ON SE DÉTEND ?

Réflexions Par | 08H15 | 22 avril 2015

Des pneus crevés à la chasse d’eau à changer, petites anecdotes de comptes de campagne (3/3)

Troisième et dernier volet de notre enquête sur les comptes de campagnes des candidats aux élections municipales. Avec un petit pot-pourri de réflexions à la volée au gré des factures de nos candidats.

mellickpneus

C’est vraiment touchant d’essayer de faire rembourser ses pneus par l’Etat. Mais quel candidat a osé ?

Tourcoing à bicyclette

Le 8 mars, l’équipe de campagne de Michel-François Delannoy a loué 10 vélos pour aller à la rencontre des Tourquennois à bicyclette. Il ne restait plus que vingt jours avant le gadin.

Michel Delebarre, une campagne toutes en retouches ?

Le vieux flibustier avait-il les traits tirés ? A deux reprises durant la campagne, des corrections chromatiques et retouches sur la prise de vue sur la tête de liste ont été effectuées par une agence de communication. Pour 200 euros, Michou est aussi passé au maquillage en février pour ses photos de campagne.

Qui a dormi à l’hôtel pour Martine ?

Deux factures d’hôtel dans le compte de campagne de Martine Aubry, dont l’une au Crowne Plaza établie au nom d’un certain… Kahn. Non ??!! Titine n’aurait quand même pas osé faire appel à son ex-camarade pour bénéficier de ses conseils en économie ! Qui plus est en l’exposant à une rechute dans le stupre et la luxure des nuits lilloises. Vérification faite, il s’agissait du scientifique Axel Kahn, soutien de la maire de Lille. Tant pis pour le scoop.

Un Bloempot oecuménique

L’ouverture de l’année en 2013 à Lille ? Le restaurant le Bloempot de Florent Ladeyn (ex-Top Chef). Martine Aubry et Jean-René Lecerf, les deux principaux candidats lillois n’ont pas manqué d’y faire un tour. Pour une rencontre secrète au sommet ? Pas de chance, ce n’était pas le même jour.

Nostalgique Mellick ?

L’ancien maire de Béthune qui tentait de reconquérir le beffroi était-il déjà nostalgique de sa probable dernière campagne électorale ? Il a commandé tous les exemplaires de La Voix du Nord en février et mars. Depuis, il les relit religieusement chaque matin.

Il n’y a pas de petites dépenses…

Si vous voulez vous procurez le fichier d’électeurs de votre ville (ce qui peut servir à dresser un profil des votants de votre ville, savoir où tracter, etc), il vous faudra débourser 2,75 euros auprès de votre mairie. Et même si vous êtes maire de ladite commune, comme Michel-François Delannoy à Tourcoing. Au moins, ça lui fait un souvenir.

Des mandataires en famille

Papa, tu veux être mon mandataire financier ? Amusant de constater les noms des mandataires financiers chez les candidats. Quand ce n’est pas le même patronyme, c’est le nom d’un proche de la liste. L’explication est relativement simple : autant travailler avec quelqu’un de confiance.

La voiture à papa

Pour continuer dans le registre famille, sachez que la voiture Renault Laguna dans laquelle le futur maire de Maubeuge, Arnaud Decagny, faisait campagne, n’était pas la sienne. C’était celle de papa, Jean-Claude, l’ancien maire, qui l’a “mise à disposition” pour la campagne. Et c’est évidemment déclaré dans le compte.

La chasse d’eau de Guillaume Delbar

Pas de pot pour le futur maire de Roubaix. Comme Martine Aubry en son temps à son arrivée rue de Solférino, il a dû faire réparer la chasse d’eau de son local de campagne. Montant : 150 euros. En a-t-il fait de même à son entrée à l’hôtel de ville ?

Au rayon des objets de campagne qui changent un peu…

Si les grands classiques demeurent les coupe-vents, écharpes, tee-shirts pour les militants, certains ont innové. Des jetons de caddies marqués Municipales Stéphanie Ducret 2014 à Wasquehal. Et oui, ça se fait toujours.

Frédéric Leturque avait lui acheté des mains applaudissantes publicitaires, marquées « Arras au coeur ». Attention, il était précisé sur la commande : « mais pas chères » ! Nous voilà rassurés !

Ce petit fou de Frédéric…

Restons du côté de Frédéric Leturque. Etait-il sûr de sa victoire ? Trois jours avant le premier tour, il s’est en tout cas acheté une « bombe fil fou » et une corne de supporter. Bonne pioche : il a mis KO ses adversaires dès le premier round.

Pas si aérienne

Malgré son appel à un photographe spécialiste de la prise de vue aérienne pour des photos portraits, la candidature de l’écolo Hélène Flautre n’a jamais décollé à Arras. A méditer.

Un journaliste, ça se soigne…

Et ça fait partie des moyens pour gagner des voix. Donc, ça peut faire l’objet d’un remboursement par l’Etat. Ceux qui ont participé à la conférence de presse de Marc-Philippe Daubresse au restaurant La Cense de Lambersart le 17 janvier seront ravis de savoir que la conférence de presse a coûté 300 euros. Malheureusement, la facture ne précise pas ce qu’ils ont bu.

Mellick, des dépenses un pneu exagérées

Pas de chance pour Jacques Mellick. L’ex-maire de Béthune a voulu se faire rembourser deux pneus de voiture, crevés estimait-il dans le cadre de la campagne électorale. La commission des comptes de campagne n’y a pas cru et l’ex-maire naguère le plus rapide de France, en a eu pour 380,40 euros de sa poche.

Zero + zero = les sondages et enquêtes

Nos candidats n’aimeraient donc pas les enquêtes d’opinion sur leurs chances de réussite à l’élection ? En tout cas, pour tous, la colonne de dépenses « Enquêtes et sondages » est égale à zero. Ce qui en fera doucement rire certains.

Michel Delebarre, la langue bien pendue

Avec 8443 frais téléphoniques, l’ex-corsaire dunkerquois fait péter la facture. L’une des raisons à cela : des factures pour des campagnes SMS à destination des électeurs. Exemple, ce SMS à propos d’un débat Weo/Opal TV : « MD a largement dominé un débat assez faible où le candidat de l’UMP (Diers) a toutefois sorti son épingle du jeu ». Comme quoi gagner le débat ne suffisait pas !

Monsieur ou Madame l’adjointe, je sollicite…

Vous êtes maire en période de réélection et vous voulez organiser une réunion dans une salle de la ville ? Pas question de passer en force. Il faut demander l’autorisation à votre adjoint ou adjointe, comme Martine Aubry à Françoise Rougerie-Girardin. En général, ledit adjoint répond positivement. Surtout s’il veut garder sa place pour le prochain mandat !

Papi Tissu ne les a pas arnaqués

Papi Tissu, entreprise roubaisienne, est une boîte honnête. On en a la preuve. Le 20 janvier, l’équipe de Martine Aubry lui achète 500 écharpes tissu + façon polaire. Montant des courses : 1450 euros. Le 30 janvier, c’est l’équipe de Pierre Dubois qui débarque. Même nombre, même montant, le compte est bon !

Arnaud Sanchez, Louane et la solidarité

Le mardi 25 mars, Louane chantait pour la bonne cause à Lens. Ce concert caritatif était organisé par le Rotary Club, et les bénéfices devaient être reversés à plusieurs associations. Généreux, Arnaud Sanchez y avait emmené six colistiers pour une enveloppe totale de 175 euros. Somme inscrite dans le compte de campagne, mais rejetée par la commission : « bien qu’engagées durant la campagne » ces dépenses n’avaient pas « pour finalité de gagner des voix ». A défaut, Arnaud a perdu 175 euros.

Aequitas, l’expert des champions, n’est pas sectaire

Le FN a Nicolas Crochet comme expert-comptable. Et qu’importe s’il est mis en examen (voir volet n°2). Et les autres candidats ? Une société revient à de nombreuses reprises au fil de la consultation : Aequitas Expertise et Conseils de La Madeleine qui s’est occupée des comptes de douze candidats sur les vingt-huit pour le moment consultés. Une entreprise pas sectaire pour un sou : elle s’est occupée de certifier les comptes du PS  (Capet, Delebarre, Aubry, Delannoy, Dubois, Robert), de l’UMP (Daubresse, Lecerf, Delbar, Decagny, Darmanin), voire des dissidents (Mellick).

Retrouvez les deux volets des enseignements des comptes de campagne des Municipales :

Marc-Philippe Daubresse, champion des dépenses par habitant, Gérald Darmanin, le PO-PU-LAI-RE aux amis très généreux, Jean-René Lecerf qui fait campagne pour la suite, Arnaud le dissident qui dépense un tiers de plus que le maire.

Les drôles d’arrangement du FN, des honoraires en com’ massifs, jackpot pour les imprimeurs, apéro pour tout le monde !

Ainsi que les tableaux des recettes et des dépenses des candidats sur cette page.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire