RÉGIONALES

Réflexions Par | 09H25 | 06 février 2015

On était à la première réunion publique nordiste du candidat Xavier Bertrand

N’appelez pas ça un meeting de campagne, mais plutôt une réunion publique. Quoique. Candidat aux régionales depuis dimanche dans le futur Nord – Pas-de-Calais/Picardie, Xavier Bertrand effectuait sa première sortie sous nos latitudes à Bailleul, jeudi. DailyNord, toujours sur la brèche, y était. Ce que l’on peut en retenir.

xavier-bertrand-texte

Mais qui Xavier Bertrand cherche-t-il à repousser sur sa gauche ? Photo : DailyNord.

La venue de Xavier Bertrand à Bailleul avait été prévue en décembre, puis repoussée. La nouvelle date avait été fixée au 5 février… et entre temps  l’ancien ministre a déclaré sa candidature… Du coup, forcément, ça donnait un autre relief à la réunion de jeudi soir. “Ça change de dimension“, confiait le délégué départemental de circonscription, Michel Ostojski, organisateur de la petite sauterie. Bon, c’était quand même pas la foule de carnaval dans la salle des fêtes, mais évidemment le député-maire de Saint-Quentin jouait sur du velours devant les cent cinquante personnes presque toutes acquises à sa cause. Dont Jean-René Lecerf, le possible patron du département fin mars ainsi qu’un bel aréopage d’élus locaux, conseillers généraux, maires, etc. Tout ce beau monde n’a pas manqué d’applaudir – et de minauder auprès de – la tête de liste…, pendant que certains tweetaient comme Jean-Marc Gosset. Lorsque l’on est en campagne pour sa réélection au département, ça fait bien de se montrer au premier rang, à proximité du futur champion.

Qu’en retenir politiquement ?

Mais finalement des élections régionales, il n’en fut que peu question. Politiquement, on peut retenir plusieurs points de ce tour de chauffe.

Un discours ferme contre le terrorisme et la nécessité de la sécurité. Xavier Bertrand a ainsi tenu des propos de ministre de l’intérieur ou de la défense, sinon de garde des sceaux et d’insister sur l’indispensable offensive républicaine à base de tolérance zéro et de service national obligatoire. Manière de rappeler qu’il a un beau pedigree de membre du gouvernement et une presque stature d’homme d’Etat. Qu’il est un opposant au pouvoir en place. Et qu’il vient du gaullisme. Bien sûr, le mot UMP ne sera pas prononcé, ou si peu (il intervient demain samedi au conseil national annoncé houleux), pas très bankable en ce moment, et on a soigneusement évité la polémique en cours à base de conférences surpayées et de ligne flottante vis-à-vis de la législative du Doubs. De l’art de se positionner à droite en évitant la tunique UMP et en marquant sa différence avec le sarkozysme. Bertrand affine ainsi sa posture d'”homme libre”.

La charnière départementales/régionales. La présence et la prise de parole du sénateur UMP Jean-René Lecerf confirment la séquence électorale qui s’annonce – comme un axe Bertrand/Lecerf en élaboration. Dans les Flandres intérieures, comme ailleurs dans le Nord, les fauteuils de conseillers départementaux peuvent changer de titulaires. Faut-il y voir une prémonition ? Car si le Nord bascule à droite (…”une chance historique…“), les clignotants se mettront au vert pour un Xavier Bertrand venu vérifier ses arguments hier soir. La dynamique qui ronronne montera brutalement en régime après le scrutin des départementales de fin mars. Tactiques et alliances à la clé.

Coups de griffes.Je choisirai des gens de terrain…“, a affirmé l’ancien patron de l’UMP quand il évoque la ou les listes auxquelles il doit songer pour se lancer à l’assaut des régionales. “…Avec obligations de présence et de permanence…” Bigre ! Certains doivent trembler. Et d’ajouter : “C’est une campagne difficile…sinon on ne serait pas venu me chercher“. Pas de fausse modestie. Non sans oublier de décocher à nouveau quelques flèches en direction des pouvoirs de gauche installés, et en première cible, Martine Aubry – coïncidence ? les militants socialistes avaient à voter le même jour pour ratifier la candidature unique de Pierre de Saintignon. Aurait-il dardé son arbalète sur sa droite ? De qui parlait-il donc quand il a évoqué à demi-mot la défaite de 2012 et ceux qui se lèvent tous les matins en criant que tous les autres sont nuls?…En tout cas, le maire de Saint-Quentin quittera son mandat de député s’il gagne son pari de succéder à Daniel Percheron et Claude Gewerc, les actuels présidents socialistes des régions Nord-Pas de Calais et Picardie.

L’un des arguments qui ont décidé le maire de Saint-Quentin à se lancer dans la bataille est probablement celui du come-back patinant de Nicolas Sarkozy, qui semble avoir perdu la main. Et qui ne voit toujours pas 2017 se rapprocher. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne saura pas redresser la barre. Ces régionales viennent à point nommé pour un Xavier Bertrand longtemps en réserve de son camp et qui cherche ainsi un nouveau point d’appui. Ce qui est pris n’est plus à prendre.

Un peu plus de DailyNord ?

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire