PETITES PHRASES

Rebrousse-poil Par | 08H30 | 18 mars 2015

Exclusif : les réactions de nos politiques après le premier tour des Départementales

Dimanche soir, ça va être le bal des petites phrases sur les plateaux télés et dans les médias, suite aux résultats du premier tour. Enfin, pas la peine de s’exciter, on sait déjà ce que vont dire nos hommes et femmes politiques régionaux. Si, si. La preuve.

Des petites phrases, des petites phrases, des petites phrases. Crédit : Official BlackBerry Images sur FlickR.

Gilles Pargneaux, patron du PS Nord : “Je suis vert de rage et rouge de honte, suivez mon regard…”

Steeve Briois, maire de Hénin-Beaumont: “Les médias ont parlé d’absentéisme, de présence fictive au parlement européen. Nos électeurs ont montré qu’ils étaient tout sauf absentéistes et encore moins fictifs ! J’ai envie de dire: c’est celui qui le dit qui y est…”

Martine Aubry, maire de Lille : “J’avais lancé l’idée d’une société du care. Mes camarades ont intérêt à être careful au deuxième tour.”

Martine Aubry, maire de Lille (bis) : “Malgré la belle campagne de mon ami Patrick Kanner, nous perdons le Nord. Quel dommage !”

Patrick Kanner, ministre des Sports : “Malgré la présence de Martine Aubry à la réunion de Denain, nous perdons le Nord. Quel dommage !”

Daniel Fasquelle, député-maire du Touquet, trésorier de l’UMP : “Ce n’est ni le moment ni l’endroit pour parler de ni ni. On verra après le deuxième tour”.

Daniel Percheron, président de Région : “Si les mêmes ingrédients se profileront aux régionales ? Demandez à Pierre” dit-il en pouffant de rire.

Gérald Darmanin, député-maire UMP de Tourcoing : “Les défaites du PS dans le Nord – Pas-de-Calais signifient la fin…” Il met sa main dans la poche. “Ah, excusez-moi, mon téléphone vibre. Allo, Florian (*) ?”

Sébastien Huyghe, porte-parole de l’UMP (qui reprend ce que devait dire Gérald Darmanin) : “C’est la fin  de la gauche, du socialisme, du clientélisme dans la région. Ce vote sanctionne aussi la politique de François Hollande vis-à-vis de l’Ukraine, de la Syrie et son inaction dans la catastrophe des  îles du Vanuatu. Heureusement, l’UMP est aujourd’hui le seul vrai recours. Nicolas Sarkozy va sauver la France.”

Jean-René Lecerf, pressenti président du Conseil Général du Nord en cas de victoire de la droite : “Si je suis prêt à diriger le futur Conseil Général ? Vous savez, ce n’est jamais qu’un gros conseil municipal de Marcq-en-Baroeul !”

Didier Manier, président du Conseil Général du Nord, et Michel Dagbert, président du Conseil Général du Pas-de-Calais, lors d’une déclaration commune : “A nous deux, nous sommes fiers d’avoir réussi à cumuler quinze mois de présidence dans nos départements.”

Tous les partis sauf le FN : “C’est un sentiment de ras-le-bol qu’expriment les Français. La forte poussée du FN nous impose de pratiquer la politique autrement”.

Un candidat miraculeusement qualifié pour le second tour: “On a su faire front. Oups, coupez !”

Marc-Philippe Daubresse, député-maire de Lambersart : “Moi et Brigitte Astruc nous sommes les meilleurs !”

Michel Delebarre, sénateur PS : “On m’accusait d’être cumulard, c’est quand même mieux que certains qui viennent de devenir tricard !”

Un candidat PS parmi tant d’autres : “Ma défaite, c’est avant tout la faute de François Hollande”.

(*) Philippot pour ceux qui n’ont pas compris.

D’autres idées ? N’hésitez pas à commenter.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là