RUBRIQUE NAISSANCE ET NÉCRO

Petite histoire Par | 13H00 | 31 mars 2015

Départementales 2015 : ceux qui tombent et disparaissent, ceux qui poussent et confirment

C’est le lot de toute élection. Des gagnants et des perdants. Dans la première catégorie, certains confirment leur ascension politique ou prennent leur revanche sur un scrutin passé. Dans la seconde, d’autres ont certainement sonné dimanche le glas de leur carrière politique.

fn-departementales

Les électeurs ont tranché. Et quelques personnalités politiques de nos deux départements ont perdu gros, ces deux derniers dimanches. Photo : DailyNord.

Point commun entre Jacques Marissiaux, Michel Gilloen et Jacques Parent ? Respectivement ex-maires de Bruay-sur-l’Escaut, Bailleul et Merville, battus en mars 2014, ils viennent de perdre un nouveau mandat, celui de conseiller général. En douze mois, ça fait beaucoup.

D’autres n’ont pas encore tout perdu… mais se recentrent sur leur territoire. C’est le cas par exemple de Jean-Luc Pérat dans l’Avesnois. Député jusqu’en 2012, évincé par le redécoupage des circonscriptions au profit de Rémi Pauvros, il perd là sa représentativité départementale, et doit être particulièrement satisfait d’avoir regagné sa mairie d’Anor l’an dernier. Ça l’occupera. Grand perdant également : Bernard Haesebroeck, maire d’Armentières, qui était vice-président de l’institution, à l’instar de Laurent Coulon du côté du Cateau ou de Renaud Tardy (éliminé dès le premier tour, Roubaix). Ex vices présidents battus également dans le Pas-de-Calais : Olivier Majewicz* (Marck), Françoise Rossignol (Arras), Didier Hiel (Vendin), Jean Urbaniak (Noyelles-Godault), Bruno Troni (Harnes). Citons encore parmi les lessivés de ces dernières élections : Fabien Thiémé à Marly, Jacques Napieraj à Isbergues, Jean-Pierre Corbisez à Oignies, etc. Dans les départements picards, on notera la disparition dans l’Aisne du sénateur Yves Daudigny, président sortant du Conseil général (PS). Dans la Somme, le sénateur-président Christian Manable, PS également, ne se représentait pas.

Quelques revanches sur 2014

Après les perdants, les nouvelles têtes. A noter, la revanche sur le canton d’Armentières de Michel Plouy, proche de Marc-Philippe Daubresse, qui n’avait pas réussi à emporter la ville aux dernières municipales. Même cas de figure à Marly, où Jean-Noël Verfaillie qui n’avait pas réussi à passer devant Fabien Thiémé en 2014, lui chipe sa place dans le futur conseil départemental et confirme ses ambitions de jeune loup de la droite régionale. Dans la catégorie revanche, toujours, on notera le retour au premier plan d’un Jean-Louis Cottigny, élu sur Arras 3, qui avait été plusieurs fois député européen socialiste et qui fut maire de Beaurains et…conseiller général du Pas de Calais. Côté femmes, soulignons l’élection de Brigitte Astruc, doublure et compagne de Marc-Philippe qui-vous-savez, ainsi que  celle de Mireille Hingrez-Cereda, éphémère maire de Boulogne-sur-Mer pendant que Frédéric Cuvillier gérait les retards de trains au gouvernement.

Ces maires qui prennent du poids

Il y a aussi ces maires élus nouvellement l’an dernier qui en profitent pour avoir un mandat de plus et confirment une montée en régime. On pense ici au jeune maire sarkozyste de Marck, Pierre Henri-Dumont,  ou au plus âgé maire de Maubeuge, Arnaud Decagny. Sylvia Duhamel, qui avait bouté Jacques Marissiaux hors de Bruay-sur-l’Escaut, devient elle aussi conseillère départementale en plus de son mandat de premier édile. Comme Jean-Claude Dissaux, maire d’Aire-sur-la-Lys.  Lui a été élu en 2008, mais devient incontournable en Flandre : c’est bien entendu Bruno Ficheux dans le canton d’Hazebrouck à qui nous consacrons notre grand format.

* Heureusement que le maire d’Oye-Plage n’a pas été désigné à la place du président sortant Michel Dagbert pour succéder à Dominique Dupilet à la tête du département, lui aussi astucieusement pré-retraité l’année dernière. Ainsi battu sur son canton, Olivier Majewicz aurait fait un président sorti…Michel Dagbert avait été investi par la fédération à une voix près.

Un peu plus de DailyNord ?

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire