AU SOMMET DE L'ÉTAT

Réflexions Par | 14H45 | 27 août 2014

Longévité des ministres nordistes : les bons et moins bons élèves

Un peu moins de deux ans et demi : c’est le temps qu’aura tenu Frédéric Cuvillier, comme ministre et secrétaire d’Etat. Un règne court ou long ? Il y a quatre ans, à l’occasion d’un précédent remaniement ministériel, nous avions identifié les bons et moins bons élèves des ministères. Recyclage. 

Article initialement publié le 11 octobre 2010 (et légèrement actualisé ci-dessous : un mois plus tard, en novembre, Borloo, Létard et Daubresse quittaient le gouvernement).

Jean-Louis Borloo, recordman des ministres nordistes.

Les grosses têtes

Petite question pour commencer. Quel est le record de longévité d’un ministre nordiste dans un Gouvernement (ou plusieurs depuis les années 70) ? And the winner is  Jean-Louis Borloo. L’ex-maire de Valenciennes a très bien connu les Conseils des Ministres. Plus de huit ans sans interruption. Le bonhomme qui a démarré sa carrière ministérielle sous Chirac a été délégué à la Ville et à la Rénovation urbaine (2002-2004), Ministre du Travail et des Affaires Sociales (2004-2007), Ministre de l’Economie, des Finances et de l’Emploi (du 18 mai au 19 juin 2007) avant de prendre le titre de Ministre d’Etat, à l’Ecologie le 19 juin 2007. En 2010, on parlait même de lui pour Matignon, mais las, François Fillon rempilera.

Michel Delebarre a lui arrêté les fonctions ministérielles depuis un bout de temps. Faut dire que l’époque Mitterrand, son mentor ministériel, est bien révolue. Mais,  il avait eu aussi le droit à une pluie de portefeuilles : 2 ans de 1984 à 1986 (Travail, Emploi, etc.) avant un retour non-stop de 88 à 93 aux mêmes fonctions puis aux Transports et Mer, au Logement et à la Ville (on résume les titres, sinon, on n’a pas fini). Soit sept années en tout. Autant d’années que cumulera également dans les années 70 le meilleur opposant de Pierre Mauroy à Lille, Norbert Ségard. Un septennat au commerce extérieur, aux Postes et Télécommunications, puis à en tant que Ministre délégué auprès du Premier Ministre, série interrompue par son décès en février 81 (en même temps, Mitterrand arrivait…).

Tous nos articles concernant le remaniement et ses conséquences régionales

Sorti des Transports, Frédéric Cuvillier rentre en poids lourd

Mais qui est Patrick Kanner, le nouveau ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports ?

Les mauvais tweets de Patrick Kanner, nouveau ministre

Le Nord – Pas-de-Calais donne à la Ville

Conseil Général du Nord : trois noms pour un fauteuil

Régionales 2015 : les jokers du PS

Longévité des ministres nordistes : les bons et les moins bons élèves

 

Les bons élèves

Huit ans, sept ans, qui sont les autres bons élèves du Nord – Pas-de-Calais. Avec cinq ans de ministères, on trouve tout de même quelques noms, dont la très à la mode Martine Aubry en deux fois (91-93/97-2000 avec les fameuses 35h à l’Emploi). Pas mal pour une future Présidente ? Ce n’est cependant pas la seule. Jacques Mellick, le Béthunois, qui roulait plus vite que son ombre, a aussi pris des années pendant le deuxième septennat mitterrandien : secrétaire d’Etat à plusieurs reprises et même ministre délégué (aux Transports et à la Mer) pendant trois ans. Bilan global : un quinquennat d’un coup, tout comme Jean Le Garrec, à l’époque où les Cambrésiens comptaient : secrétaire d’Etat et ministre délégué toujours auprès du Premier ministre de 1981 à 1986.

Il serait injuste d’oublier à cette catégorie le fameux Albin Chalandon. Ça ne vous dit rien ? Vous étiez trop jeune. Et en fait, on le classe comme nordiste parce qu’on le veut bien, mais lors de ses premières fonctions ministérielles (de 1968 à 1972), il était député des Hauts-de-Seine. Quatre années auxquelles il peut ajouter deux années de Garde des Sceaux (mais cette fois comme élu du Nord, allez comprendre), soit six ans tout de même.

C’est moyen

De 2 à 4 ans, bof, bof, comparé à Borloo ou Delebarre. Mais comme on est gentil, on vous cite quelques-uns de ces élèves moyen. Le plus célèbre d’entre eux d’abord : Pierre Mauroy, 3 ans à Matignon au début des années Mitterrand (81-84). Pas exceptionnel (Pompidou en a fait 6, Barre et Jospin 5), mais c’est dans la moyenne des Premiers Ministres. Chez les autres, on pourrait citer Michelle Demessine et Jacques Legendre, 4 ans respectivement de 1997 à 2001  (Tourisme) et de 1977 à 1980 (Travail, Formation Professionnelle), mais aussi Valérie Létard avec trois ans, précédant par exemple les deux ans de Jean-Paul Delevoye ou de Tokia Saifi au début des années 2000, Guy Drut et Philippe Vasseur au milieu des années 90,Guy Lengagne et André Delelis dans les années 80. Toujours mieux que Marc-Philippe Daubresse, une petite année et demi au compteur.

Les étoiles filantes

Pour finir, hommage à ceux qui n’auront même pas tenu un an dans un gouvernement… Des recordmans qui se conjuguaient au féminin en 1995 avec Juppé première cuvée et ses Jupettes.Colette Codaccioni (Solidarité entre les générations) et Françoise Hostalier (secrétaire d’état chargée de l’enseignement scolaire) par exemple. Le principe d’une étoile filante étant qu’elle s’est très vite éclipsée, vous l’avez sans doute oublié, mais l’Arrageois Roger Poudonson, décédé depuis, a fait un passage sous Giscard. Secrétaire d’Etat à la Fonction publique. Du 8 juin au 29 octobre. Banco.

Crédit photo page d’accueil : Jean-Louis Borloo sur Wikimedia

Un peu plus de DailyNord ?

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire