POLITIQUE

Réflexions Par | 07H00 | 05 janvier 2015

Droite : Gérald Darmanin est-il en surchauffe ?

C’était le feuilleton des Fêtes de fin d’année. Une querelle de génération, certainement. Un choc d’ego, sûrement. Le feu couvait, il vient de s’embraser. Darmanin le Jeune contre Daubresse l’Ancien. Et on ne voit guère ce qui pourrait les réconcilier tant le sang coule. En jeu la place de numéro un de leur camp sur la grande agglomération lilloise et le leadership des régionales. Et si ces deux-là s’annulaient réciproquement ? Retour à la case départ pour la droite régionale, alors. Heureusement,” Monsieur Xavier ” veille…

Gérald Darmanin va-t-il trop vite ? Réponse dans quelques mois… Photo : Baziz Chibane.

Marc-Philippe Daubresse a-t-il trouvé son maître ? La diatribe anti-Daubresse de la semaine dernière signée Gérald Darmanin résonne comme un miroir sans pitié pour le maire de Lambersart qui doit pester de se se reconnaître dans la saillie de son cadet. Il y a une trentaine d’années, quoiqu’il en dise, notre rodomont ne mâchait pas ses mots, enfouissait fougasses, ourdissait complots et tendait pièges sur fond de guerre totale entre l’UDF d’après Giscard et le RPR pro-Chirac…Et ce qu’il reproche à son “ami Gérald” dans son interview-riposte, on pourrait cocher toutes les cases en ce qui le concerne. Mais Gérald Darmanin devrait se poser et calmer un jeu dangereux pour lui et son camp. Les flèches de Parthe sont par définition les plus vicieuses surtout celles décochées depuis son bord, et à ce jeu le Lambersartois comme d’autres sont adroits. S’il est en passe de devenir un pivot de la droite métropolitaine et au-delà, le jeune député-maire tourquennois avance désormais avec une cible dans le dos. En fait-il trop ?

Va-t-il trop vite ?

Comme le lièvre de la fable, il faut apprendre à laisser du temps au temps. Inscrite dans l’histoire, c’est bien la vieille querelle entre bonapartistes et orléanistes qui se joue une nouvelle fois *(voir le billet Marc-Philippe 1 er contre Rastignac). Vous avez aimé Giscard contre Chirac, UDF contre RPR, Bayrou contre Sarkozy, Borloo contre Fillon, Raffarin contre Larcher ? A Lille, la droite douce n’a jamais trouvé ses marques et s’est laissé subjuguer par le serpent du consensus à la Mauroy et avant lui par ce croquemitaine de Notebart. Quand elle sort du bois, c’est Madame Aubry qui canarde**. Mais si l’intégration communautaire réduit l’influence des petites communes, on verra resurgir un bon vieux conflit droite contre gauche vidé au suffrage universel direct d’ailleurs déjà appliqué depuis les dernières municipales pour les conseillers communautaires… Darmanin le sait qui pourra alors prétendre au sceptre de LMCU, nouvelle super-métropole européenne de Lille avec sa ville de Tourcoing comme marchepied. D’où son empressement à se positionner comme l’homme fort à droite de la grande métropole flamande, donc du Nord. Avant mieux encore ? Attention à ne pas déraper ni à mûrir trop tôt donc mal. Sinon, il ressemblera vite à un vieux routier de la politique… à papa.

Est-il trop méchant ?

En politique, les colériques ne font jamais long feu. En montrant les dents, le maire de Tourcoing a probablement tombé le masque. Ses piques seront désormais redoutées et…surveillées. Ses uppercuts délivrés dans la Voix du Nord  – à droite et à gauche, Martine Aubry et Pierre de Saintignon K.O debout – appartiennent à la panoplie des durs à cuire ou des faux gentils. De quoi rendre jaloux les Bruno Chauvierre et autres Alain Bienvenu, ces rudes lansquenets*** qui ont guerroyé sur l’aile droite du RPR et qui ne s’embarrassaient pas d’états d’âmes. Et qui, à force de tenter le diable ont fini par le rejoindre. Mais à 30 % ou plus, le diable est tellement séduisant, surtout habillé en Calvin Klein et chaussé british. Comment faire du FN sans y être ? Darmanin, nouveau bras droit de Laurent Wauquiez, le numéro 3 de l’UMP, apparaît immunisé contre la tentation d’un ralliement. Mais la droite décomplexée, kessakô ? sinon une dialectique sans ambages avec la planète de Marine, des paquets de votes et des parts de marchés électoraux entre les mains. Les tremblements de terre qui grondent à droite annoncent les bouleversements jusque dans les tactiques et les messages, et aussi dans le casting des hommes. Les prochaines départementales fourniront des arguments au tenants du dialogue qui scruteront de près les duels FN/UMP prévisibles dans nombre de cantons. Pasqua le défricheur était là pour poser des pipelines pas pour dresser des digues. Ce qui le distinguait de Chirac. Alors, Gérald Darmanin comme le symétrique de Florian Philippot ? Un profil doux dehors, plus raide dedans. On les verrait bien se parler ces deux-là. Entre ch’tis.

Est-il trop too much ?

Dans sa besace de jeune espoir calibré pour les hautes destinées, on ne trouve guère de place pour la mesure et la patience (son interview dans La Voix du Nord est un modèle du genre). Ou comment risquer de gaspiller les privilèges de jeunesse. Ce que ses détracteurs qui vont pousser comme ronces de pierraille ne manqueront pas de souligner. Un grand homme politique est d’abord un Sphinx. Parole rare et influence forte.

Est-il trop à droite ?

Dans l’ADN du maire de Tourcoing, on trouve du Philippe Séguin, du Jacques Toubon, du Christian Vanneste,…Trois personnalités qui ont chacune dans leur genre mis la droite sous tensions. Les thuriféraires disent “qui ont réveillé”. Des gènes sans gêne. Le gaullisme social, la poigne sécuritaire, la suite dans les idées. Mais de quoi le darmanisme est-il le nom ? Quand on lit ses bios autorisées, c’est l’amour de la France qui transpire. Quand on creuse un peu, on flaire une froide détermination glânée chez les Médicis. Et si l’UMP nouvelle puise quelques glaises de l’ancien Rassemblement pour la France d’un certain Charles Pasqua****, voilà matière à parfaire une éducation. Il est vrai que l’ex-ministre de l’intérieur de Chirac et Balladur venait souvent dans la région compter ses troupes et les haranguer – A Marcq-en-Baroeul, surtout. Il savait bien que le vieux socialisme municipal qui régnait à Lille et ailleurs, servait de merveilleux repoussoir à son souverainisme de préau et son folklore policier. Et cette année, au second tour des municipales à Tourcoing, le jeune Darmanin a magistralement su aimanter une partie des voix du candidat FN qui s’est retrouvé fort dépourvu (sept points de moins…) au soir de la triangulaire. Alors Darmanin ? Dur comme un Pasqua du Nord ?

SAISON DARMANIN : ET MAINTENANT 2015

Electorat des jeunes UMP pour la fédé. C’est la première étape. Commander aux jeunes militants et contrôler ceux qui votent et collent les affiches, qui ont dans un coin de leur tête les sirènes qui hullulent non loin, depuis les postes avancés où flottent les bannières Bleu Marine. Et leur montrer que le FN est une impasse. Et que l’avenir est là où se font les majorités. Si Darmanin prend la fédé du Nord, pour faire serrer les rangs et préparer les batailles, les siennes et celles de ses protecteurs, il déroulera une parole forte, presque véhémente, à base d’anti-socialisme et d’exigence de renouvellement. Un homme politique a toujours plusieurs cordes à son arc, quelques fers au feu et des discours de rechange à servir.

Soutiens. Le jeune maire de Tourcoing sait qu’il a besoin de références. Depuis quelques mois, ça défile du côté de l’Hôtel de Ville de la cité du Broutteux. Le souvenir de Séguin, Bertrand, Toubon, Delevoye bientôt,…Ils ont caressé la croix de Lorraine et certains prétendent même en détenir un morceau. Gérald Darmanin sait qu’il est encore mal aguerri  – il est apparu si vite sur les écrans radars – sur l’échiquier des symboles et la carte des destins, alors, il se sert chez ses aînés et réclame sa part de mânes.

Xavier Bertrand en rassembleur ? Daubresse trop mou et trop usé, qui a trop servi (dans tous les sens du terme). Darmanin trop dur et trop tendre à la fois, qui est trop pressé. On dit que les régionales arriveraient à l’automne. Un dogue et un chihuahua ne font pas un attelage. Darmanin débinera Daubresse qui plombera Darmanin. Le juge de paix sera nécessairement un grand chef de guerre. Ah, si le député-maire de Saint-Quentin, Xavier Bertrand, se lance dans l’aventure et s’octroie – dans le sang et la fureur, donc contre le FN de Briois ou de MLP, peu importe – la grande région de six millions d’habitants, il étendra sa nouvelle autorité sur les deux belligérants, fera taire leurs différends et ranger les armes. La recette est éprouvée. Pour éteindre la discorde, on convoque le sage, mélange de troisième homme providentiel et de recours galvanisant. Suzerains et vassaux. Quelle aubaine, ce pugilat de Noël ! L’enjeu d’une grande région bleue est trop important. Pour leur grand homme de 2017 qui aura tellement de miettes de république à accorder s’il retrouve le chemin de l’Elysée. Du moins le croient-ils.

 

* Vicomte ou consul ? Chateaubriand ou Stendahl ? Au XIX ème siècle, quand on voulait distinguer les personnalités, on posait ces questions. La droite, ce sont des tempéraments.

** Martine Aubry a annoncé qu’elle ne jouera plus les premiers rôles en 2020. A Lille du moins, et il lui reste à désigner son dauphin. La droite a un coup à jouer. Mais lequel ?

*** Le premier est le seul qui se soit approché de l’Olympe lillois en 1983 contre un Mauroy concassé par Matignon et qui dut déployer sa science pour garder son bien. Le second, rallié à Pasqua du RPF, alluma des incendies pendant la campagne lilloise de 2001 mais ne put franchir les 5 %. Tous deux échouèrent au FN. A cette famille de la droite dure, parfois aux franges de la radicalité, on doit ajouter Jacques Donnay, d’engeance plus bourgeoise et vrai gaulliste, qui fut président du conseil général du Nord et ami de Pasqua. Et bien sûr Christian Vanneste que Gérald Darmanin voudrait bien faire oublier de ses C.V. On citera un Arthur Moulin, ancien député-maire RPR d’Avesnes-sur-Helpe ou Michel Ghysel, ancien député RPR de Roubaix. Ironie de l’histoire : Vanneste est l’actuel patron du RPF.

****Le RPF de Charles Pasqua et Philippe De Villiers avait copié son acronyme sur le RPF (Rassemblement du peuple français) du De Gaulle de 1947. Les deux mouvements partageaient quelques similitudes. Souverainisme pour le premier au moment de la formation de l’euro et quand la question de l’identité avait surgi, grandeur de la France pour le second, à une époque où l’idée de l’Europe progressait et où l’Empire vacillait. Et l’on dit que Sarkozy pourrait nommer la nouvelle UMP, le Rassemblement !

2 Commentaires

  1. Bonne année à Dailynord.

    Si Mr DAUBRESSE et son entourage considèrent que mettre bout à bout des évidences relèvent de l’odieuse attaque, tel n’est pas mon point de vue. Mr DAUBRESSE a su jusqu’aujourd’hui décrédibiliser ses adversaires esquivant toute réponse ou démonstration. L’opposition municipale à Lambersart le sait mieux que personne.

    Je vous rejoins sur les dangers de la précipitation, j’en conclus qu’il faut un certain courage à Mr DARMANIN pour entreprendre.

    Je souligne le double recul de Mr DAUBRESSE : la fédé et la région

    Je lui souhaite de savoir s’arrêter sans jouer les prolongations ni par l’entremise de sa compagne ni par une candidature au Sénat.

  2. Plus que ses prédécesseurs de droite et de gauche, Darmanin est à la hauteur des enjeux de notre société. Il a raison d’affirmer combien l’Islam est une religion nouvelle en France à la hauteur de notre grande nation. Il a raison de proposer un nouveau concordat.
    Après l’attaque de Charlie Hebdo, grosse victoire pour les terroristes et amplifiée par le pessimisme actuel et alors qu’un système de valeurs arrive son terme, beaucoup de citoyens souhaiteront être représentés par des hommes comme Darmanin qui sauront éviter la guerre civile en France.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire