CHARLIE HEBDO

Les dessins de M'sieur l'Comte Par | 18H12 | 07 janvier 2015

L’hommage de M’sieur l’Comte

dessin

3 Commentaires

  1. “Je suis Charlie” Une forte pensée à ces journalistes qui sont morts pour la connerie de soi-disant islamistes. J’espère que Charlie Hebdo aura de nouvelles plumes chez les dessinateurs et qu’ils continueront comme vous à immortaliser les articles par des dessins qui donnent une autre vue de notre monde.

  2. Profondément bouleversée et choquée par les atrocités visant le journal Charlie Hebdo, je condamne vivement tous les actes portant atteinte à la liberté d’expression, à notre démocratie et aux valeurs de notre République.
    Tout mon soutien aux journalistes pour leur travail d’information.
    Aucun crime ne peut être revendiqué au nom de la religion. Les barbares à l’origine de cette tuerie ne sont pas des hommes mais des lâches et des monstres qui je l’espère seront jugés très sévèrement.

  3. Je viens de repenser qu’à la fin d’année 2014 certains médias ont fait état d’une année 2015 sous le signe d’un bouleversement comme 1515 1715…. Voilà leurs prédictions réalisées dans ce cauchemar.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là