LE REBOND DU SAMEDI

Rebrousse-poil Par | 07H36 | 20 septembre 2014

Et si la région portait un kilt ?

L’Écosse jouait ce jeudi son avenir dans un royaume plus très uni semble-t-il. Vendredi matin, la Grande-Bretagne s’est réveillée dans le même état (sic) que la veille. Prochaine étape la Catalogne, c’est fou ce que c’est tendance en ce moment les velléités d’autonomie ! À côté, nos Bonnets rouges font figure d’intermittents du spectacle. Bien que disposant d’un territoire sept fois plus grand que notre région, l’Écosse n’a qu’un million d’habitants de plus que le Nord – Pas-de-Calais. Alors, puisque ça ne coûte rien de s’amuser et comme le scénario est inenvisageable chez nous, l’occasion était trop belle pour se mettre à la place du peuple en kilt. Et si le Nord – Pas-de-Calais reprenait son autonomie ?  De toute façon, avec ce que nous vous proposons, le vote pour le ”oui” s’annoncerait comme très confidentiel. Pour clôturer ce petit voyage dans l’absurde nous vous incitons vivement à visionner l’excellent film de Benjamin Carle « Made in France, l’année où j’ai vécu 100% Français » ci-dessous. Ou la preuve qu’autonomie ne rime plus avec autarcie, qu’on le veuille ou non.

Généralement, quand on dit oui c’est dans un mariage pas pour un divorce. Ils sont vraiment pas comme nous ces Britanniques. Mais jouons le jeu puisqu’il en s’agit d’un. Et peut-être, allez savoir, cela vous éveillera d’autres idées, plus sérieuses ou aussi folles que les nôtres. Car au moins cet épisode écossais a donné un coup de fouet à la conscience politique de sa population, c’est très bien. Et provoqué, parallèlement, un déchirement dans un même groupe d’individus confronté au choix crucial d’un destin, c’est moins séduisant. En autonomie du Nord – Pas-de-Calais, comme pour tout, il y a les plus et les moins.

Les plus d’une indépendance régionale

Au niveau du territoire, la région est au carrefour de l’Europe (à force de se l’entendre répéter, on finit par y croire), est ouverte sur l’extérieur avec une façade maritime appréciable, des ports, Bondues se substituerait à Neuilly-sur-Seine, Le Touquet à Saint-Tropez (sauf qu’on ne peut pas y garer son yacht). Cerise sur le gâteau, on a même la montagne avec les plus hauts terrils d’Europe et on peut skier à Nœux-les-Mines. Pour la capitale « politique », alors là ça promet une belle foire d’empoigne surtout si on y intègre notre future « colocataire » qu’est la Picardie.

La télévision nationale (vous l’avez compris, notre actuelle télé régionale, vous suivez?) pourrait proposer ses mêmes jeux idiots mais au moins les vainqueurs seraient exclusivement bien de chez nous. C’est bon pour le pouvoir d’achat et ça vous forge une culture de winner. Et puis ça ferait drôle d’être traité par le service étranger de France Télévision.

Qui dit autonomie dit gouvernement, la région ne manque ni de personnels dans les différentes institutions, ni de talents et de personnalités. Ainsi, par exemple, on pourrait confier les clés des futurs ministères des Sports à Arnaud Tournant, de la Culture à Dany Boon, de l’Économie à Gérard Mulliez, de l’Agriculture à Bruno Bonduelle… un maximum de gens neufs dans la fonction. S’agissant du poste suprême, afin de ne faire ni jaloux ni fausse route, nous resterons sur le banc de touche. Quelque pouvoir à briguer draine toujours son cortège de candidats, qu’on se rassure.

Sur le plan sportif, ce serait la garantie d’avoir dans chaque discipline des clubs nordistes engagés dans les coupes d’Europe (aspect dont bénéficie déjà l’Écosse). Et puis ponctuation des autres enceintes construites ou rénovées, le Grand Stade pourrait devenir tout simplement le Grand Stade National, ainsi le problème du naming serait réglé définitivement… En revanche, pour constituer une sélection de football capable de rivaliser avec Malte, San Marin où le Liechstenstein, il faudra battre le rappel des expatriés.

