Lu, vu, entendu Par | 16H21 | 17 décembre 2014

Le LOSC et le RC Lens à l’heure des comptes

Aujourd’hui, beaucoup de clubs aimeraient être dans la situation du RC Lens“. Gervais Martel fanfaronne dans 20 Minutes ce jour : les garanties étant là, le RC Lens est autorisé à recruter cet hiver et à homologuer ses contrats sans pour autant que l’on connaisse très bien l’avenir à la tête du club. En effet, Hafiz Mammadov serait, comme pressenti, poussé vers la sortie, pour être remplacé par un autre actionnaire azéri. Bref, le feuilleton de 2014 risque de s’éterniser un peu début 2015.

Un peu plus au nord, à Lille, l’on apprend que les finances du LOSC sont dans le rouge. Un déficit de 16,5 millions d’euros, rapporte L’Equipe (via 20 Minutes). Bon, pas de dépôt de bilan à l’horizon, mais l’on ne peut s’empêcher de penser aux grands esprits qui nous serinaient que le Grand Stade allait faire passer le LOSC dans la cour des grands, en étant un levier de croissance… Pour le moment, on a même l’impression que c’est plutôt un handicap : Marc Coucke, actionnaire belge pressenti pour prendre de l’importance au sein du club, le confiait encore récemment.

Mise à jour le 18 décembre : sur son site, le LOSC se fend d’un communiqué où il dément l’analyse faite des chiffres par L’Equipe… sans pour autant en dire bien plus.

1 Commentaire

  1. Sur ce point, les opposants avaient annoncé dès avant la construction du stade que le meilleur moment pour Michel Seydoux revendre son club, c’etait environ un an après la ” honeymoon period”, un terme anglo saxon qui recouvre le fait qu’un nouvel equipement comme un stade beneficie d’une forte frequentation pendant les 2 ans qui suivent son inauguration* Durant cette periode la nouveauté attire des spectateurs supplementaires qui viennent tâter le terrain. Cette première année etait foutraque avec les ennuis de programmation et tout le reste. Les previsions de frequentation dementielles initiales ne se sont pas concretisées et le Losc n’a pas fait non plus les bonnes affaires annoncées à coups de cymbales.De plus, – horresco referens – pour payer les salaires, Michel Seydoux emprunte, ce qui vaudrait un zero pointé à un TP de gestion des entreprises . On ne finance pas le court terme en empruntant à long et à moyen terme. Donc au lieu d’avoir un supplement de recettes avec l’utilisation du grand stade, le Losc fait face à une diminution . ! Du coup, avec des dettes à court terme, le prix d’acquisition du club fond comme neige au soleil. M Coucke se plaint du loyer qu’il devrait payer et q u’il estime excessif. Ignore-t-il que le loyer actuel est inferieur à moins de 1% du coût realisation du stade( 342 M€ + les accès soit environ 500 m€ pour un loyer de 4.2 M€ /an?

    *NB Le grand stade n’a jamais eté inauguré officiellement, ce qui est un cas exceptionnel

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là