L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Lille Métropole : A J – 12, La séquence des “Troisièmes Hommes” prête à tourner

Petit théâtre de Martine Aubry | Région Par | 07 avril 2014

Ou les plans B. La rumeur d’une Titine de Fer qui renonçerait à siéger à Lille Métropole a donc fait long feu. Martine Aubry pourrait, sous conditions, renoncer à se présenter à la présidence, ce qui est plus subtil et laisse le jeu ouvert. La présidente sortante, qui a tenu conférence de presse ce jour, sans rien perdre de sa pugnacité mais en parlant sans équivoque d’une défaite possible, cherche encore le carré magique qui lui ferait conserver la communauté urbaine à gauche depuis sa création. Un authentique exploit. Même Gérard Caudron, le maire de Villeneuve d’Ascq, le vieux guerrier blanchi sous le harnais de 40 ans de vie publique, à la tête de 6 élus Rassemblement citoyen, n’y croit plus. Ni la droite, ni la gauche, ni aucun groupe qui composent l’assemblée  – ils sont 179 conseillers communautaires issus des urnes municipales – ne détient la majorité absolue. Palabres et alliances au menu. La droite est persuadée l’emporter mais avec qui ? Et comment ? Le groupe des petites communes fait l’objet de toutes les convoitises. Avec ses 32 élus, il détient la clé du scrutin. Mais il serait un peu naïf de croire que leur électorat conservateur et modéré, c’est-à-dire de centre droit les oblige vis à vis du groupe Métropole communes unies, à large obédience UMP, emmené par Bernard Gérard, le député-maire UMP de Marcq-en-Baroeul et candidat déclaré de son camp, parce qu’ils seraient du même bord.

N’oublions pas qu’il s’agit d’une élection au second degré et que les considérations de personne se substituent aisément aux passions politiques proprement dites. D’ailleurs, ces maires de petites communes semi-rurales pour la plupart, viennent de passer un mandat entier avec Madame Aubry pour qui ils ont nourri une majorité déjà confortable. Six années placées sous le signe de la rupture avec la gouvernance de gestion de Pierre Mauroy qui a “légué” sa CU en 2008 à celle qui lui a succédé sous le beffroi de Lille. Le leader de MPC, Damien Castelain, maire de Péronne-en-Mélantois, reste évidemment dans les tuyaux mais la pression viendra-t-telle de la gauche ou de la droite ? Après tout un Henri Segard, maire de Comines, avait bien tenté sa chance il y a douze ans. Mais n’avait pas beaucoup rassemblé au-delà des petites communes. Qui, du coup, sont restées en pénitence.

Devant autant d’incertitudes, les deux pôles politiques principaux de l’assemblée pourraient envisager la solution du troisième homme, quand le film des majorités introuvables défile en boucle. Versant droit : Olivier Henno, le maire UDI de Saint André lez Lille, pourrait servir de recours. On me dit qu’il n’est pas aussi rassembleur qu’espéré malgré quelques années dans la majorité de Martine Aubry et un profil centriste (proche de Bayrou et de Borloo à la fois). Mais son passage évoqué chez les petites communes de MPC est un signe qui pourrait élargir son assise (de même que celui de Nicolas Lebas, maire centriste de Faches-Thumesnil) et témoigne peut-être d’une ambition découverte. A moins qu’ils ne soient les éclaireurs de leur camp dans le bloc des petites communes avec pour mission de guider les ouailles indécises.

A gauche, le nom de Rudy Elegeest pourrait sortir du chapeau. Le maire de Mons-en-Baroeul est un peu le symétrique inverse d’Henno. Il préside le groupe Actions et projets pour la métropole qui compte 6 élus. Et il a débuté en politique sur une liste…Borloo en 1992. Il campe sur le versant centre gauche de l’échiquier. On le comprend, plus les personnalités évoquées entraînent des groupes de petite taille plus le dénominateur commun est moins dur à trouver…

Tous deux ont de la ressource et connaissent la maison commune.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Casting

Bienvenue sur Le Petit Théâtre de Martine Aubry et Xavier Bertrand, associé au pure-player d’informations DailyNord. Tenu par le journaliste Marc Prévost, et dans le prolongement du livre le Petit Théâtre de Pierre Mauroy, il décrypte  et éclaire les coulisses de la vie politique locale et nationale et parfois aussi d’autres choses. C’est son choix ! Voir Ma Bio & my Way,

A lire sur DailyNord

Me contacter

Pour toute remarque, question, vous pouvez me contacter en laissant un message par là .