GEOGRAPHIE

Le Petit Dico décalé du Nord - Pas-de-Calais Par | 07H00 | 26 juillet 2014

Le petit dico décalé du Nord-Pas-de-Calais : Côte d’Opale

Avec les températures estivales, le Petit Dico Décalé s’est penché sur une appellation aussi touristique que géographique : Côte d’Opale. Ou pourquoi on est arrivé à qualifier notre littoral en s’inspirant du nom d’une pierre précieuse.

C'est vrai qu'elle scintille notre Côte d'Opale. Crédit photo Pline / Wikimedias Commons

C’est vrai qu’elle scintille notre Côte d’Opale. Crédit photo Pline / Wikimedias Commons

Côte d’Opale : à ne pas confondre avec Côtes-d’Armor, entité administrative comportant un trait d’Union. C’est plutôt un joli nom poétique inventé par Edouard Lévêque, peintre touquettois du début du XXème siécle, séduit par la couleur des reflets irisés du soleil couchant sur la mer du Nord. Désignant au départ un bout de littoral entre Equihen-Plage (au sud de Boulogne-sur-mer) et Le Crotoy en baie de Somme, la trouvaille était trop belle pour ne pas s’étendre au 120 kilomètres de côtes entre Bray-Dunes et Berck-sur-Mer.

La Côte d’Opale englobe aujourd’hui Cap Blanc-Nez, Cap Gris-Nez, Dunkerque, Calais, Boulogne-sur-Mer sans oublier la “perle”, Le Touquet-Paris-Plage en passant par Aire-sur-la-Lys (des détracteurs disent que non mais nous considérerons que oui). La zone totalise à elle seule une vingtaine de stations balnéaires (Hardelot, Wimereux, Wissant, Merlimont, Ambleteuse, Audresselles, etc.) et une dizaine de sites naturels (dunes de l’Ecault, réserve du Platier d’Oye, baies de la Canche et de l’Authie).

A l’arrière aussi

Et ce n’est pas fini ! Le tout nouveau Pôle Métropolitain Côte d’Opale (structure d’aménagement concerté du territoire nommé autrefois Syndicat mixte de la Côte d’Opale) englobe les cantons ruraux de Bailleul, Saint-Omer ou Hesdin, soit plus de 350 communes. C’est-à-dire l’arrière pays du littoral. Où les reflets du soleil couchant sur la terre noire des champs n’ont pourtant rien de ceux d’une pierre précieuse…

Derrière le “bijou” de la Côte d’Opale, on range ainsi pêle-mêle des paysages de dunes, de falaises, des marais, des réserves naturelles, un estuaire et des champs agricoles et des grosses villes comme Dunkerque ou Calais ! Le nom Côte d’Opale sert également à qualifier des clubs sportifs, des universités, un festival et même un golf. Heureusement qu’un poète a un jour l’idée de l’inventer !

6 Commentaires

  1. Quoi? Bailleul cote d’opale? Y faut pas pousser même dans les orties oh! C’est un peu comme si je disais avesnes sur helpe c’est l’artois! Ca suffit a vouloir tt regrouper on fait n’importe quoi.

  2. Ha ha ! Nous sommes d’accord avec vous, derrière le mot Côte d’Opale, on y met tout et n’importe quoi !

  3. Bray-Dunes sur la Côte d’Opale c’est un peu bizarre aussi quand même… La Côte d’Opale c’est entre Berck et les Caps. A Bray-Dunes, on est en Flandre Maritime, pas sur la Côte d’Opale.

    Depuis une dizaine d’années, il y a la “folie ch’ti” (…) et aussi – dans une moindre mesure – une “folie Côte d’Opale”…mais c’est le même phénomène simplificateur qui est à l’œuvre (les médias et nos décideurs doivent penser qu’on est bêtes):

    _ Nord de la France = 1 culture régionale (la culture ch’ti) et on oublie la culture flamande
    _ Littoral du Nord de la France = Côte d’Opale (et on oublie la Flandre Maritime).

  4. On consacrera certainement un prochain dico à Flandre Maritime, bonne idée ! A la sauce Dailynord bien sûr…

  5. @ bissezeele (on voit le flamand derrière ce pseudo :)) tout à fait d’accord avec vous! Il n’y a pas que les médias (surtout ceux extra-régionaux), il suffit de penser au film le + vu de Dany Boon. Il a tourné son film à Bergues alors que c’est la Flandre Maritime, historiquement flamingante!
    Ba les politiques essaient de tous nous mettre dans le même bol pour que ce soit simple pour les touristes, pou faire sensation avec la mode du “ch’ quelque chose” et pour nous amener à l’idée que de Zuydcoote à Trélon c’est la même région donc la même identité ce qui est faux bien sur.
    J’aimerais bien savoir aussi combien d’écoles aujourd’hui dans le Westhoek offrent la possibilité d’apprendre le flamand aux élèves….

  6. Il faut d’abord distinguer le flamand du néerlandais.
    Le néerlandais est la langue officielle (école, administration, médias) en Flandre belge et aux Pays-Bas.
    Le flamand de chez nous (arrondissement de Dunkerque), c’est du flamand occidental.
    Jusque Furnes et Ypres c’est presque le même dialecte qui est parlé par les habitants dans la vie quotidienne. Ils alternent naturellement entre le néerlandais et le dialecte selon leur interlocuteur… ce sont des trucs difficiles à expliquer à des Français qui par définition ne parlent que le français dans leur vie quotidienne. Quelle pauvreté!

    Le flamand occidental est enseigné une heure par semaine dans 4 écoles primaires.
    Le néerlandais est ‘appris’ par 2 à 4 % des élèves (70% à 80% apprennent l’espagnol!) entre Lille et Dunkerque, de 30 min; par semaines en primaire à 2 à 4 h dans le secondaire. c’est dérisoire. Même le long de la frontière, alors qu’il existe un substrat flamand local, le NL occupe une place marginale dans l’enseignement. On croit rêver.

    Au Pays Basque, en maternelle et primaire environ 30 % de l’ensemble des élèves sont scolarisés au minimum dans le cadre de l’enseignement bilingue (50% du temps scolaire dans chaque langue)!! Parmi eux il y a aussi des élèves dans les écoles uniquement en basque! Il s’agit du basque unifié, commun au Pays Basque sud et nord.

    En Alsace, il existe une centaine (!) d’écoles bilingues français allemand, et chez nous zéro école bilingue français néerlandais. ça laisse rêveur.

    Pour être positif, on a une grande marge de progression et on peut s’inspirer de leur exemple…

    Chers amis de DailyNord, ce serait intéressant de vous pencher sur les raisons de l’échec de l’enseignement du néerlandais dans la métropole lilloise et la Flandre française…

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire