Le Petit Dico Décalé du Nord-Pas-de-Calais : Boris

Pour ce dico décalé d’été, on a décidé de mise sur les années 90 et aussi le disco ! Si Philippe Dhondt – son vrai nom – ne vous dit rien, son nom de scène – Boris – vous parle certainement d’avantage. Un Nordiste au Top 50 que DailyNord n’a toujours pas oublié.

 

Avec Miss Camping,  "youp'là, ça va chauffer dans les bermudas". Crédit Capture d'écran clip Miss Camping

Avec Miss Camping, “youp’là, ça va chauffer dans les bermudas”. Crédit Capture d’écran clip Miss Camping

Boris, autoproclamé roi des soirées disco. Citation : “Ce soir, chez Boris, c’est évènement, c’est soirée disco”. Personnage datant d’une époque où l’on pouvait débrancher le téléphone. Initiateur du “top-délire-méga-groove”.

Derrière le personnage de Boris se trouve un animateur de l’antenne nordiste Radio Galaxie, Philippe Dhondt, né le 19 mai 1965 à Roubaix. C’est lui qui invente ce personnage de Boris dans les années 90. Après avoir décliné Boris Soirée Disco ou Boris Miss Camping, il changera de registre avec notamment Le Dormeur (qui doit se réveiller), signé du groupe de dance belge Pleasure game. Avant de disparaître un peu de la circulation (mais pas de Facebook où il existe une page Fan apparemment). Philippe Dhondt officiant désormais comme voix off.

Le personnage de Boris est donc né dans les studios de Radio Galaxie, en novembre 1992. Et c’est un peu grâce à un fan de Philippe Dhondt que l’on peut parler aujourd’hui de Boris. En effet, un soir, le jeune fan vient rencontrer l’animateur un soir d’émission et lui demande de faire une dédicace à son nom sur les ondes. Ce que Philippe Dhondt refuse à plusieurs reprises. Mais devant la pugnacité du jeune homme qui insiste,  Philippe Dhondt finit par accepter et demande le prénom de son fan… qui n’est autre que Boris !

Parti d’un fan

A la fin de la musique qu’il avait lancé, le DJ reprend le micro, détourne la dédicace de son fan et raconte une histoire, montée de toutes pièces, sur la vie d’un certain Boris. A partir de ce moment, les auditeurs ont pu profiter des chroniques de Boris chaque soir, de 20 à 21h. Le personnage même très devient, très vite, le centre de l’émission.

Boris soirée disco s'est rapidement classé au Top 50, devenant disque d'or dans de nombreux autres pays. Crédit Capture de l'album.

Boris soirée disco s’est rapidement classé au Top 50, devenant disque d’or dans de nombreux autres pays. Crédit Capture de l’album.

Selon le site officiel de Philippe Dhondt, les auditeurs se sentent proches de Boris. On a pu lire « Ça rappelle des choses vraies » ou encore « Boris réveille l’enfant qui sommeille en nous ». Ah oui… quand même ! D’après le DJ, « Boris était devenu comme un grand frère. Ses atouts : nonchalance, insouciance, rêverie… Avec Boris, tout finit toujours bien. Boris c’est beau, c’est triste, c’est drôle parfois… c’est vrai! »

Disque d’or

Fin d’année 1993, après plus d’un an des péripéties de Boris, Philippe Dhondt décide de stopper les histoires de Boris sur l’antenne de Radio Galaxie. En avril 1995, il propose à deux producteurs de musique belges d’immortaliser Boris. Boris rentre alors en studio et c’est le début d’ « Une soirée disco ». Le titre s’est rapidement classé numéro 1 du top 50 devant Pascal Obispo ou Florent Pagny. Alors que Boris ne chante pas, que le morceau est loin des standards des tubes classiques : il n’y a même pas de rimes dans le texte ! Fin 95, Boris devient disque d’or dans plusieurs pays européens.

Depuis, bénéficiant des effets revival des années 90, Boris refait quelques apparitions comme lors de la dernière fête de la musique à Berlaimont, dans des discothèques de la région ou à la télévision.

On vous a même retrouvé le come back de Boris chez Patrick Sébastien…  Attention, c’est top délire méga groove !

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là