OBSERVATIONS

Petite histoire Par | 08H15 | 11 mars 2015

Le Nord – Pas-de-Calais n’est pas égal… face aux Quick et McDonald’s

Souvenez-vous en 2014 : alors que l’année était marquée par les ZAD (Zone à défendre) comme Notre-Dame-des-Landes, Sivens ou encore Roybon, dans le Nord – Pas-de-Calais, une manifestation était organisée pour l’ouverture… d’un McDonald’s ! C’était à Saint-Pol-sur-Ternoise. On a les combats que l’on mérite. Mais ça nous a donné envie de regarder comment l’enseigne de fast-food s’était implantée dans le Nord – Pas-de-Calais, ainsi que son principal concurrent, Quick. Carte et enseignements… respectant finalement les équilibres de la région. 


Carte des Quick et Mc Donald’s. Les localisations ne sont pas à la rue près et la liste des restaurants a été établie à partir de leurs sites internet respectifs (sur la base de l’onglet recherche de restaurants).

Face à la malbouffe, personne n’est égal. C’est en tout cas ce qui saute aux yeux sur cette petite carte. Le Nord est ainsi nettement mieux desservi en McDonald’s et en Quick que le Pas-de-Calais. Dans le lot, les Saint-Polois (l’étoile verte sur la carte), qui réclamaient à cor et à cri un McDonald’s ne sont en effet pas vernis : pas l’ombre en effet d’un burger au steak semelle à l’horizon. Le premier restaurant de ce type se situe à au moins une vingtaine de kilomètres, vers Auchel ou Noeux-les-Mines. Il y a donc bel et bien une zone blanche de fast-food dans le Pas-de-Calais à la jonction du Béthunois, de l’Audomarois, du Montreuillois et de l’Arrageois. Ailleurs, dans la région, l’Avesnois est dans une moindre mesure épargné par le phénomène fast-food, mais Fourmies sauve la mise. L’Avesnois et le Ternois à la traîne, tiens, ça nous rappelle notre papier sur les territoires oubliés du Nord – Pas-de-Calais

La dorsale régionale… suit la stratégie d’implantation

Que retenir de cette répartition géographique ? Eh bien que les restaurateurs internationaux préfèrent s’implanter là où il y à du monde. Il suffit d’observer la concentration des enseignes dans la métropole lilloise et dans l’axe Béthune-Lens-Douai, sans oublier que chaque ville d’importance (plus de 30 000 habitants) a son lot de restaurants à burgers : Valenciennes, Dunkerque, Calais, etc. Tout à fait raccord avec la stratégie des McDonald’s qui était décryptée par OWNI il y a quelques années. 94% des McDonald’s sont implantés dans une aire urbaine. Plutôt logique, puisqu’après tout, il faut faire venir un maximum de monde. Les cibles prioritaires sont donc les grandes surfaces, les zones commerciales et les axes très fréquentés en général. Quick suit la même logique… mais loin derrière.

Reste maintenant à déterminer si les personnes vivant en zone blanche ont un IMC (Indice de masse corporelle) plus réduit que les citadins…

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là