POLÉMIQUE

DailyUne Par | 08H15 | 28 janvier 2015

L’antisystème Steeve Briois décroche un prix, les socialistes râlent

Le FN n’aime ni l’UMPS, ni la caste médiatique, mais ses élus antisystèmes sont pourtant venus chercher la récompense…

Steeve Briois lors de son élection en tant que maire d’Hénin-Beaumont. Ce qui lui vaut un prix aujourd’hui… Photo : Baziz Chibane.

Steeve Briois, premier maire FN dans la région, vient de décrocher le prix d’élu local de l’année, au  Trombinoscope, annuaire professionnel du monde politique. On le retrouve aux côtés de Manuel Valls et Emmanuel Macron, par exemple.

Délivré  par des journalistes comme Laurent Joffrin ou Christophe Barbier, ce prix a été décerné deux fois à des personnalités régionales :  Pierre Mauroy (1993) et Jean-Louis Borloo (1997). Les temps changent et ça ne plaît pas à Claude Bartolone, président PS de l’Assemblée Nationale, qui a refusé de participer à la remise des prix… à cause de la récompense au FN. Dans le même temps, les députés socialistes du Pas-de-Calais ont signé un communiqué dénonçant un prix « qui ne récompense pas le travail mais le coup d’éclat  » (communiqué à découvrir dans cet article par exemple).

Chacun interprète le prix à sa sauce

Les députés socialistes et Claude Bartolone oublient deux choses :

– Oui, la victoire à Hénin-Beaumont au premier tour est un fait politique marquant, lors d’une année réussie électoralement pour le parti de Marine Le Pen.

– Son “coup d’éclat”, ça fait un bout de temps que Steeve Briois le prépare. Une vingtaine d’années plus précisément. Pendant que le PS abandonnait la ville d’Hénin-Beaumont au sort que l’on sait.

On notera d’ailleurs que chacun voit midi à sa porte. Sur son blog, Steeve Briois se félicite du prix en ces termes : ” Loin d’être aveuglé par les honneurs en tout genre et les colifichets, cette désignation est malgré tout le signe que la proximité de Steeve Briois avec ces concitoyens. Elle est un encouragement à mener une politique sans cesse plus proche des préoccupations et priorités des Héninois et des Beaumontois.”

Un prix, rappelle pourtant le jury, qui ne se rapporte aucunement au bilan…

Mise à jour jeudi 29 janvier, 7h : Depuis hier, où nombre de commentateurs tombent à bras raccourcis sur le jury, en relevant notamment cette phrase sur leur site internet : “Depuis 20 ans, les Prix du Trombinoscope saluent l’action et le professionnalisme de personnalités politiques qui se sont particulièrement illustrées durant l’année écoulée dans le cadre de leur mandat ou de leur fonction.” Il est vrai que dans ce cas-là, la nomination de Steeve Briois serait plus qu’étonnante après seulement quelques mois de mandat. Mais le jury, enfin ceux qui ne s’en désolidarisent pas déjà (Laurent Joffrin, directeur de la rédaction de Libération a ainsi indiqué qu’il n’était pas là lors de la délibération et n’aurait pas délivré ce prix au FN), défend sa position : la récompense ne se rapporte pas au bilan… mais au fait politique de l’année. L’élection d’un maire FN à la mairie d’Hénin-Beaumont est un fait.

Le même jury s’est en revanche plutôt “dégonflé” mardi soir, lors de la remise des prix, boudés par la plupart des nommés, à cause de la présence de Steeve Briois. Ainsi, le président de la chaîne Public Sénat, Gilles Leclerc, ne l’a pas remis en mains propres au maire d’Hénin-Beaumont et a laissé faire une hôtesse (voir la séquence du Petit Journal). Une manière parfaite… de victimiser encore le FN, en même temps qu’on le propulse sur le devant de la scène. Bref, le Trombinoscope, que personne ne connaissait d’ailleurs, sent le fiasco intégral.

The Voice – Du rififi sous les lambris – Le Petit Journal du 28/01

Un peu plus de DailyNord ?

1 Commentaire

  1. Toutes ces réactions sont mesquines.
    S’il fallait juger tous ces politicards on aurait beaucoup de choses à dire: de la réunion des assemblées du front populaire en 1940, la “guerre” d’Algérie, la 4° république, les ballets roses…. etc on n’en finirait pas. Alors un peu de modestie et de respect pour le peuple lui, totalement oublié.
    Et puis comme dit l’adage: “ce que veut le peuple, Dieu le veut ” Greg

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire