelques jours, DailyNord recycle un papier publié l’an dernier, à l’occasion du plongeon de Valenciennes au deuxième échelon national.  Nous avions regardé le comportement des autres clubs relégués depuis une dizaine de saisons. Remonte-t-on facilement en Ligue 1 ? Ou au contraire, une descente amorce-t-elle une dégringolade encore plus importante ? Recyclage actualisé.

 

Cliquez sur le tableau pour le voir en plus grand. Le comparatif s’arrête à la saison dernière, mais nous actualisons les données dans le texte.

Souvenez-vous il y a seulement cinq ans : Boulogne-sur-Mer faisait un court intermède au plus haut niveau du football français avant de redescendre à un étage plus conforme à son standing, la Ligue 2. Sauf que la chute ne s’est pas arrêtée là : le club squatte désormais le National (troisième échelon) et on a même bien eu quelques frayeurs de le voir sombrer plus profondément (notamment il y a deux saisons, relire notre article, tandis que cette année, le club pointe pour le moment à la septième place).

Ceux qui font le yo-yo

Quel est donc l’avenir d’un club qui descend en Ligue 2 ? C’est la question que nous nous sommes posés avec la relégation de Lens. Nous avons observé les résultats des clubs qui sont descendus, voire redescendus, en Ligue 2 depuis la saisons 2003-2004.

Sans surprise, on peut distinguer plusieurs grandes catégories.  Ceux qui ne s’avouent pas vaincus, à l’image du RC Lens qui fait le yo-yo depuis 2008 ou Caen constamment entre deux eaux depuis dix saisons. Parfois, on peut d’ailleurs s’avouer vaincu un temps, dégringoler en National dans la foulée et revenir au plus haut niveau (l’exemple de Bastia ou de Metz). Reste que comme vous l’observez dans le tableau, la relégation et une remontée immédiate restent finalement assez rares : Metz et Strasbourg ont été dans ce cas. N’oublions pas aussi les “accidents de parcours”, comme Monaco qui a végété deux saisons en Ligue 2, avant de remonter.

Au LOSC, Girard s’en va, Renard arrive peut-être

Quand René Girard était arrivé au LOSC, il promettait de repartir sous les ovations (20 Minutes). Il n’aura eu le droit qu’aux sifflets des supporters, déçus de la saison du LOSC, qui devrait finir à la huitième place de Ligue 1 et a été battu sèchement ce week-end par l’Olympique de Marseille (0-4). Le sudiste quitte donc le club et devrait être remplacé par Hervé Renard. Plus connu en Afrique, ce dernier, qui avait échoué à sauver Sochaux de la relégation l’an dernier, repart avec des ambitions moindres pour les Dogues et un projet axé sur la jeunesse et la formation.

 

Ceux qui semblent accrochés à la Ligue 2 ou font la navette entre National et Ligue 2

Deuxième catégorie : ceux qui semblent solidement accrochés à la Ligue 2 sans pouvoir remonter bien longtemps, mais sans descendre non plus bien bas. Le Havre et Dijon sont des habitués du deuxième échelon. Istres, qui jouait en Ligue 1 en 2004/2005, a connu une incursion en National avant de remonter, tout comme Troyes (qui monte en Ligue 1 pour la saison prochaine). Mais globalement, pour ces clubs, la Ligue 2 est le quotidien.

Ceux qui dégringolent pour de bon

Enfin, troisième catégorie, ceux qui dégringolent pour de bon (en National, voire pire, sans pouvoir pour le moment remonter vers la Ligue 2 et encore moins vers la Ligue 1). Sur les vingt-deux clubs qui ont quitté la Ligue 1 ces dix dernières saisons, quatre ont connu ce cas de figure : Strasbourg, Sedan, Grenoble ou encore Le Mans. Point commun : ces clubs ont tous fini par lâcher prise faute de moyens et ont été relégués par décision administrative de la DNCG (Direction Nationale de Contrôle de Gestion).

Quel avenir pour Lens ? Madame Irma n’a pas de réponse

Depuis ce papier, publié initialement en mai 2014, d’autres exemples peuvent s’ajouter : le régional de l’étape par exemple, le VAFC, qui a lutté toute cette saison contre la relégation en National. Le club du Hainaut jouera sa tête ce week-end en Ligue 2 (voir le classement). Même cas de figure pour l’AC Ajaccio descendu l’an dernier et encore en mauvaise posture. Seul Sochaux a assuré son maintien, mais loin des équipes de tête : il est actuellement neuvième à neuf point du troisième.

Que peut-on alors en présager pour le RC Lens la saison prochaine ? Pas grand chose… à l’heure où nous écrivons ces lignes. Le club est habitué depuis 2008 à l’ascenseur entre Ligue 1 et Ligue 2, mais l’avenir paraît flou entre les millions promis par Gervais Martel, le passage devant la DNCG et les aléas sportifs enfin : Antoine Kombouaré semble sur le départ, les meilleurs joueurs de la saison devraient suivre. Une réponse, Madame Irma ?

(avec Blaise Touron)

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là