Pour l’autonomie en énergie, le bassin minier est encore loin d’avoir épuisé ses ressources en charbon sans compter que ce serait le bon moment de vérifier l’efficience du projet de Jérémy Rifkin et sans oublier que la perspective d’un démontage de la centrale de Gravelines est difficilement envisageable. De quoi rire au nez des Poutine et autres Qataris, un point fort pour les futures relations diplomatiques.

Positionnement géographique oblige, l’expression ”la France d’en bas” aura perdu son sens sociologique dans la bouche d’un gars du Nord.

Une protestation en moins : nos éleveurs et agriculteurs ne pourront jamais se plaindre du retour du loup et de l’ours brun. Ou alors c’est que le climat s’est vraiment dégradé.

Parmi les infrastructures que la situation impose, comme une Rolex à 50 ans, il faut un aéroport international. Nous aurons enfin un Notre-Dame des Landes à nous.

Les moins

Bien des œuvres seraient à restituer à (ce qu’il reste de) la France, alors pour remplir nos musées, il faudra réclamer les Matisse, Pignon et autres Watteau répandus dans la nature. Et surtout éviter dorénavant de casser le patrimoine. Attention, s’il n’y en a pas assez, on sera obligé de transformer le Louvre-Lens en concession automobile.

S’il y a un embargo sur le café on est mal ! Notre boisson « nationale » -avec la bière- en moins, le taux de suicide risque de grimper en flèche. Notre seule mesure de rétorsion : bloquer l’exportation de maroilles, de vieux-lille, et des Toyota Yaris.

La crédibilité de notre palmarès cinématographique risque d’en prendre un coup. Parce qu’avec le chiffre stratosphérique de 20 millions d’entrées pour Bienvenue chez les Ch’tis , cela voudrait dire que chaque compatriote (ben oui c’est comme cela qu’il faudrait dire dans un tel cas de figure) serait allé le voir plus de cinq fois. C’est vrai, c’est une ineptie, on assume.

On n’oserait pas inviter François Hollande à une visite protocolaire. Où qu’il aille il pleut et notre micro-climat n’a pas besoin d’une telle promotion.

Pour la finale de Coupe Davis France-Suisse au Grand Stade, ce serait tintin puisque nous ne serions plus du pays hôte. Basse vengeance: puisque tous les joueurs tricolores résident en Helvétie, ce ne sera en fait qu’un Suisse-Suisse, alors autant le jouer sur terrain neutre.

Il faudra se disputer les dépouilles morales et historiques des Robespierre et De Gaulle qui ont construit la France, de Pierre Mauroy qui a gouverné la France, et des Ch’tis à Las Vegas qui font rire toute la France.

Et l’hymne national ? Franchement ”Les corons” ou ”Quand la mer monte” pour la commémorations de la Grande Guerre, ça fait plutôt décalé. Appel à candidatures.

Vous imaginez Obama annoncer aux micros du monde entier qu’il a rencontré l’ambassadeur du ”Norde Pas-de-Calaïeeeuu”. Ça ne le fait pas. Il faudrait donc trouver un nom plus fun, plus bankable (mais DailyNord se préoccupe de la question depuis longtemps). Non, c’est vraiment compliqué de devenir un pays.

 

Bon allez, finie la récréation, dégustez cette pépite qu’est Made in France. Instructif et bien ficelé, il nous révèle que le redressement productif a de -très- beaux jours devant lui. Mention à Arnaud Montebourg (à la fin) excellent dans son imitation de Mr Bean.

1 Commentaire

  1. Sympa cet article décalé !

    L’indépendance signifie telle pour autant le repli sur soi ? Il y a des tas de petits pays qui sont obligés de s’ouvrir sur le monde, si le nord était indépendant on ne mangerait pas forcement que des patates et buvant de la bière !

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire