ALERTE ENLÈVEMENT

Petite histoire Par | 14H00 | 24 avril 2014

Restes de Municipales (3) : et soudain, la twittosphère est redevenue plus calme

C’était il y a une éternité. Tout juste un mois en fait : les réseaux sociaux se déchaînaient à coups de tweets, de posts Facebook, de vidéos. Sauf que quatre semaines plus tard, le web a retrouvé son calme et une partie des politiques qui nous enflammaient de leurs tweets ont dû perdre leur mot de passe. Jusqu’à nouvel ordre et surtout nouvelle campagne électorale ?

Qui a écrit ça le 30 janvier ? « Evénement sur la toile lilloise. Martine Aubry est revenue sur Twitter. Enfin, la maire de Lille n’avait pas vraiment quitté le réseau social, mais elle y était particulièrement inactive (5 mois sans tweeter). Effet de campagne oblige, la voici de retour. Avec deux tweets en deux jours. En revanche, dès le 1er avril, on parie que le compte retombe en sommeil ? » DailyNord, bien entendu. On n’a pas pris beaucoup de risques, on vous l’accorde, mais nous avions – encore (et toujours) – raison.

Le 30 mars, M.A écrivait :

Et depuis plus rien… Ne reste plus qu’à relire religieusement sa vingtaine de tweets de campagne… en attendant une prochaine échéance électorale.

La campagne est finie, on déserte

Soyons juste. Titine de Fer n’est pas la seule à avoir disparu de Twitter avec les premiers jours d’avril. Un rapide tour d’horizon suffit pour s’en rendre compte. Pour n’aller que dans quelques villes importantes de la région, Michel Delebarre a disparu de la circulation numérique dunkerquoise (et de la circulation tout court d’ailleurs). A Lens, c’en est fini également du compte de Sylvain Robert. A Valenciennes, on a perdu la trace twittosphérienne de Laurent Degallaix … Le nouveau maire de Douai, Frédéric Chéreau, est un Twittos activement recherché tandis que son homologue de Saint-Omer, François Decoster, a sérieusement ralenti le rythme. Même les moins de 30 ans disparaissent des réseaux : la preuve avec le premier adjoint béthunois, Pierre-Emmanuel Gibson qui n’a tweeté qu’une fois depuis l’élection. Et encore c’était son portrait made in La Voix du Nord

L’INTÉGRALITÉ DE NOTRE DOSSIER “RESTES DE CAMPAGNE”

Quel “après” psychologique pour les candidats ? Lire cet article

La tranquillité retrouvée des marchés. Lire ce reportage.

Et soudain la twittosphère est redevenue plus calme. Lire cet article.

Le business des locaux de campagne. Lire cette enquête.

Quelques twittos compulsifs… et d’autres déjà en campagne !

Les maires ou adjoints élus, réélus auraient-ils mieux à faire ? Il y a certainement du boulot en ce début de nouvelle mandature. Mais tous les candidats vainqueurs du 30 mars n’ont pas pour autant déserté les réseaux sociaux. Et sans surprise, ce sont ceux qui étaient déjà bien présents sur la toile pour le grand round politique de 2014 qui continuent de tweeter : Frédéric Leturque à Arras, Steeve Briois à Hénin-Beaumont, Stéphanie Ducret à Wasquehal (certes, son compte avait été créé pour la campagne, mais fin 2012) ou encore Guillaume Delbar à Roubaix. A noter d’ailleurs que ce dernier, de longue date investi sur les réseaux sociaux, continue d’utiliser Twitter comme un média à part entière : c’est par ce biais qu’il a par exemple annoncé que son premier adjoint serait Max-André Pick.

Enfin, évidemment, certains opposants ne désertent pas les réseaux sociaux et parfois même se révèlent… Stéphane Saint-André, grand battu, a fait plus de tweets le 16 avril qu’en six mois. Jean-René Lecerf à Lille continue de tweeter, tout comme les Lensois Sébastien Plociniczak et Arnaud Sanchez, déjà en campagne pour 2020. Faut dire que leurs partisans ont déjà créé une page Facebook comme nous vous le rapportions il y a quelques jours…

Un dernier petit mot également sur les comptes anonymes ou de personnalités historiques qui ont fleuri pendant la campagne, du type Sauvez Lille, Le Nettoyeur, l’Ami Bidasse ou Vidocq : ils sont bien entendu désormais bien moins présents ou carrément absents. DailyNord déplore également la deuxième mort d’Augustin Laurent. Mais ne désespérons pas : il sera toujours temps de réactiver les comptes. A la prochaine campagne.

Notre dossier “Restes de campagne” :

Quel après pour les candidats ?
La tranquillité retrouvée sur les marchés

Un peu plus de DailyNord ?

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire