Lu, vu, entendu Par | 17H38 | 30 mars 2015

D’où viennent les nouveaux conseillers départementaux FN du Pas-de-Calais ?

Ils seront donc douze. Douze conseillers départementaux Front National dans l’antre de l’hôtel du département du Pas-de-Calais qu’ils ont d’ailleurs découvert ce matin, en compagnie de Steeve Briois.

Parmi eux, on retrouve plusieurs ex-candidats aux municipales l’an dernier. Hugues Sion était par exemple la tête de liste à Lens, où il avait remplacé au pied levé l’une des jeunes pousses du parti, Kevin Goslin. Idem pour François Vial à Oignies, Antoine Ibba à Grenay et  José Évrard, à Billy-Montigny, dont le profil avait intéressé les médias à l’époque : l’homme est en effet un transfuge du Parti Communiste qu’il avait quitté au début des années 2000. Guylaine Jacquart (Harnes), Ariane Blomme (Lens) et Daisy Duveau (Grenay) sont aussi issus de conseils municipaux, mais sans en être les leaders frontistes.

La galaxie héninoise est évidemment bien représentée, avec trois adjoints : Christophe Szczurek (culture), Aurélia Beigneux (affaires sociales et au logement), Maryse Poulain (affaires scolaires).

En revanche, dans le canton de Lillers, Jacques Delaire et Karine Haverlant étaient de parfaits inconnus… politiquement. Aujourd’hui, ils sont conseillers départementaux.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là