COUP DE GUEULE

Humeur Par | 12H00 | 26 janvier 2015

Avec les burgers, on continue de vous prendre pour des pommes

« Le journalisme, c’est faire des choix », ne cesse-t-on de répéter dans les écoles de journalisme. Force est de constater que la profession fait plus que jamais des choix. Et lesquels… Quelques semaines après un magasin de smartphones, un fast-food, oui, un fast-food au pays de la gastronomie, a eu le droit à une belle promo gratuite. 

Le burger, nouvelle star des médias. Photo : Mosespreciado sur FlickR

Une nouvelle de très haute importance journalistique est tombée vendredi 23 janvier sur peu ou prou toutes les boîtes mail des rédactions nordistes. Titre du mail : “Lenomdelamarque, enfin dans le Nord” ! L’attaque du communiqué de presse du fast-food est très explicite : « Lenomdelamarque part à la conquête du nord avec l’ouverture de son 20ème restaurant à Lille, 4e ville de France. Situé dans le centre commercial d’Euralille, grand pôle de vie et de consommation des Lillois, l’établissement ouvrira officiellement ses portes le lundi 26 janvier à midi. ». DailyNord ne citera pas la marque (pour ne pas faire d’audience avec ce nom, ni leur faire plus de pub qu’ils n’en ont besoin), mais tu l’auras bien compris, lecteur sur-informé  : on parle bien du « roi du burger ».

Après le tweet imprimé sur une bâche…

Aussitôt envoyé, aussitôt relayé, ce communiqué par les quotidiens gratuits ou payants, les télévisions locales, les radios, les blogs etc.  Même syndrome que le store de la marque à la pomme (relire : seriez-vous passés à côté de l’ouverture de l’année ?). Le buzz avait commencé il y a quelques mois déjà, dès l’annonce officielle d’une ouverture, avec pour point d’orgue le tweet de cette étudiante qui a promis un peu trop vite des menus gratuits. Le message, imprimé sur une immense bâche, s’est retrouvé temporairement en devanture du restaurant en travaux. On est même allé jusqu’à retrouver cette jeune fille pour la faire témoigner… Entre l’annonce officielle et le twittos géant, c’est autant de publicité déguisée pour l’arrivée de ce géant américain, ce qui combiné à une stratégie efficace sur les réseaux sociaux, lui a permis d’attirer 6 000 “fans” pour la pré-ouverture ce dimanche. Oui, vous avez bien lu 6000… Dès lors, pourquoi s’échinerait-il à payer des pages de publicité dans la presse alors que les journalistes et les réseaux sociaux s’en chargent eux-mêmes ? C’est la crise, qu’ils disent.

Les autres infos à la trappe

Les autres communiqués de presse envoyés dans le même laps de temps vendredi après-midi n’ont pas encore eu le droit au même traitement. Le bilan de l’ADEME, l’agence régionale de la maîtrise des énergies et de l’environnement vis-à-vis de la transition énergétique et de la 3e révolution industrielle ? Pfiou, trop compliqué à expliquer. Une table ronde autour de la sclérose en plaques qui concerne 8000 personnes dans la région ? Ah non, trop déprimant. Le rôle des médiateurs interentreprises saisis de 31 dossiers pour litiges représentant 25,3 millions d’euros cette année en Nord-Pas-de-Calais ? Pas assez vendeur, allons ! Le portrait d’un chef d’entreprise solidaire devenu courtier soutenant les associations oeuvrant dans l’économie solidaire ? Trop pointu. Et le congrès de pneumologie, dans une ville aussi polluée que Lille ? Euh non, pas assez régional.

Quant aux vraies questions…

Non, rien ne valait un bon vieux papier aspirateur à clics qui annonce l’ouverture d’un énième vendeur de burgers. Sans rentrer dans des polémiques pourtant récentes. En achetant pour la bagatelle de 11 milliards de dollars un groupe de restauration canadien, le numéro 3 mondial du fast-food devrait bientôt déménager son siège de Miami au Canada pour « optimiser sa fiscalité », et donc éviter de payer trop d’impôts aux Etats-Unis. Outre les questions économiques, le contenu même de cette assiette à l’américaine n’a pas soulevé plus d’interrogations… L’enseigne s’approvisionne-t-elle dans la région ? Que met-elle vraiment dans ses burgers ? Utilisera-t-elle ce fameux colorant E 102 et E 110 dans ses thés glacés et pâtisseries qui serait susceptible de favoriser l’hyperactivité chez les enfants ? Nous n’avons pas trouvé d’éléments de réponse probants. Quand on sait que chez son principal concurrent Ronald, on trouve pas moins de 19 ingrédients dans de simples frites, toutes ces questions donnent vraiment à réfléchir…

4 Commentaires

  1. Pourquoi tant d’éloges de la presse mainstream alors que nous avons nous mêmes une tradition ( de mon point de vue) supérieur aux frites et burgers des amerlocs ? Une pub déguisé de la part de la presse ?

    Il n’y a plus que Dailynord pour défendre la bintje et la fricadelle ? Sinon on pourrait faire un lien entre deux événements dans la capitale des flandres de ce week-end, la mobilisation de 6 000 personnes pour un burger et de 100 personnes pour aider les sdf. Solidarité et individualisme vous avez dit ?

  2. La news de la semaine, c’est- que notre Miss, Mademoiselle Camille Cerf, native de Coulogne, Pdc , n’a pas été couronnée miss Univers à Myamee Beaaacch. Pourtant, on ne compte plus les articles sur la demoiselle dans la presse nationale et regionale. L’un des quotidiens regionaux les plus en vue n’avait il pas envoyé un journaliste et un photographe dans la ville des Palmiers pour nous informer des moindres details de l’aventure ?

    Pour reprendre pied après cette effrayante nouvelle, due- selon une experte en com à la chirurgie plastique d’estheticiens Frankenstein venezueliens on pourra regarder encore une fois Daphné, Josephine et Sugar ( Marylin ) dans “Certains l’aiment chaud” de Billy Wilder considérée par beaucoup comme la meilleure comedie au monde 55 ans après, c’est toujours vrai.

    https://www.youtube.com/watch?v=4OYIlNCgoUw&x-yt-ts=1421914688&x-yt-cl=84503534

  3. “Il n’y a plus que Dailynord pour défendre la bintje et la fricadelle ?”

    Bah, la fricadelle, comme Burger King, est un pur produit de l’industrie agroalimentaire. D’ailleurs, on en trouve partout dans les snacks en Allemagne ou en Belgique.

  4. Ce n’est pas nouveau, mais merci à DailyNord d’en parler ! Chaque jour notre Pravda locale, toutes éditions confondues, est bourrée de publi-reportages qui ne disent pas leur nom, gros ou petits, qu’il s’agisse de l’ouverture d’un Burger Quick ou de la reprise du salon de coiffure du coin de la rue par Micheline.

    Plus que jamais, ce sont les potentiels annonceurs qui fixent la ligne éditoriale… C’est amusant quand on repense qu’il n’y a pas trois semaines, tous ces grands journalistes revendiquaient partout “leurs” belles valeurs d’indépendance et de liberté d’expression !

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là