BILAN

Réflexions Par | 08H30 | 26 novembre 2014

Mi-mandat : qu’ont fait les députés nordistes de leurs deux ans et demi ?

Déjà 30 mois dans quelques jours. En juin 2012, on élisait les nouveaux députés dans la région, dans la foulée de la victoire de François Hollande. Pour eux aussi, c’est mi-mandat. Et un petit bilan made in DailyNord.

assemblee-nationale

Qu’ont fait nos députés de leurs deux ans et demi ? Photo : Richard Ying et Tangui Morlier sur Commons Wikimedias.

Les révélations se tournent vers le littoral

Et le champion est… évidemment Gérald Darmanin (UMP). L’un des benjamins de l’Assemblée Nationale a réussi sa percée au niveau hexagonal. Ce n’est d’ailleurs pas sa pure activité de parlementaire qui le distingue. Mais depuis deux ans et demi, il a pris du galon. Elu maire de Tourcoing, troisième ville de la région, il représente aujourd’hui l’avenir d’une droite nordiste où les ex-caciques sont vieillissants et semblent en bout de course. D’autant qu’avec son pari de soutenir Sarkozy pour la présidence de l’UMP, il s’est offert une véritable exposition médiatique, que ce soit sur les radios, télés, ou dans la presse nationale. Reste qu’en allant aussi vite, l’ex-protégé de Christian Vanneste – ils ne partiront pas en vacances ensemble, maintenant,…- devrait faire attention à ne pas jouer avec le feu et se brûler les ailes. Son positionnement « Je soutiens Sarko pour l’UMP mais Bertrand pour la Primaire » n’en est que l’exemple le plus criant.

A droite aussi, la deuxième révélation se trouve sur le littoral dans la modeste, mais très connue, ville du Touquet. Le jeune quinquagénaire Daniel Fasquelle (UMP) squatte de plus en plus sur les plateaux télés, s’est fait remarquer plusieurs fois à l’Assemblée Nationale (on se souviendra notamment de sa question au ministre fraudeur Jérôme Cahuzac). Il apparaît désormais comme l’homme fort de la droite dans le Pas-de-Calais, devant Philippe Rapeneau, le président de la communauté urbaine d’Arras et Natacha Bouchart, la maire de Calais. S’exposer conduit néanmoins à quelques bourdes : il y a quelques jours, après avoir écrit une alternative à la loi Taubira, le maire du Touquet déclarait à MetroNews :  «  “À 18 ans, les enfants prisonniers d’une filiation avec des couples homosexuels devraient pouvoir confirmer l’adoption ou la remettre en cause afin de rétablir une filiation avec leur(s) parent(s) biologique(s)“. Une phrase qui n’a pas manqué de faire réagir et  le député a dû s’offrir un rétropédalage en règle.

A gauche, on ne peut occulter Frédéric Cuvillier (PS), redevenu député depuis peu. Avec son poste de ministre, puis de secrétaire d’Etat, le maire de Boulogne-sur-Mer a pris une autre envergure. Désormais, c’est un élu sur lequel il faut compter. Preuve encore d’un certain rééquilibrage vers le littoral, on peut citer Yann Capet. Le fils d’André, s’il ne se fait pas forcément remarquer à l’Assemblée Nationale, a pris la fédération du Pas-de-Calais l’an dernier. Un rouage essentiel du PS surtout dans l’optique d’une année 2015 cruciale avec deux grands rendez-vous électoraux, les départementales et les régionales.

