Départementales 2015 : Jean-René Lecerf en piste

Nous l’avions déjà évoqué sur ce blog il y a quelques semaines. Le sénateur UMP Jean-René Lecerf sera sûrement candidat aux prochaines départementales. Lui qui avait démissionné de son mandat de conseiller général de Marcq en Baroeul pour cause de campagne municipale lilloise cette année, devrait certainement faire son retour au conseil général du Nord. C’est ce qu’il a dit à l’émission La Voix est libre sur France 3 Nord-Pas de Calais  ce samedi. “On me le demande…“, sourit celui qui a déjà tenté l’alternance à plusieurs reprises. Selon lui, la situation de la majorité de gauche actuelle – le socialiste Didier Manier vient d’être porté à la présidence en succession de Patrick Kanner, nommé ministre de la ville – est très fragile et le mode de scrutin est renouvelé. En tout cas, il annonce qu’il quittera son mandat de sénateur – il a été élu au palais du Luxembourg en 2001 – s’il arrive à la tête du département (le numéro 3 de la liste qu’il a emmenée en 2011 avec l’UDI de Valenciennes Valérie Létard, est Patrick Masclet, maire d’Arleux et conseiller régional, qui devrait alors être en position de siéger, et lui-même pourrait se trouver en situation de cumul). Reste à fixer définitivement le calendrier encore inconnu des élections départementales et régionales, a priori prévues pour mars et décembre. Ce juriste averti émet encore quelques réserves…Mais le Sénat doit se prononcer bientôt, alors…

Si Jean-René Lecerf arrive à ses fins, les conséquences politiques seront réelles. Outre l’alternance d’une assemblée à gauche depuis 1998*, l’arrivée de cet anti-sarkozyste – il n’a pas participé à la grand-messe de Lambersart -, tendance François Fillon et Bruno Le Maire, pourrait bousculer les plans dans la région de l’ancien président et de son dispositif de reconquête du pouvoir. De même, un conseil départemental à droite gênerait les stratégies pour les élections régionales à gauche, bien sûr. Mais aussi à droite…

* En 1992, contre toute attente, le conseil général du Nord avait basculé à droite et portait le RPR tendance Pasqua Jacques Donnay à la présidence. Un accord non-ecrit prévoyait de laisser le fauteuil à mi-mandat à Jean-René Lecerf. Ce qui n’arriva point, évidemment…et la droite locale se divisera encore pour quelques années…perdant les municipales de 1995 et les régionales de 1998. Et rendant le département du Nord à la gauche.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

A lire sur DailyNord

Me contacter

Pour toute remarque, question, vous pouvez me contacter en laissant un message par là .