PRECURSEUR FEMINISTE

Le Petit Dico décalé du Nord - Pas-de-Calais Par | 08H00 | 26 avril 2015

Le Petit Dico Décalé du Nord-Pas-de-Calais : Paul Dussaussoy (Boulogne-sur-Mer)

Qui connaît encore le nom de Paul Dussaussoy ? L’histoire a malheureusement effacé des mémoires le nom de ce Dunkerquois devenu député de Boulogne-sur-Mer du début du siècle qui a déposé la première proposition de loi en faveur du vote des femmes. Son portrait à la veille des 70 ans du premier vote des femmes, le 29 avril prochain. dussaussoy-p

Nordiste oublié né en 1860 à Dunkerque, décédé en 1909 à Paris. Avocat, ce Nordiste entre dans la vie politique en devenant conseiller général du canton de Marquise sur la Côte d’Opale, dans le Pas-de-Calais. Il est ensuite élu député “républicain libéral” de Boulogne-sur-Mer en 1893 jusque 1902 et de 1906 à 1909. A l’époque, c’est un peu le défenseur des causes perdues d’avance, comme par exemple obtenir un statut protecteur pour les marins éprouvés par les tempêtes ou encore faire élire les sénateurs au suffrage universel. Autant dire que lorsqu’il a proposé que les femmes puissent s’exprimer « dans les élections aux conseils municipaux, aux conseils d’arrondissement et aux conseils généraux », tout le monde s’est demandé si le ch’ti n’était pas devenu fou. Un droit de vote limité aux élections locales ? Et pourquoi pas les présidentielles tant qu’on y est ? Bien sûr, le Sénat s’oppose à l’adoption de cette loi avant-gardiste (ils avaient peur que les femmes soient trop influencées par l’Eglise). Et hélas, notre pauvre député cassa sa pipe quelques années après en 1909. N’empêche, son projet de loi sera redéposé à chaque législature par le groupe pour la défense des droits des femmes. La commission du suffrage universel ira même jusqu’à brandir le rapport Ferdinand Buisson, l’un des fondateurs de la Ligue des droits de l’homme, pour que les femmes puissent enfin exercer leur devoir civique.

La parité a encore des progrès à faire

Il faut attendre 34 ans, un certain Charles de Gaulle et une ordonnance du 21 avril 1944 pour que les Françaises soient reconnues “électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes”. Pourtant en 1997, avec seulement 10,9 % des députés femmes et en 1998, avec  5,6 % de femmes sénatrices, la France se situait à l’avant‑dernière place des pays européens en matière de parité. Il aura fallu sept autres lois pour faire avance la parité, comme lors des dernières élections départementales. Entre temps, Dussaussoy a certainement eu le temps de se retourner dans sa tombe plusieurs fois !  Crédit photo : Assemblée Nationale.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là