L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Dominique Baert n’est pas content : sa bobine n’est pas dans le journal !

Lu, vu, entendu Par | 14 novembre 2014

Député-maire, Dominique Baert estime que la presse ne fait pas son boulot. Mardi, à l’occasion des cérémonies du 11-Novembre, il écrivait sur son blog :

“Et de fait, ce n’est pas grâce aux cinq lignes que consent à consacrer la presse locale à ce type de commémoration que vivra le devoir de mémoire… Merci donc aux enfants, aux associations et à tous ceux qui ont participé à ces diverses manifestations.”

Certes. Enfin, c’est pas comme si La Voix du Nord n’avait pas consacré des pages et des pages au devoir de mémoire justement cette semaine. Comme à Notre-Dame-de-Lorette par exemple.  La réponse de la rédaction n’a d’ailleurs pas tardé.

Promis, l’année prochaine, on vient réparer cette injustice, Dominique !

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

2 Commentaires

  1. Monsieur le maire de Wattrelos aurait du aller au monument aux morts en chevauchant une moto. On aurait parlé de lui . Car question gros cube, ça petarade dans les colonnes du journal avec le Supercross examiné sous toutes les coutures tous les jours. On fouille même les archives. Une com tonitruante. Idem à la teloche ou on vante le tonnage de terre apporté ( 5000 tonnes et 250 camions x 2 = 10 000 t et 500 poids lourds ). L’empreinte carbone c’est off bien entendu tout comme la pollution des tits motos pour les poumons des spectateurs

  2. Cher Nicolas,
    Il ne faut pas toujours croire ce que vous lisez dans des brèves, surtout lorsqu’elles ne correspondent pas à la réalité. De quoi s’agit-il ? Oui, je me suis ému du traitement indigne des cérémonies commémoratives de nos villes par la presse locale, laquelle renvoie à celle de Notre-Dame de Lorette en présence du Président de la République ! Mais la fonction de la presse locale n’est-elle pas d’être locale ? Cette année, au cimetière de Wattrelos, il n’y a jamais eu autant de monde ; parents et enfants furent nombreux pour une cérémonie très digne : le conseil municipal des enfants a chanté la Marseillaise, l’Union Musicale a joué l’hymne européen, l’entente colombophile a procédé à un lâcher de pigeons, et les enfants, après avoir fleuri les tombes, ont procédé à un lâcher de ballons bleus, blancs, rouges dans un silence émouvant ! Et de tout cela, rien n’est repris ! Là où la presse locale aurait consacré il y a encore deux ou trois ans une page entière avec grandes photos et expression du vécu, cette année, une petite photo et cinq lignes de résumé ! C’est faire peu de cas de la mobilisation de nos services techniques, des écoles et des associations… Les présidents des trois sociétés patriotiques ne sont même pas cités !
    Ma protestation est donc une question de fond sur le rôle de la presse locale : informer de ce qui se passe localement ! On est loin de la manière, indécente et ridicule, par laquelle la rédaction locale a traité ma remarque, évoquant ma mauvaise humeur parce que je n’aurais pas vu ma moustache (ou « ma bobine » pour reprendre votre expression) en photo.
    Encore que je pourrais en effet concevoir une légitime amertume de constater que, de mon discours (que j’ai préparé, seul, pendant une journée et demie, en faisant beaucoup de recherches sur l’histoire de ma commune pendant la première guerre mondiale !), rien n’est repris dans l’article de presse. Que le maire ne soit plus l’institution que l’on photographie ou que l’on cite, je le déplore comme citoyen et comme lecteur mais je ne m’en serais même pas ému publiquement !
    Ma remarque de fond était donc claire et ne peut se résumer à la présentation dont vous avez eu connaissance : la vocation de la presse locale est d’informer ses lecteurs locaux sur ce qui se passe localement ! Et de saluer ce qu’enfants, associations, services ont fait pour commémorer dignement le 11 novembre et ses disparus. C’est cela, et rien d’autre, l’objet d’un journal local !
    Si ledit journal local veut privilégier l’information nationale, le lecteur risque bien de préférer l’original à la copie, et donc la presse nationale !
    Je n’ai rien dit d’autre… Réduire mes propos à quelque amour-propre que ce soit, ou pis à quémander une photo, est indécent pour qui me connaît.
    Bien cordialement.
    Dominique BAERT

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus