REBOND VERT (OU REBOND ROUGE?)

Réflexions Par | 08H00 | 28 mars 2015

Ecosystème régional : le fond de l’air effraie

Eclipse, marée du siècle, pollution de l’air, préservation de batraciens, génocide des abeilles… La question de notre environnement n’a pas manqué de sujets ces derniers jours. Quant à savoir si une majorité d’entre nous y a été sensibilisé c’est une autre paire de manches. Raison de plus pour vous proposer ce bref résumé. Séquence rebond comme les grenouilles : hop, hop, hop, plouf !

atmo-pollution

Capture d’écran du site ATMO, le 20 mars. Il faisait bon respirer dans la région, non ?

La fameuse éclipse du 20 mars dernier annoncée à grands coups de tambours et trompettes a plutôt ressemblé à un couac. Excepté le sud de la région, l’événement fut finalement plus propice au chiffre d’affaires des vendeurs de lunettes qu’à leurs utilisateurs. En effet, une chape de plomb avait recouvert le ciel et au grand dam des nordistes figés le nez en l’air, le rendez-vous entre le soleil et la lune se fit en catimini. Restait plus qu’à se consoler en écoutant Charles Trénet. Et patienter quelques années. On ne peut toutefois pas s’empêcher de penser que cette vinaigrette atmosphérique pourrait bien avoir quelques liens avec la pollution constatée dans la même période par Atmo Nord/Pas-de-Calais. Comme à Paris dans la même période, le seuil d’alerte maximale (dans une fourchette entre 8 et 10) s’est déclenché entre les 19 et 21 mars sur toute la région. Ce lien de France 3 Nord/Pas-de-Calais est particulièrement parlant, éloquent, et pour tout dire effarant. Ce type d’épisode ayant tendance à se reproduire régulièrement, on peut se demander si la réduction de la vitesse de 20km/h et le confinement des personnes dites vulnérables ne deviennent pas comparables à un cataplasme sur une jambe de bois. Et quel élu se risquera à décréter la circulation alternée ? A l’aube d’un deuxième tour d’élections, inutile de poser les questions qui fâchent. Espérons au moins qu’à cette occasion l’abstention connaîtra une éclipse.

Les abeilles envient les grenouilles

Bonne nouvelle, les grandes marées n’ont pas été apocalyptiques mais simplement spectaculaires. La météo clémente a permis à des milliers d’estivants de contempler le phénomène sur nos côtes sans alimenter les colonnes des faits divers. Rendez-vous dans environ 18 ans pour les prochaines montées de sèves océaniques. Mais dans 18 ans où en seront nos abeilles ? C’est encore via France 3 NPdC  que le signal d’alarme a été tiré. Il ne fait pas bon vivre dans la région pour ces précieux insectes, en grande partie fauchés par les néonicotinoïdes (pesticide). Toujours selon F3, une étude publiée jeudi par la Commission européenne démontre que près de 10%
 des quelque 2.000 espèces sauvages d’abeilles européennes sont ainsi menacées d’extinction, et 5% supplémentaires le seront dans un futur proche si rien n’est fait.

Et justement qu’est-ce qu’on fait ? Ben pour l’instant rien, la Commission européenne constatant une situation passive au regard de la gravité de la situation. Les abeilles et leurs petits bras face à l’agriculture intensive, la circulation frénétique des bagnoles ou encore l’urbanisation débridée, autant faire monter un cul-de-jatte sur un ring face à Mike Tyson. Sauf qu’au bout du compte, ce n’est pas celui qu’on croit qui sera KO.

Celui qu’on crooaaa aurait fait une belle transition. Grâce entre autres à l’association Roost-Warendin Nature, les crapauds, grenouilles et tritons peuvent se reproduire sans se faire écrabouiller. Sachant qu’ils n’ont pas les moyens de s’offrir un hôtel de passe et qu’on ne leur a pas appris à enfiler un gilet jaune fluo l’association a obtenu la fermeture provisoire d’une route départementale. Ainsi ces petites bêtes peuvent aller faire leur devoir conjugal en toute sécurité car rappelons-le, elles n’ont toujours pas le réflexe de regarder à gauche puis à droite avant de traverser. N’empêche que faites gaffe vous, humains électeurs, ce dimanche soir après 18h, il faut s’attendre à ce que la bave de crapaud vole en escadrille. A bon entendeur.

Un peu plus de DailyNord ?

1 Commentaire

  1. Le climat change semble-t-il. C’est vrai que j’ai connu dans mon enfance des étés radieux entrecoupés d’orages vite dissipés.
    mais je me souviens aussi que nos maîtres d’école ( appelés ch’clerc dans la région minière) nous apprenaient aussi que le climat avait toujours changé au cours des millénaires.
    La preuve des fossiles, les dents retrouvées au fond de la mine. Bref la Terre est vivante: les glaciers ont toujots avancés ou reculés. Les populations ont descendus vers le Sud ou sont remontées au cours des siècles. On n’était pas attaché à un “bien” qui nous fixe.D’autres sont venus de l’est vers une europe clémente et riche en herbage et en animaux….
    Bref la terre vie.
    Et ce n’est pas une raison pour y répandre des déchets.
    Mais il ne faut pas faire peur.
    Il est possible que nous quittions un endroit pour une autre plus sûr et plus clément… Mais cela fait partie d’un évolution millénaire dont il ne faut pas avoir peur.
    Sauf si l’on n’accepte pas l’évolution de l’écorce terrestre…. l’orgueil toujours est la source de tous les maux humains. Greg

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire