L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Départementales : Les Verts et le Front de Gauche cherchent un accord

Petit théâtre de Martine Aubry | Région Par | 15 janvier 2015

Remue-méninges chez les Verts et le Front de Gauche dans la région. L’année commence sous les auspices d’un divorce déjà annoncé avec l’allié traditionnel, le parti socialiste. Manifestement, l’année 2014 qui s’est déroulée sur fond de fronde au Palais-Bourbon vis-à-vis de l’exécutif et de remaniement gouvernemental avec l’éviction des écolos laisse des traces. Pour les départementales de mars prochain, les tenants d’une ligne autonome avancent leurs pions et imaginent des accords locaux..mais pas avec le PS. Des discussions sont entamées pour présenter des binômes Verts/FdG-PC sur la métropole lilloise, surtout Lille, et également le Boulonnais. D’autant plus que le tandem peut éventuellement être élargi à des mouvements tels Nouvelle Donne (Pierre Larrouturou) voire des personnalités de la société civile. Chez les écolos, qui phosphorent beaucoup en ce début d’année, on admet le principe à condition d’afficher une ligne anti-productiviste et anti-nucléaire…des thèmes classiques chez les communistes qui ont toujours cultivé leur différence avec les écolos sur ces sujets. Et la récente annonce de Ségolène Royal, ministre de l’écologie, sur la politique nucléaire nationale ravive les pommes de discorde.

La raison est simple : les deux partis ne peuvent plus prétendre à un étiage suffisant pour jouer un rôle actif sur la scène politique a fortiori dans un scrutin majoritaire dont les modalités ont changé, l’effritement du vote communiste/FdG dans la région ayant encore franchi un seuil à la baisse – 7,2 % aux européennes, malgré une bonne résistance aux dernières municipales grâce à ses personnalités, et le surplace du vote écolo – à Lille, le Front de gauche avait été carrément évincé de la liste de second tour emmenée par Martine Aubry, mais pas les Verts. Objectif : franchir la barre de 5 % des inscrits au premier tour et peser sur le scrutin du second tour. C’est toute la stratégie pour les années à venir qui s’ébauche entre les partenaires de la gauche dans la région. Or le PS risque gros s’il part seul au feu. Car après les départementales, il y a les régionales et la gauche aura besoin de toutes ses forces dès le premier tour dans un scrutin de liste. L’union est un combat. Certains songent déjà aux municipales de Lille en 2020.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Casting

Bienvenue sur Le Petit Théâtre de Martine Aubry et Xavier Bertrand, associé au pure-player d’informations DailyNord.

Tenu par le journaliste Marc Prévost, et dans le prolongement du livre le Petit Théâtre de Pierre Mauroy, il décrypte et éclaire les coulisses de la vie politique locale et nationale et parfois aussi d’autres choses. C’est son choix !

Voir la bio de Marc Prévost : Ma Bio & my Way

Contacter Marc Prévost

Pour toute remarque, question, vous pouvez contacter l'auteur du Petit Théâtre de Martine Aubry en laissant un message par là .

LES + LUS