L'ACTU EN UN BEFFROI

Tri sélectif Par | 13H00 | 27 mars 2015

Le BeffroiMètre de la semaine

Entre les deux tours, le BeffroiMètre a forcément une tonalité un peu plus politique.

Jean-René Lecerf presque dans le beffroi

Le sénateur est en bonne posture pour devenir le deuxième président de droite du Conseil Général/Départemental du Nord, dix-sept ans après Jacques Donnay.

Jeanne-de-Flandre bien visible dans les beffrois

2,98 millions de téléspectateurs, soit 12,8% du public, ont regardé l’émission “Donner la Vie”, présentée par Michel Cymes, qui se déroulait au sein de la maternité lilloise, la plus grande de France.

Stéphane Furina cartonne hors de son beffroi

Le prof nordiste, auteur de Pire que les élèves (Pôle Nord Editions), s’attire les lumières des médias régionaux et nationaux.

Nicolas Sarkozy revient dans les beffrois

L’ex-président était en campagne : dans l’usine Beck-Crespel à Armentières, parce que François Hollande avait promis de venir la visiter (oui, oui, c’est ça le sens politique),  puis à Halluin pour soutenir les candidats aux départementales.

 

Gilles Pargneaux restera-t-il dans son beffroi ?

Ça chauffe pour le patron des socialistes du Nord qui, de défaite en défaite, devrait céder sa place. Le sénateur-maire d’Orchies, Dominique Bailly, est pressenti pour le remplacer.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là