REBOND

Petite histoire Par | 10H24 | 06 décembre 2014

Fabien Gilot, ce Nordiste est unique !

Plus médaillé dans les grands rendez-vous mondiaux et olympiques que Guy Drut et Michel Jazy réunis, le nageur nordiste ne dispose toujours pas de la même aura que ces deux champions régionaux. Pourtant, lui aussi pratique un sport individuel, sauf que c’est dans les épreuves par équipes qu’il s’est bâti son prodigieux palmarès. Et il l’a étoffé pas plus tard que mercredi à Doha avec un nouveau titre mondial au relais 4×100 m en petit bassin. Raison de plus pour (re)bondir sur l’occasion, celle de parler d’un type qui ne sera jamais médiatisé tel un footeux ou un tennisman qui auront réussi trois-quatre matches intéressants. Alors qu’il est un cas unique dans le monde de la natation française. Voici pourquoi.


Fabien Gilot à l’arrivée du relais, mercredi.

Un international français disait que le football est le sport le plus individualiste des sports collectifs, Fabien Gilot, c’est le contraire. Voici le pratiquant d’un sport individuel qui doit son palmarès à son altruisme, au sens du collectif qu’imposent les joutes par équipes. À 19 ans, il décroche sa première médaille de bronze au 4×100 m aux mondiaux de Barcelone, nous sommes en 2003. Même couleur à Melbourne (2007) et Rome (2009) avant de connaître celle de l’argent par deux fois à Shanghaï (2011) aux 4×100 et 4×200. Enfin c’est la ruée vers l’or en 2013 avec deux Marseillaises aux 4×100 et 4×100 4 nages, à Barcelone, comme un clin d’œil, une boucle bouclée. Hé bien non, Doha est venu s’immiscer pour rappeler que la bête bouge encore (rappelé en dernière minute alors qu’il s’apprêtait à commenter la compétition pour France Télévisions…). On n’omettra pas bien sûr de mentionner l’argent aux JO de Pékin suivi du triomphe des Jeux de Londres, toujours au 4×100. Tout cela n’est qu’un modeste tour d’horizon au regard du palmarès de l’intéressé (pour les championnats d’Europe, il revendique la bagatelle de trois médailles de bronze, deux d’argent et deux en or).

« Je ne suis rien sans eux »

Alain Bernard, Florent Manaudou ou encore Yannick Agniel ont ou avaient ce petit plus dans le bassin qui font les grandes carrières individuelles. Mais dans le domaine collectif, Fabien Gilot est indétrônable. Parce qu’il est tout simplement le seul nageur français présent sur tous les podiums planétaires des relais tricolores depuis 2003. La natation étant l’un des sports les plus ingrats, cette longévité doublée d’une régularité inoxydable dans les performances… que dire sinon respect. Chauffeur de bus du relais français dans lequel tous les illustres nageurs cités plus haut et bien d’autres sont montés n’offre pas le standing d’un pilote de Formule 1, même ceux du fond de grille de départ. C’est sûr, vous ne verrez jamais Gilot dans une pub pour une assurance ou une marque de rasoir, les médias ne font pas dans l’égalitarisme. Les amoureux du sport ne se sont pourtant pas trompés, le désignant trois fois de suite sportif régional de l’année de La Voix des Sports.

Loin des paillettes, du star système… et de chez nous (le natif de Denain est licencié depuis longtemps à Marseille), cet homme au palmarès atypique passerait pour un champion « normal » de ceux qu’on respecte mais qu’on ne déifie pas au delà du raisonnable pour autant. À ce détail près qu’il porte sur son torse un tatouage en hébreu signifiant « je ne suis rien sans eux » hommage à son grand-père rescapé des camps de la mort. Tout est dit ou plutôt tatoué : l’esprit d’équipe n’est pas un vain mot quand on se le fait graver sur la peau. C’est un slogan éternel, qu’il a su suivre à la lettre.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là