ANNIVERSAIRE

Petite histoire Par | 07H40 | 29 avril 2015

Il y a 70 ans, les femmes votaient pour la première fois dans le Nord – Pas-de-Calais

C’était il y a 70 ans exactement, le 29 avril 1945 : les femmes nordistes mettaient pour la première fois en France un bulletin dans l’urne pour les élections municipales. DailyNord s’est intéressé à ce vote historique, et aussi à ceux qui ont suivi. 

La une de La Voix du Nord du 30 avril 1945 laisse un (tout) petit peu de place au premier vote des femmes. Crédit photo Mairie de Lille / Archives de la bibliothèque municipale

La une de La Voix du Nord du 30 avril 1945 laisse un (tout) petit peu de place au premier vote des femmes. Crédit : Mairie de Lille / Archives de la bibliothèque municipale.

Les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes“, promettait l’ordonnance de 1944. Un an plus tard, à l’occasion des municipales d’avril 1945, les femmes allaient voter pour la première fois. On aurait pu s’attendre à ce que la presse régionale de l’époque parle en long et en large de ce moment historique… Et non ! Nous sommes à la fin de la Seconde guerre mondiale et un seul sujet passionne la presse et ses lecteurs : les Etats-Unis, lancés dans la bataille, pour repousser les troupes allemandes. Du coup, des femmes qui votent pour la première fois, c’est intéressant… mais pas prioritaire.

Le journal La Croix du Nord du 24 mars 1945 le rappelle : “Si Monsieur a reconquis le droit de vote, Madame a également obtenu le sien, et ainsi donc chacun et chacune vont au cours de la journée mettre bien sagement leur bulletin dans l’urne“. Le ton est donné : les hommes se sont battus pour ce droit pendant que les femmes l’ont obtenu !

Peu didactique

D’une façon générale, la presse a peu pratiqué le genre didactique“, souligne un passionnant rapport de Virginie Martin sur l’accès des femmes françaises au vote en 1944 (publié par Think Thank Different et la Fondation Jean Jaurès). L’éducation des femmes en matière électorale est loin d’être un sujet de préoccupation, même si certains organes de presse comme La Voix du Nord ou Nord Eclairs’emploient tout de même à donner à leurs lectrices quelques leçons d’apprentissage et de civisme“, souligne l’étude.

A l’approche des municipales, les journaux régionaux réservent  à leur lectorat féminin quelques encadrés qui présentent les différents candidats et surtout rappellent à ces dames (au cas où elles l’auraient oublié) d’honorer ce droit qu’elles ont revendiqué – et que l’on a finalement bien voulu leur “céder”. Nord Eclair fera  ainsi un “Appel aux lectrices” et le groupe Libération un “Appel aux femmes” dans lesquels il est rappelé la marche à suivre et les pièces nécessaires pour s’inscrire sur les listes électorales.

Vote massif

Le jour J, les femmes ont occupé le devant de la scène et, d’après la presse, se sont déplacées massivement pour voter. Une réponse collective qui a certainement voulu balayer les doutes qui subsistaient sur leur participation aux élections… Le lendemain du vote, La Voix du Nord du lundi 30 avril 1945 titrera d’ailleurs “Les femmes ont accompli avec conscience leur devoir électoral” avec en première page…  la photo d’une religieuse dans un bureau de vote à Lille !

Pour beaucoup de femmes de cette génération, le vote est même devenu un devoir. Elles ont été nombreuses à ne jamais faillir lors des scrutins (lire l’article du Figaro publié en 2010 consacré à une Touquettoise). Qu’en est-il 70 ans plus tard ? En France, selon une enquête de l’INSEE de 2012, les femmes nées à partir de 1945 sont plus souvent inscrites sur les listes électorales que les hommes. La tendance se creuse même dans la génération née dans les années 80.

Quelle abstention ?

Mais votent-elles pour autant ? Dans les années 50, certains sondages estiment que les femmes votent moins que les hommes, avec un écart oscillant entre 7 et 12 points. Une différence qui s’est réduite à quelques points à partir des années 60. “Pendant longtemps, les femmes s’abstenaient plus que les hommes ou votaient plus à gauche mais aujourd’hui, les différences se sont considérablement nivelées“, constate Anne-Marie Marmier, universitaire en charge de l’Observatoire régional de la parité 59-62.

Dernièrement, l’INSEE s’est penché plus précisément sur le vote des femmes dans la région Nord-Pas-de-Calais à l’occasion du premier tour des deux dernières élections présidentielles. En 2007, “les jeunes filles se mobilisent beaucoup plus – spécificité régionale – que leurs homologues masculins , tandis que les femmes entre 25 et 44 ans semblent adopter le comportement électoral des hommes“, note cette analyse. Les jeunes filles de 18 à 24 ans s’étaient abstenues à hauteur de 13,8%  contre 22,7% pour les hommes de la même tranche d’âge. Au delà de l’âge et du genre, ce sont désormais plus les conditions d’insertion professionnelles et sociales qui dictent les comportements abstentionnistes.

Eligibles maintenant ?

En 2012, l’INSEE a justement croisé les taux d’abstention avec le sexe et le type d’activité, toujours en région Nord-Pas-de-Calais :  16,4% de femmes actives se sont abstenues au premier tour des présidentielles contre 18,1% des hommes, les écarts se creusant pour les chômeurs (21,3% contre 34,2%) et les retraités (30,5% contre 15,9%). Conclusion, plus les femmes sont jeunes, plus elles votent si l’on compare aux  hommes.

Electrices et éligibles“, promettait l’ordonnance de 1944. Electrices, les Nordistes l’ont désormais prouvé. Soixante-dix ans après, reste à faire quelques progrès sur l'”éligible”. Si en octobre 1945, Rachel Lempereur, Madeleine Léo-Lagrange et Emilienne Galicier ont été les trois premières Nordistes à être élues à l’Assemblée Nationale parmi un collège de 33 pionnières, force est de constater que le Nord-Pas-de-Calais ne compte encore aujourd’hui que quatre députées (sur 33 sièges).

L’Observatoire régional de la parité organise une soirée-débat « Regards croisés sur la lutte des femmes pour le droit de vote en France et en Angleterre », avec projection du film documentaire de Michèle Dominici « Les suffragettes » ce mercredi 29 avril à 18h30 à la Maison des associations, 72 rue Royale à Lille.

Bonus, vidéo de l’INA sur ce premier vote à Paris, le 21 avril 1945

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire