HISTOIRE

Petite histoire Par | 07H20 | 11 août 2014

Les grandes batailles du Nord – Pas-de-Calais (6/8) : Hondschoote, le 8 septembre 1793

Sabis, Vinchy, Bouvines, Azincourt, Denain… et ce n’est pas encore fini. Terre de conflits, le Nord – Pas-de-Calais était sur le devant de la scène en 1793 avec la bataille de Hondschoote. Explications.

hondschoote-bataille

Bataille d’Hondschoote, Boussod & Valadon, Wikimedias Commons.

Hondschoote, place forte de l’histoire de France ? Eh oui. Car en 1793, quatre ans après le début de la Révolution, la petite bourgade de Flandre est au coeur des débats, depuis qu’une coalition anglo-austro-prussienne met en danger divers points du territoire  Les coalisés font notamment le siège de  Dunkerque, cité convoitée par les Anglais. Des villages alentours, dont Hondschoote, sont occupés.

Du côté de Dunkerque, évidemment, on n’a pas très envie de se rendre. Louis Lazare Hoche organise la défense de la place. Il fait notamment inonder la campagne située autour de la ville. Il organise plusieurs sorties qui perturbent de plus en plus le siège des Britanniques. Pendant ce temps, le général Lazare Carnot déploie son armée du Rhin  et la confie à Jean Nicolas Houchard, général de la Révolution française. Objectif : venir au secours de Dunkerque et délivrer la ville.

Hondschoote libérera Dunkerque

Ainsi, le 6 septembre 1793, Jean Nicolas Houchard et ses 40 000 hommes s’avancent vers Dunkerque et Hondschoote. Plusieurs batailles ont lieu dans le secteur et c’est le 8 septembre 1793, dans la matinée, l’armée française se prépare à attaquer de front la petite bourgade qui nous intéresse, occupée par les troupes du Maréchal Freytag.  On vous épargne les détails, mais la victoire sera française, notamment grâce à la gendarmerie, un corps qui fait preuve de son extrême bravoure (la bataille d’Hondschoote sera par la suite inscrite sur leur drapeau). Les pertes sont à peu près égales de chaque côté : 4 000 hommes tués, blessés ou prisonniers.

Hondschoote réglé, restait Dunkerque. Sauf que le duc d’York, qui fait le siège de la glorieuse voisine et a évidemment eu vent de la série de défaites, décide de lever le camp. L’armée britannique s’enfuit en désordre sur Furnes, abandonnant drapeaux britanniques et hanovriens, canons et bagages. Dunkerque ne sera pas anglaise.

Après une série de revers, la victoire d’Hondschoote fait du bien au moral des Révolutionnaires. Mais pas forcément à Jean Nicolas Houchard. Il a commis une erreur : ne pas profiter de la déroute ennemie pour  poursuivre l’armée britannique. En guise de remerciements, il sera décapité quelques semaines plus tard.

Une bataille et des statues

La bataille d’Hondschoote s’est déroulée au pied d’un moulin – reconstruit en 1993 à l’occasion du bicentenaire de la bataille – nommé moulin de la Victoire ou le Spinnewyn. Selon l’Office de tourisme de Pays du Lin « c’est lui le symbole de cette victoire. » Sur la place d’Hondschoote ainsi que sur la place de la Victoire de Dunkerque, sont érigées des statues de la Victoire. Tandis qu’à Paris, le nom du général Houchard est gravé sur un des pignons de l’Arc de triomphe.

Retrouvez tous les épisodes de notre séries Les Grandes batailles du Nord – Pas-de-Calais.

Un peu plus de DailyNord ?

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire