EN IMAGES

Réalités Par | 07H22 | 08 avril 2014

Portfolio : Paris-Roubaix, une histoire d’hommes et de pavés (recyclage)

La Reine des classiques, c’est ce week-end. La dure des dures. L’enfer du Nord. Avec des surnoms aussi épouvantables, voire des coureurs cyclistes ravis d’endurer l’Enfer pour atteindre le Paradis d’une victoire, le Paris-Roubaix laisse perplexe.  Et pose des questions. Pour comprendre, il fallait aller voir sur les pavés. Alors DailyNord y est allé. Portfolio recyclage.

Reportage initialement publié le 3 avril 2013.

Lors de la construction du vélodrome de Roubaix en 1896, deux hommes eurent l’idée un peu folle de faire une course qui relierait Paris à la capitale textile, en faisant un coup de pub à leur nouvel équipement. Des premières reconnaissances effectuées par un journaliste parisien, celui-ci n’eut que deux mots. « Diabolique, dangereux ». En 2013, dimanche, on fêtera la 111ème édition de cette folie.

Le Paris-Roubaix est considéré comme l’épreuve la plus dure, celle où l’homme doit s’élever quasi à l’état de surhomme pour emporter la victoire. Si dans les courses « normales », l’adversaire, c’est l’autre coureur, il faut composer ici avec la star silencieuse de l’épreuve : le pavé.

Une patinoire quand il pleut. Un nid à poussière par temps sec

Le pavé : un cube de 15cm de côté en moyenne, pesant aux alentours d’une dizaine de kilos, fait de gré, de granit, ou de calcaire. Une patinoire lorsqu’il pleut. Un nid à poussière par temps sec, qui fait de belles images pour les télés. L’édition 2013 compte 27 secteurs pavés, pour une distance de 53kms et un total de course de 253kms. Les chiffres sont petits, mais en pratique c’est autre chose. Rien qu’en voiture c’est éprouvant, alors à bicyclette…

Car le pavé est vivant. Posé sur un lit de sable, il bouge physiquement aux passages de véhicules lourds, se détériore avec le temps. Alors les hommes réparent, pierre par pierre, à l’ancienne. Pas d’autre façon de faire de toute manière. Quant aux coureurs, c’est une autre histoire. Pas de truc, pas d’astuce pour passer les pavés. Impossible de prévoir une trajectoire sur une surface aussi irrégulière. Le pavé est le juge-arbitre de la course. « C’est un duel entre l’homme et le pavé, résume François Doulcier, de l’association des Amis du Paris-Roubaix, qui recense et entretient les secteurs pavés. Le coureur doit être en forme, sinon c’est la chute. Il peut y avoir de la malchance, mais un coureur en forme dominera la route. Le mental est indispensable, il faut de la puissance, de l’adresse, connaître la piste car l’arrivée se fait dans un vélodrome, et du courage. Il y aura forcément des incidents de course, le coureur le sait, mais cela ne doit pas l’arrêter. »

La course reflète l’image des gens du Nord

Populaire, le Paris-Roubaix. Chez les jeunes, les vieux, les coureurs. C’est une évidence. Plus qu’une course de vélos, c’est une vitrine du Nord d’où ressortirait de la fierté. François Doulcier toujours : “La course reflète l’image des gens du Nord. Durs au mal, tenaces, besogneux. Elle véhicule des valeurs humaines que l’on retrouve ici. Les gens aiment cette course car ils s’y retrouvent. Il y a un effet miroir. Elle est moderne dans le sens où elle met l’homme sur le devant de la scène”.

Une histoire d’hommes et de cailloux. D’ailleurs le vainqueur devra vivre à jamais avec la pierre. Le trophée est un authentique pavé, de 12kgs, à soulever au terme de 253kms d’enfer.

2 Commentaires

  1. Les Suisses ont inventé le champignacisme, figure de style issue des neurones surchauffés du maire de Champignac, inventé par Franquin qui avait la plume acérée en plus d’un art du croquis eblouissant. Proposons aux Helvètes cet article orné de fleurs de rhétoriques bien de chez nous comme les pavés “miroir des gens du Nord” etc .

    Pour la rubrique ” Rions un peu “: http://radeff.net/cms/dotclear/index.php?post/2010/12/18/grand-prix-du-Maire-de-Champignac-2010

  2. Pas d’s à rhétorique of course…

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là