L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Pourquoi Martine Aubry ne veut pas fusionner avec la Picardie

Petit théâtre de Martine Aubry | Région Par | 18 juillet 2014

Certes, il y a les raisons objectives. Deux régions pauvres ne font pas une région riche. On ne joue pas au Monopoly avec la décentralisation, etc..etc…Qui ne souscrirait à une telle montagne de bon sens ? Mais la vraie raison pour laquelle Titine de Fer renâcle à une fusion entre les deux régions Nord-Pas de Calais et Picardie est tout autre. ” Si les deux régions fusionnent, il est évident que Marine Le Pen sera en position de quasi-favorite pour les régionales. Et Martine sait bien que la pression sera très forte, y compris à haut niveau, pour qu’elle-même y aille“. Et mon interlocuteur, élu socialiste, qui sait que “Martine” avance souvent l’épée au creux des reins, d’ajouter, presque gêné : “…et elle a très peur d’être battuetout comme elle redoute beaucoup de dire non. On le lui reprocherait “. Y compris à haut niveau ?  Comme si la maire de Lille n’avait pas d’autre choix que de se lancer dans l’aventure. Oui, mais…

Rappelons que MLP est à 38 % en Picardie et 35 % dans le Nord-Pas de Calais selon les derniers résultats des élections européennes (il s’agit d’extrapoler avec prudence, naturellement). J’ai déjà analysé la percée du FN cette année et entrevu l’autoroute électorale formée par le rapprochement entre le Nord-Pas de Calais et la Picardie et ainsi offerte au FN (billets du 20 mai : “Après-municipales, jeunes pousses et vieux chênes”, et du 26 mai : “Européennes, le débriefing”). Et l’addition des voix UMP et PS ne sauve pas les partis de gouvernement, à peine laisse-t-elle un petit espoir d’endiguer le FN dans un second tour aléatoire. Or, la seule figure de gauche capable de relever un tel défi c’est elle, l’ancienne ministre de Jospin* (voir billet du 13 mai 2014 – “Déclin programmé ou ultime recours”), qui avait certes un meilleur espoir de garder la simple région Nord-Pas de Calais à gauche.

A droite, si l’hypothèse Borlooo fait pschiit, on ne voit guère que Xavier Bertrand, député-maire de Saint Quentin et ténor de l’UMP, dans le même cas de figure et confronté aux mêmes dilemmes du cumul et de défi. On rappellera que ce partisan de la fusion s’est engagé dans la course à la primaire présidentielle de son camp, pas évident d’enchaîner les deux combats. Dans tous les cas de figure, un choc terrible avec la fille de Jean-Marie Le Pen. On comprend la maire de Lille, qui, en fustigeant ainsi la fusion des deux régions, croit pouvoir signifier à son camp une forme de refus catégorique : “Je n’y crois pas à cette fusion donc je ne suis pas la bonne candidate“. Une fin de carrière sous le signe d’une défaite face à Marine le Pen, on peut rêver mieux, qui plus est dans le cadre d’une grande région de six millions d’habitants. Un vrai casse-pipe. Pas idéal si l’on veut préserver l’avenir. D’autant plus que les élus de gauche de la Somme se sont prononçés pour la fusion avec leur voisine septentrionale. Et mon brave élu socialiste “de base” de conclure : “…on se demande si Hollande ne tire pas un trait sur nous…“. Ou sur Martine Aubry ?

De quoi accélérer le calendrier personnel d’une Martine Aubry en mal de leadership national et accentuer son positionnement à la gauche de la gauche et au détriment d’un gouvernement Valls désormais clairement recentré et un Hollande avec lequel les ponts n’ont jamais été solides. Le ton de la conférence de presse de Titine de Fer était clair. La réforme territoriale est ainsi une aubaine pour marquer sa différence et faire entendre sa petite musique. Mais pourquoi faire ?

* Peut-on imaginer une liste commune – ou une fusion de listes au second tour – entre l’UMP/centre et le PS/Gauche pour tenter de contrer la menace Marine Le Pen et garder la région Nord-Pasde Calais/Picardie à gauche, dans le plus pur esprit Front républicain ? “ Impossible. Pas derrière Martine Aubry, en tout cas. Pas ici “, se désole mon correspondant socialiste qui rappelle les solides préventions nourries par la droite à l’encontre de la maire de Lille, et qui aurait à coeur de prendre sa revanche sur l’épisode de la communauté urbaine de Lille où, au printemps dernier, Martine Aubry a fait élire président pour lui succéder un allié et fait échouer la droite dans un scrutin imperdable pour cette dernière. Parce qu’en cas de défaite, c’est la double peine. Marine Le Pen présidente d’une grande région et la solution du Front républicain  “tout sauf MLP” qui échoue dans une grande élection…

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

8 Commentaires

  1. Quand le vin est tiré, il faut le boire.
    Avec ou sans fusion NPdC / Picardie, le FN montera et finira par prendre des positions de pouvoir partout où des gens se prétendent de gauche en menant une politique de droite, et partout où d’autres se prétendent républicains tout en utilisant l’argumentaire développé par le FN… c’est à dire, quasiment partout.
    Ce ne sont de toute façon pas ces beaux messieurs-dames qui paieront le prix fort de cette accession quasi-inéluctable au pouvoir, donc on ne va pas les plaindre.

  2. Ben oui, les élections européennes, c’est à la proportionnelle et ça ne marche pas mal dans les autres pays . C’est bien cela qui les terrorise car le système electoral au scrutin uninominal majoritaire à 2 tours permet de fructueux arrangements entre partis entre ces deux tours. A noter que dans l’UE, seule la France utilise ce système .

  3. On voit mal la nouvelle région Nord Pas de Calais -Picardie sauvée d’une Marine le Pen victorieuse par la seule grâce de Martine Aubry…. Souvenons nous qu’en dehors d’avoir joué au coucou pour se glisser dans le nid du Gros Quinquin, elle n’a jamais réussi a se faire élire au suffrage universel… ! Evidemment, perdre une si grande et belle région fin 2015 alors que l’on rêve d’être incontournable en 2017….ça le fait pas ! Alors, ira, ira pas ? De toutes façons c’est un piège, y aller pour perdre ou ne pas y aller et m

  4. mais devoir endosser le mauvais résultat, c’est jouer perdant à tous les coups.

    Moi qui étais au cœur de la décentralisation 1982- 1983, je ne peux que me réjouir de voir que la nouvelle loi signera le déclin et la fin d’une imposture.

  5. En tout cas cet épisode est désastreux pour Martine Aubry. Et puis nous découvrons à cette occasion que Martine Aubry considère que la “Région Nord Pas de Calais est en grande difficulté” !!??

    Et puis toute ces supputations occultent le président sortant Daniel Percheron. Pierre De Saintignon clamait haut et fort en 2010 qu’il serait président en 2012, que nous élisions un ticket. On attend toujours … mwarff !

  6. Avec martel qui avoue qu’il n ‘a pas les sous promis, c’est la descente aux enfers pour Percheron et son stade Bollaert qui va servir à quoi au juste ? Ce mois ci, c’est match de Chamboule Tout avec tous ces sexa perclu

  7. Le pire si vous ouvrez vos oreilles c’est que le peuple ne veut plus ni de la gauche de carrière ni la droite de carrière…. Greg

  8. Consternante Martine Aubry qui en est encore à fantasmer sur un “destin national” alors même que sa propre terre d’élection est sur le point de subir un retournement historique, en tombant dans l’escarcelle de l’extrême-droite après avoir toujours été sous contrôle socialiste…

    Pauvre femme qui, depuis vingt ans, à force d’entendre ses affidés la présenter comme la future première présidente de la République, a complètement perdu le sens des réalités.

    Rendez-vous dans un an à la télévision pour le traditionnel sketch “Martine pleure devant les caméras après la cuisante défaite de son parti”.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

A lire sur DailyNord

Me contacter

Pour toute remarque, question, vous pouvez me contacter en laissant un message par là .