APPRENEZ AVEC DAILYNORD

Le Petit Dico décalé du Nord - Pas-de-Calais Par | 08H15 | 24 décembre 2014

Le Petit Dico Décalé du Nord – Pas-de-Calais : la gare Lille-Flandres

En cette veille de Noël, on aurait pu vous faire un dico sur le Père Noël, mais pas de bol, il n’est pas nordiste. On a donc choisi de s’intéresser à la gare Lille-Flandres. Qui n’est d’ailleurs pas si régionale que ça. 

gare-lille-flandres

Un peu de Paris à Lille. Photo : Velvet sur Commons Wikimedias.

Lieu de rencontres, de départs, de retrouvailles, d’embrassades, d’engueulades, de stress, une gare en fait.

Inaugurée dans la seconde moitié du dix-neuvième siècle  à l’heure où le ferroviaire envahit la France et l’Europe de l’Ouest (*), la Gare Lille-Flandres, bâtie sur l’ancienne caserne des Buisses (d’où le nom de la place voisine), possède une particularité insoupçonnable à l’oeil nu : les pierres de sa façade principale (hors dernier niveau et horloge) proviennent… de celle de l’ancienne Gare du Nord à Paris. Eh oui, cette dernière étant déjà trop petite au bout d’à peine deux décennies d’exercice, il fut décidé d’en reconstruire une plus grande.  En bons nordistes malins et économes, les Lillois récupérèrent les pierres quelques décennies avant de recycler les hommes et femmes politiques de la capitale.

LE PETIT DICO DÉCALÉ DU NORD – PAS-DE-CALAIS…

…c’est plein de définitions à découvrir par là !

Deuxième gare de province

A l’époque, on l’appelle d’ailleurs uniquement gare de Lille, vu qu’il n’y en a qu’une. Il faudra attendre la construction de Lille-Europe pour ajouter Flandres. La présence d’une nouvelle gare à peine à 500 mètres, n’a d’ailleurs pas fait pâlir son étoile. Lille-Flandres est toujours la gare la plus fréquentée de la région, et la deuxième de province : 21 millions de voyageurs s’y croisent chaque année. De quoi mériter quelques toilettes régulières, comme la dernière en cours, qui, contre dix-huit millions d’euros, lui permettra, nous dit-on, d’entrer dans le vingt-et-unième siècle.

(*) La construction durera des années, entre un “débarcadère”, soit une gare très simple en 1848, l’agrandissement et l’utilisation de la façade parisienne entre 1867 et 1869, puis les travaux de réaménagement intérieur, un peu plus tard.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là