En terre d’Aubry… les frondeurs n’ont pas la cote

Il y a peu, le journaliste politique de La Croix, Laurent de Boissieu, publiait un tableau, certes austère, mais combien instructif, sur les frondeurs du PS. Y sont compilés cinquante-huit députés dits frondeurs au PS. Et quand on pense fronde, on pense Aubry. Il est intéressant d’ailleurs de constater que la maire de Lille n’est pas prophète en son pays. La seule frondeuse assumée (et nous en avons déjà parlé) s’appelle Anne-Lise Dufour-Tonini, la députée-maire de Denain : elle l’a d’ailleurs encore prouvée hier en s’abstenant de nouveau sur le vote de la réforme territoriale (quand Jean-Pierre Allossery, Philippe Kemel, Rémi Pauvros ou Audrey Linkenheld, abstentionnistes en première lecture l’ont cette fois votée). Les autres députés socialistes, s’ils ne donnent pas pour autant un blanc-seing à l’action du gouvernement, restent des soutiens que l’on qualifiera de mesurés sinon de critiques. Est-ce la personnalité de Madame Aubry qui les empêche de s’afficher clairement ? Ou le manque de visibilité politique pour 2015 et des grands chambardements et recompositions qui peuvent s’ensuivre, surtout côté PS ? Il s’agira alors de se trouver de nouvelles positions sans insulter l’avenir et préserver ses chances de survie, c’est-à-dire pour les législatives de 2017 quand les places seront chères et l’électeur est si capricieux…. Aujourd’hui, dans le doute, abstenons-nous de tout avis tranché !

A l’Assemblée Nationale, des présents et… des absents

C’est un classique toujours intéressant à observer. Les semaines de présence à l’Assemblée Nationale (présences en commission ou prise de parole, même brève). Sur les quarante dernières semaines d’activité (selon le classement effectué début novembre), Marc Dolez (PG), Jean-Jacques Cottel (PS) et Daniel Fasquelle (UMP) sont les premiers Nordistes avec 35 semaines. Yves Durand (PS), Bernard Gérard (UMP), Bernard Roman (PS), Christian Bataille (PS), Dominique Baert (PS), Jacqueline Maquet (PS) et Jean-Pierre Allossery (PS) dépassent les trente. En queue de tableau nordiste, François-Xavier Vilain (UDI) n’est plus le dernier. Avec 14 semaines, il dépasse Thierry Lazaro (13, UMP) et Anne-Lise Dufour-Tonini (10, PS).

A noter également que Thierry Lazaro est le champion des questions écrites : 1683 contre 868 pour le second ! Jean-Jacques Candelier (PCF) est lui troisième pour les questions orales (10). Jean-Pierre Decool (UMP) est le champion des cosignataires de propositions de lois (121) et en a écrit 6 (relire également l’interview qu’il donnait à DailyNord sur son rôle de député), comme Jean-Jacques Candelier, ce qui le place parmi les plus actifs (le député a aussi signé 1800 amendements !). Du côté des interventions longues, et parfois remarquées, Daniel Fasquelle est le champion régional (511 tout comme pour les courtes 386).

Le gouvernement leur a confié de gros dossiers

Rémi Pauvros (PS) peut toujours se consoler d’avoir perdu la mairie de Maubeuge, ainsi que ses postes de conseiller municipal et communautaire. C’est à lui qu’a été confié le rapport d’information sur le canal Seine Nord, le serpent d’eau douce encalminé dans la mer des Sargasses des projets oubliés. Et dont Manuel Valls est venu récemment nous expliquer qu’il est enfin sur les rails ! On attend le premier coup de pioche. Bernard Gérard, le député-maire UMP de Marcq-en-Baroeul, a rejoint la brigade anti-paperasse, une mission destinée à simplifier les procédures administratives et composée de parlementaires de tous bords et de chefs d’entreprise. Bon courage !

Les députés savent être blagueurs

Les jeunes députés sont des comiques. Si, si la preuve. Durant ces deux ans et demi, deux se sont particulièrement fait remarquer. Nicolas Bays (PS) à deux reprises. Pour un tweet sur l’hostie n’a pas fait rire tout le monde. Pour une boîte de sardines également (Buzz raté pour Nicolas Bays ?). Pendant ce temps, Gérald Darmanin ne s’en est pas vanté, mais l’affaire de la poule l’an dernier, il en était à l’origine.

C’est enfin un effet involontaire, mais Jean-Jacques Candelier avec sa proposition de lois sur les poissons rouges lors de la précédente mandature, est passé à la postérité, vous rapportait aussi DailyNord il y a quelques mois : Jean-Jacques Candelier, le député aux poissons rouges, a désormais – presque – sa pièce de théâtre

Dix députés que DailyNord conseillait de suivre

Peu après l’élection, DailyNord se penchait sur dix députés sur les trente-cinq que comptent la région dans une série sur les députés à suivre. On a repris les noms. On devait surveiller les volte-faces de Marc-Philippe Daubresse (UMP) qui danse un pas de deux avec Martine Aubry puis plante les calicots pour Nicolas Sarkozy. Yann Capet aussi, en pariant sur sa prise de la Fédération PS : bingo ! Nicolas Bays, Marc Dolez, Audrey Linkenheld (PS), Philippe Kemel (PS), François-Xavier Vilain n’ont pas particulièrement fait parler d’eux. Restent trois cas : Jean-Louis Borloo qui nous a de nouveau surpris en démissionnant, mais c’est pour raisons de santé. Démissionner pour mieux replonger dans l’arène ? Sébastien Huyghe (UMP), véritable porte-flingue de Sarkozy depuis 2012, qui semble s’effacer un peu derrière Fasquelle et Darmanin, mais ne baisse pas les armes pour autant ; enfin, Dominique Baert… le socialiste exclu, est bien entendu réintégré depuis !

Quelques propositions de lois déposées par nos députés

Difficile de faire l’inventaire régional des propositions de lois. Sachez que parmi les députés les plus actifs sur ce sujet, on trouve Daniel Fasquelle qui s’est lancé sur l’inégibilité à vie en cas de mensonge sur l’Hémicycle, la conciliation des mandats électifs nationaux et locaux, les méthodes des agences de réservation en ligne ; Jean-Jacques Candelier, lui, voulait abroger le transfert de la perception de la taxe communale sur la consommation finale d’électricité et étendre la séparation des Eglises et de l’Etat sur tout le territoire national. N’oublions pas l’hyperactif Jean-Pierre Decool :  instaurer un mandat présidentiel septennal, non-renouvelable de manière consécutive, rendre obligatoire pour les structures gérant l’accueil des mineurs, la consultation du système d’information relatif aux accueils de mineurs, listant les auteurs d’agressions sexuelles ou violentes, astreindre les grandes surfaces à proposer leurs invendus alimentaires à des associations caritatives, inscrire la bière au patrimoine culturel et gastronomique protégé en France, permettre à tout médaillé militaire de bénéficier d’une draperie tricolore sur son cercueil, lutter contre la prolifération des espèces végétales envahissantes, on en a un paquet. Si ça vous amuse d’en savoir plus, direction cette page de l’Assemblée Nationale.

La transparence, c’est pas pour maintenant

La transparence, grand mot du mandat. On a eu le droit aux déclarations d’intérêt des députés dernièrement, une première avancée. Néanmoins, DailyNord en fait le test encore depuis quelques semaines, dès que l’on veut aller un peu plus loin et faire par exemple les comptes de l’IRFM, c’est plus compliqué. A ce jour, seuls deux députés (Jean-Pierre Allossery, Daniel Fasquelle) ont répondu favorablement à nos demandes. Jean-Jacques Candelier a refusé. On attend a priori des nouvelles de Gérald Darmanin et d’Anne -Lise Dufour-Tonini. Pour les autres, c’est silence radio. On vous en reparle d’ici quelques jours.

Un peu plus de DailyNord ?

1 Commentaire

  1. J’attends avec impatience votre article concernant les indemnités de nos députés. Un exercice révélateur, mais difficile pour le simple citoyen, consiste à mettre en vis à vis : l’activité parlementaire (présentée ci-dessus), les indemnités perçues par l’élu et son entourage proche, la dépense de l’enveloppe parlementaire et les avantages dont l’élu bénéficie de la part de chacune des institutions.
    Le sentiment d’impunité de nos parlementaires est révoltant. Les BALKANY et THEVENOUD n’étant pas inquiétés ou mis au ban par leurs pairs, les abus moins criants ont encore de beaux jours devant eux.
    De plus chacune de ces affaires démontrent l’écart grandissant entre la morale et la loi. Cela nous rappelle que la morale, contrairement aux lois, n’est pas écrite par nos parlementaires.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire