L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Pourquoi Anne-Lise Dufour-Tonini n’a pas fait confiance

Lu, vu, entendu Par | 17 septembre 2014

Il y a un an, elle accueillait sous le soleil et tout sourire le Président de la République dans sa ville pour la rentrée scolaire (souvenez-vous : on était à la visite de François Hollande à Denain). Cinquante-deux semaines et des poussières plus tard, ce n’est plus la même chanson. Anne-Lise Dufour-Tonini, PS, fait partie de ceux qui n’ont pas voté la confiance au gouvernement Valls 2 (et la seule PS de la région. La député-maire explique les raisons dans une tribune, dont nous reprenons quelques extraits (l’intégralité est visible ici):

« Le Premier ministre a décidé de demander la confiance des députés lors d’un vote organisé aujourd’hui, au terme d’un discours de politique générale. Comme militante socialiste, élue locale puis députée, j’ai toujours été persuadée que l’unité était indispensable à la réussite (…)

J’y ai pris ma part, en votant des lois importantes : le mariage pour tous, la retraite pour les carrières longues ; ainsi que les emplois d’avenir et la refondation de l’école, réalisant ainsi l’une des promesses majeures du Président, la priorité à la jeunesse.

(…)

Mais l’écart de plus en plus grand entre les promesses de 2012, en matière de justice sociale et fiscale, et les orientations prises depuis, impose aujourd’hui de tirer des conséquences politiques : sur la régulation de la finance, sur la réforme fiscale, ou sur l’encadrement des loyers, nous manquons à nos engagements.

(…)

Face à ces choix, nos électeurs ont d’abord connu le doute, puis la déception et enfin la colère, qui s’est matérialisée dans les lourdes défaites des municipales et des européennes, et, au quotidien, dans les interpellations de plus en plus pressantes des français.

Les derniers chiffres de la croissance, de l’emploi ou des déficits, montrent bien que la politique que nous menons n’est pas efficace.

C’est précisément le moment que l’exécutif choisit pour  » fermer le débat  » et en appeler à l’unité pour soutenir des choix et des orientations qui non seulement n’ont jamais été débattus collectivement, mais qui en plus sont à rebours des engagements pris devant les Français en 2012.

Au contraire, il nous faut cesser de concentrer les efforts sur les classes moyennes et populaires, déjà frappées de plein fouet par la crise, renoncer à certaines diminutions de dépenses qui aggravent la situation des plus modestes, et associer à la politique de l’offre une politique de la demande, en augmentant le pouvoir d’achat des salariés, mais aussi en relançant la commande publique, responsable de 75% de l’investissement du pays.

(…)

Hélas, le nouveau gouvernement de Manuel Valls, et son discours de politique générale vient de le confirmer, n’incarne en rien cette indispensable inflexion prônée depuis la rentrée, par bon nombre de politiques, d’économistes, de nos concitoyens, et par une figure forte de notre famille politique, qui a ô combien contribué aux victoires de 2012 et permis l’alternance, Martine Aubry.

Pire encore, les déclarations publiques sur les 35 heures, le SMIC, les chômeurs, le travail du dimanche, les seuils sociaux, ou encore la hausse de la TVA, marquent encore plus l’aggravation du tournant social-libéral de la politique menée.

Députée socialiste, je n’ai pas reçu des électeurs du Nord le mandat pour mener cette politique.

C’est consciente de mes responsabilités et résolue que j’ai décidé de ne pas voter la confiance à un gouvernement pourtant issu de ma famille politique. »

En voilà donc une qui assurément ne rejoindra jamais un gouvernement Valls. En revanche, un gouvernement Martine Aubry…

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

NOTRE DOSSIER LÉGISLATIVES 2022

INFORMATIONS ESSENTIELLES, STRATEGIES, ANECDOTES, DÉCRYPTAGES, PORTRAITS, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES DES DERNIERES LÉGISLATIVES 2022 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus