CULTURE HISTORIQUE

Le Petit Dico décalé du Nord - Pas-de-Calais Par | 10H00 | 16 novembre 2014

Le Petit Dico Décalé du Nord – Pas-de-Calais : Robespierre

Enième dico, énième occasion de vous cultiver. Cela fait 220 ans que le plus célèbre des Arrageois est passé sous la guillotine : Robespierre. 

Robespierre

Robespierre, un sympathique Arrageois. Crédit : Commons Wikimedias.

Homme politique et grand Révolutionnaire. Né le 6 mai 1758, à Arras dans le Pas-de-Calais.

Maximilien Marie Isidore de Robespierre, plus simplement appelé Robespierre, est l’aîné d’une fratrie de 5 enfants d’une famille de la petite bourgeoisie. Pas de bol : sa mère meurt, son père Maximilien Barthélémy François de Robespierre l’abandonne avec son frère cadet pour les confier au grand-père.

Ceci faisant, Robespierre poursuit des études au collège d’Arras puis, à partir de 11 ans, au collège Louis-le-Grand de Paris.  Devenu avocat, il ne reste pas dans la capitale, mais revient dans sa ville natale en 1781 pour travailler au Conseil d’Artois. Il occupera, en parallèle, la fonction de juge au tribunal épiscopal, qui n’est autre que le tribunal de l’évêque.

Avocat-politique, comme Sarko et Copé

Avocat-politique, il n’y a qu’un pas (regardez Copé, Sarkozy, etc.) : élu député du Tiers Etats aux Etats Généraux de 1789. Robespierre défend plusieurs causes étranges telles que : le droit de vote des gens de couleur et des juifs, l’égalité des droits, le suffrage universel. Il sera favorable aussi à l’abolition de l’esclavage et de la peine de mort. Tiens, tiens.

Son caractère, peu apprécié de ses opposants politiques, lui vaut le surnom de « L’Incorruptible ». “Robespierre parle avec un style châtié, une sobre éloquence, mais sa dialectique un peu sèche, son ton de voix grêle et quelque peu criard ne séduisent pas toujours l’assistance“, note perfidement le Larousse. En juillet 1793, Robespierre entre au comité de salut public et fait figure de chef de gouvernement. Le 10 juin 1794, il fait voter la loi du 22 Prairial qui renforce la Terreur dans laquelle la France est plongée. Robespierre supprime l’interrogatoire des accusés avant leur procès, leur refuse l’aide d’un avocat et impose aux juges une seule alternative : la peine de mort ou l’acquittement. A la tête du Comité de salut public, Robespierre supprime toutes les libertés (de presse ou encore de parole… carrément !). Evidemment, ça ne plaît pas à tout le monde,  il est arrêté le 27 juillet 1794 et est guillotiné, place de la Révolution à Paris, le lendemain.

Une tête en moins… reconstituée deux cent ans plus tard

220 ans, Robespierre continue à faire couler de l’encre.  Début juin, Lionel Royer-Perraut et Guy Teissier, deux élus de l’UMP de Marseille, ont le « malheur » d’évoquer  l’idée de débaptiser une place nommée Robespierre. Ce à quoi le secrétaire national du Parti de gauche, Alexis Corbière, s’oppose totalement. Autre débat, la reconstitution du visage de l’Arrageois. L’œuvre (ou pas) de Philippe Froesch, spécialiste de la reconstitution faciale, n’est pas du tout au goût de de l’extrême-gauche et des historiens. Ces derniers jugeant la reconstitution comme « l’entretien du fantasme négatif du monstre sanguinaire ». “Il n’était qu’un dirigeant parmi d’autres, qui a cautionné comme les autres les exécutions mais au nom de la raison d’Etat, pas de la violence sanguinaire“, précise l’un d’entre-eux sur Rue 89. Ah, Maximilien…

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire