L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

LiTTÉRATURE

Les livres avec Eulalie Par | 09H00 | 03 décembre 2014

La cinquième saison de Vedrana Donic’

 Si l’on se fie à sa silhouette svelte, à sa réserve et à ses mots comptés, on se méprend complètement sur Vedrana Donic’. Cette Lilloise d’adoption en a dans le ventre, et sa détermination, perceptible dans la netteté de ses choix, est proprement fascinante.

la-cinquieme-saison-01

À 23 ans, Vedrana a eu le cran de s’engager dans une voie pavée d’ornières, une de ces routes qui taisent toujours leur destination : l’édition. Elle s’est battue pour décrocher, à la sortie de l’école supérieure d’arts de Lorient, une bourse « défi jeunes » et a fondé sa propre enseigne, Vedrana Éditions, à un âge où beaucoup usent encore les bancs de l’université. Son audace inspire le respect, mais à l’entendre, il ne s’agit «ni de courage ni d’audace: il n’y a simplement pas trente-six mille choix quand on ne veut faire aucun compromis et faire vraiment ce qu’on aime ». Ne lui en déplaise : Vedrana est une véritable tête brûlée. Elle le prouve aujourd’hui encore en publiant son premier roman. La cinquième saison, sixième titre de son catalogue, est un objet à part. On est loin du sillon de ses « recueils d’impressions », patchwork de textes, de croquis et de collages à la lisière entre haikus et écriture automatique (superbes L’Amant de Saint-Jean ou La vie en rose, de la collection du chapeau, voir Eulalie n°07). Et ce format poche offre une narration beaucoup plus développée que les quatre albums, assez géniaux, de la collection du Porte-Manteau.

Au détour de l’intrigue, on renoue bien sûr avec ce surréalisme mâtiné de merveilleux dans lequel Vedrana excelle. On suit avec délectation les efforts des deux protagonistes (un jeune couple baptisé Roméo et Juliette) pour attraper un sourire envolé au dessus d’un parc public, on s’amuse d’une histoire d’amour improbable entre un chapeau et un téléphone, on ne s’étonne pas de voir une boîte aux lettres et un distributeur de préservatifs aspirer au nomadisme… et l’on trouve un air de famille entre les personnages du roman et ceux de ladite collection d’albums (Olivier, le réparateur de cœurL’homme à la tête en forme de machine à laver, Le problème, À la recherche de la sirène). L’homme à la tête en forme de tableau, la concierge aux pinces de crabes ou Léon, le pigeon voyageur de la Cinquième Saison rappellent l’esthétique belle et étrange qui fait l’unicité de cette maison d’édition. Mais Vedrana, avec sa patte allégorique et son imagination hors-normes, sa façon bien à elle de ciseler des images en sortant des codes, semble assez à l’étroit dans le réalisme et la linéarité d’une fiction. Certes, ces derniers, très assumés par l’auteure, soutiennent par contraste les échappées oniriques. Mais ils rappellent aussi la difficulté de l’exercice par rapport aux narrations plus ramassées.

«J’ai travaillé comme sur un gros puzzle. Au début, je pose quelques pièces, et plus ça avance, plus ça devient compliqué : les pièces doivent se relier entre elles et former un tout. Je fais exactement pareil que lorsque je crée des images, c’est ça qui est amusant: Je travaille dessus, je m’arrête, je reprends quand j’ai une idée, j’arrête, je nettoie l’image (le texte ici), j’arrête, je fignole un passage, je déplace un élément etc… jusqu’à satisfaction (voire épuisement). En tout cas, j’écris pour moi, sans me soucier de ce que pourraient en penser les gens. Sans pressions. Sans attentes. Sans contraintes de temps. Et sans censure.» Indéniablement, Vedrana n’a pas froid aux yeux et ce roman, sans être aussi abouti que ses précédents livres, n’entame en rien notre confiance en son talent.

Judith Oliver

 

Vedrana Donic’

La cinquième saison

Vedrana Éditions

2013

206 pages 7€

ISBN : 9782952844277

 

Paru dans Eulalie n°14, revue du Centre régional des Lettres et du Livre Nord – Pas de Calais

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

1 Commentaire

  1. Chère Eulalie, après avoir lu le verbatim et constaté 13 occurrences du pronom  » Je », l’auteur de ce message a ensuite peiné devant les zimages ( fortes comme on dit ) – sur  » les chapeaux et les preservatifs »(?) avant de renoncer en arrivant à un cliché long comme un convoi exceptionnel avec gyrophares : « sa façon bien à elle de ciseler des zimages en sortant des codes »… Merci de satisfaire notre curiosité en nous eclairant sur le scenario de ce roman, l’histoire. Seule compte l’histoire comme on dit à Hollywood. Alors parlez en avec vos mots . Comme dans les ecoles de journalisme restreignez votre style à sujet + verbe + complement. Barrez tous les adverbes, les adjectifs, les formes passives, les verbes à l’impersonnel ou au conditionnel evitez comme l’explique Orwell les mots et expressions vides de sens  » le surréalisme mâtiné de merveilleux ». Quand vous lisez Orwell, il vous est impossible d’enlever une virgule sans modifier le sens. Du grand art.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Bienvenue sur la page "Les livres avec Eulalie", hébergée par DailyNord !


L'AR2L est une agence de coopération interprofessionnelle dédiée à la filière du livre, à la valorisation et au soutien à la création littéraire, ainsi qu'à la production éditoriale, à l'échelle régionale, nationale et internationale, dans la région Hauts-de-France.

Plus d'infos sur : Eulalie.fr, ar2l-hdf.fr, la page Facebook , le compte Twitter @ar2l

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du petit dico décalé du Nord - Pas-De-Calais

Le long de nos frontières disparues

Retrouvez le très très grand format de DailyNord

Commémorations de 14-18 : en fait-on trop ?

14-18 SE CONJUGUE À TOUTES LES SAUCES CES TEMPS-CI. RETROUVEZ NOTRE ENQUÊTE.