L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Nord : La droite à l’heure de la recomposition

Petit théâtre de Martine Aubry | Région Par | 28 novembre 2014

La droite locale est à l’orée d’un grand chambardement. UMP sarkozyste, élections départementales et régionales, renouvellement des talents,…

UMP-Nord. ” Il ferait un excellent président de l’UMP-Nord…“. L’éloge adressé par Bruno Le Maire au député-maire de Tourcoing, Gérald Darmanin est sans équivoque. Le challenger de Nicolas Sarkozy pour la présidence de l’UMP est venu mercredi soir à Lille. Même s’il justifie sa présence sous le signe de la courtoisie républicaine, Gérald Darmanin, porte-parole de l’ancien président de la république et qui s’est démené sur tous les plateaux télé depuis plusieurs mois pour faire la claque sarkozienne dans le cadre de l’âpre compétition, reviendrait-il à son bercail naturel* ? Celui d’une droite à la fois décomplexée et populaire, à forte valeurs ajoutées et proche des gens, à mille lieues du bling-bling du quinquennat sarkozien, trop décalé et trop lointain, et trop marqué du sceau libéral à l’anglo-saxonne mâtiné de sécuritaire. “Le métro à six heures du soir”, aurait dit Malraux quand il parlait du RPF. Plus près de nous, le Sarko de 2007 qui avait réussi le tour de force de réunir le temps d’une campagne présidentielle les courants d’une droite divisée en chapelles. A l’évidence, le jeune cadet de la droite, pourra compter sur les suffrages des “Le Mairistes” quand il s’agira d’élire le nouveau patron de la fédération du Nord, actuellement aux mains du courant libéral-sarkozyste de l’UMP – parmi les grands élus, on compte le sénateur UMP Jean-René Lecerf, le député-maire UMP de Phalempin Thierry Lazaro et la députée européenne Tokia Saïfi. Sur le poids du “courant” Le Maire, en France et dans la région, on en saura plus demain samedi.

LMCU. Le chef du groupe métropole communes unies – la droite à la communauté urbaine de Lille métropole – vient de démissionner. Bernard Gérard, député-maire UMP de Marcq en Baroeul, affiché sarkozyste, jette l’éponge. Battu à plate couture par Damien Castelain pour la succession de Martine Aubry à la présidence de la communauté urbaine de Lille, il avait essuyé un affront quand le “petit maire” de Péronne-en-Mélantois l’avait abandonné à moins de 24 heures du scrutin pour passer une alliance avec…la gauche sortante. De plus, la nouvelle génération des maires issue du scrutin de mars  – Delbar à Roubaix, Darmanin à Tourcoing, Leprêtre à La Madeleine, déjà élu en 2008 – annonce la couleur d’un nécessaire renouvellement. Visés, les sexagénaires Bernard Gérard et Marc-Philippe Daubresse, les chefs de l’UMP-Nord, qui ont commencé en politique dans les années 80 pour le premier et 70 pour le second. Les jeunes nouveaux élus leur imputent le cuisant échec du printemps dernier à la communauté urbaine de Lille alors que les bastions socialistes de Roubaix et Tourcoing – entre autres, venaient de tomber.

* A mots à peine couverts, certains reprochent à Gérald Darmanin d’avoir levé le pied comme porte-parole depuis quelques semaines. Des méchants jaloux aveuglés par leur ultra-sarkozysme canal hystérique ? … Il est vrai que l’ADN politique du maire de Tourcoing se rapproche de celui d’un Philippe Séguin ou d’un Jacques Toubon, nés de la première fournée des “bébés Chirac” de 81 – il a travaillé avec l’ancien garde des sceaux des gouvernements Juppé quand il a été élu à Strasbourg. Souverainisme et social pour le premier, sécurité et interventionnisme pour le second qu’il a reçu dans sa ville courant novembre en tant que défenseur des droits – une fonction que Toubon a reçue de François Hollande ! Fibre jacobine et présence de l’Etat pour les deux, ceints de la même bandoulière du bonapartisme. Une équation que l’on peut résumer par sa proximité – comptée ? – avec un Xavier Bertrand. On devrait en savoir plus dans les jours à venir. Par exemple, quand un Nicolas Sarkozy dressera l’organigramme de “son” parti. Et aura donc besoin non seulement de rassembler mais d’intéresser les talents pour éloigner les spectres de la division et de la trahison. J’avais déjà pronostiqué que Gérald Darmanin était en pole position pour se hisser vers les sommets du parti – voir billet: Gérald Darmanin sur orbite, 19 septembre 2014, dans le Nouvel Obs de cette semaine, on le met en concurrence avec NKM et Laurent Wauquiez pour ce job de secrétaire général, juste à côté du grand chef.

 

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Casting

Bienvenue sur Le Petit Théâtre de Martine Aubry et Xavier Bertrand, associé au pure-player d’informations DailyNord.

Tenu par le journaliste Marc Prévost, et dans le prolongement du livre le Petit Théâtre de Pierre Mauroy, il décrypte et éclaire les coulisses de la vie politique locale et nationale et parfois aussi d’autres choses. C’est son choix !

Voir la bio de Marc Prévost : Ma Bio & my Way

Contacter Marc Prévost

Pour toute remarque, question, vous pouvez contacter l'auteur du Petit Théâtre de Martine Aubry en laissant un message par là .

LES + LUS