Le Petit Dico Décalé du Nord – Pas-de-Calais : le K-Way

C’est le mois d’août et c’est de saison… Vêtement emblématique de la pluie, et par ricochet de la région, le K-Way a été créé par un Nordiste, Léon-Claude Duhamel. Historique.

kway

Tapez K-Way sur Google Images : ça va vous rappeler quelques souvenirs.

L’idée du K-Way a jailli dans l’esprit de Duhamel sur une terrasse parisienne, un jour de 1964… sans pluie. Le jeune Léon-Claude, fasciné par une dame vêtue d’un manteau de nylon très souple, griffonne quelques notes qui deviendront plus tard le vêtement de pluie que l’on connaît.

Enfant du milieu textile, Léon-Claude se rêvait pilote de chasse. Ce sera le boulot dans l’entreprise familiale pour le petit gars originaire de Toufflers qui se révélera plutôt doué. Une fois son prototype de vêtement de pluie réalisé et baptisé « en cas » (en cas de pluie, pas en cas de faim, of course), avec la bénédiction du père premier « pantalonier » de France, un plan de conquête est établi avec la complicité de l’agence de pub Havas. A l’époque, tout ce qui était américain était bien. Le publicitaire voulait un nom anglo-saxon, Duhamel-père voulait un nom français. Le premier aura « way », le second gardera « cas ». Mon tout donnera le K-Way.

Banane

Lors de sa sortie en 1966, il s’en vendra 250 000, et jusqu’à 40 millions au moment du rachat de la marque par Pirelli en 1990. Puis ce sera le gadin. Concurrencé par d’autres marques, le K-Way, qui s’est vu affublé entre-temps de sa célèbre poche-banane, perd du terrain et sera revendu par la suite.

Ringard mais totalement indispensable, alternative intéressante et pratique au poncho de pluie, le K-way a traumatisé des générations d’enfants lors des sorties scolaires, emberlificotés comme des chenilles dans leur cocon, pris au piège de la capuche trop serrée. Un humoriste nordiste en a fait un sketch, et même le titre de son spectacle (cherchez de qui il s’agit, nous ne voulons plus prononcer son nom).

Retour

Cependant, puisque l’on parle mode, vous serez ravis d’apprendre que le K-Way revient dans le vent ces temps-ci (ouais, la preuve sur Elle). Et que quand vous voyez le prix de certains d’entre-eux dans les magasins, vous vous précipitez chez papa-maman vérifier s’ils n’en auraient pas oublié un vieux dans les placards. Preuve du renouveau : la marque a même ouvert une boutique à Paris en 2013… avant de s’installer dans le Vieux-Lille en 2014.

Sachez encore que Léon-Claude Duhamel s’est reconverti dans le vin (comme Pierre Richard, autre Nordiste de notre Petit Dico d’ailleurs), avec succès. Il exploite actuellement des parcelles de vigne dans les Corbières. Là où il ne pleut pas beaucoup.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là