BILAN

Réflexions Par | 07H50 | 03 avril 2014

L’abécédaire des municipales (2/2) : de “Nord-Pas-de-Calais” à “Zappons !”

Suite et fin de notre bilan des élections municipales dans la région, avec la deuxième partie de notre abécédaire (retrouvez les lettres de “A” jusqu’à M”).

Illustration municipales.

Le bilan des Municipales, deuxième partie. Toujours avec un Scrabble. Photo : Stéphane Dubromel.

N… comme Nord – Pas-de-Calais

54/25. C’était le rapport gauche-droite des villes du Nord – Pas-de-Calais en 2008 (parmi les villes de presque 10 000 habitants et plus). La cuvée 2014 montre un rééquilibrage : la gauche a 40 villes, la droite 38, le FN, une seule.

O… comme Ouverture

Les listes d’ouverture étaient à la mode cette année. Avec quelques victoires : à Dunkerque, Hazebrouck ou Sin-le-Noble par exemple. Mais aussi quelques challengers défaits (François Desmazière à Arras, Didier Legrand à Valenciennes, Sabine Hebbar à Denain, etc.).

P… comme people

Celle qui a fait le plus de buzz ? Danièle Hamidou, la mère de Dany Boon, qui fête son entrée au conseil municipal d’Armentières, dans l’opposition. Parmi les people, on a aussi vu : la comédienne Corinne Masiero (Front de Gauche à Roubaix), Corinne Moisan (liste d’Alain Bocquet à Saint-Amand-les-Eaux, mère de la chanteuse Al Hy), le footballeur Djezon Boutoille (liste de Yann Capet à Calais), l’ancien patron de la FFF Fernand Duchaussoy (tête de liste à Berck). D’autres people ne se sont pas engagés, mais ont apporté leur soutien plus ou moins déguisé : Hervé Ghesquière à Nieppe, Florence Cassez présente aux voeux à la fois de Marc-Philippe Daubresse à Lambersart et de Thierry Lazaro à Phalempin.

A relire sur DailyNord

– Chantage à l’emploi, menaces de couper les vivres, autocensure : les municipales sous pression(s) ? Lire cet article.

– Indemnités de nos élus : combien gagnent nos élus municipaux ? Lire cet article.

– A Lens, le maire confond la caisse du PS et celle de la mairie. Lire cet article.

– Lens : une plainte déposée, mais qui est réellement derrière ? Lire cet article.

– Peut-on accéder aux délibérations en ligne dans les grandes villes régionales ? Lire cet article.

– Collectivités locales au secours des entreprises : mais pour quel résultat ? Lire cet article.

– Matos de campagne : affiches, clips, slogans, programmes revisités par DailyNord. Notre dossier.

– Dette municipale, emprunts : le décryptage de DailyNord. Lire cet article.

– Des conseils à la droite pour gagner des villes, des conseils à la gauche pour ne pas les perdre. Lire cet article.

– Lengagne, Mauroy, Legendre, Delelis, découvrez nos portraits de “grands maires”.

Et tous les articles Municipales sur cette page.

Q… comme Quinquennat

Réélection facile pour Anne-Lise Dufour-Tonini à Denain, qui n’a pas eu besoin de second tour. En revanche, Saint-Omer, deuxième ville de notre projet Quinquennat, repasse à droite sous la houlette de François Decoster. La gauche, par Bruno Magnier, n’aura finalement tenu qu’un mandat, ce, notamment à cause d’une campagne électorale ratée.

R… comme rumeurs

Sondage, es-tu là ? Une belle rumeur a égayé la campagne de début d’automne à Lille : le fameux sondage fantôme, pas si loin des résultats finaux au premier tour. Les constitutions de listes ont aussi égayé les commentateurs : Béatrice Schönberg, la compagne de Jean-Louis Borloo a longtemps été pressentie pour être deuxième sur la liste de Laurent Degallaix à Valenciennes. N’oublions pas les rumeurs plus anciennes, comme la venue à Roubaix de Frédéric Salat-Baroux, ancien secrétaire général de la présidence de la République et depuis gendre de Jacques Chirac, en tête de liste UMP.

S… comme soupe électorale

Les élections auront été l’occasion pour ces hommes politiques de faire parler d’eux… avant de se retirer avant l’heure. Champions dans cette catégorie : Renaud Tardy à Roubaix et Pierre Ferrari à Hénin-Beaumont. Des retraits opportuns, après avoir été assurés d’obtenir des postes lors des prochaines échéances électorales. C’est beau l’engagement.

T… comme Tribunaux

Passer un moment devant la case tribunal… et revenir. Les parias Jacques Mellick à Béthune et Gérard Dalongeville à Hénin-Beaumont l’ont fait. Avec un toupet qui laisse songeur… et un peu de réussite paradoxalement. A Béthune, les électeurs ont placé en tête du premier tour  l’ex-maire le plus rapide de France (pour avoir fait un Béthune-Paris en une heure, dans l’histoire du match truqué VA/OM). Il a même fait jeu égal avec le maire sortant au second tour (28%). A Hénin-Beaumont, même condamné à trois ans de prison ferme et 50 000 euros d’amende pour détournement de fonds publics au préjudice de la commune, Gérard Dalongeville a tout de même recueilli 9% des suffrages et fête son retour au conseil municipal (reste à voir ce que donnera le recours en appel pour ce jugement, qui, en France, a un effet suspensif et lui a permis de se présenter). A Wasquehal, la case tribunal n’aura par contre pas réussi à Gérard Vignoble : même s’il a fait appel de la décision de novembre, les électeurs ont choisi de le mettre à la porte.

U… comme URSS

Des scores quasi-soviétiques, il y en a eu quelques-uns dans la région. Parmi les villes de plus de 10 000 habitants, où les maires ont été réélus à plus de 70%, notons les communistes Raismes et Douchy-les-Mines. Chez les PS, Bully-les-Mines est dans la même configuration. Le score soviétique fonctionne aussi à droite : ainsi, François-Xavier Villain (Cambrai) et Cécile Gallez (Saint-Saulve) l’ont très largement emporté au premier tour.

Dans certaines villes de plus de 10 000 habitants, le maire n’a pas eu non plus trop à se fouler, il était seul en lice : c’était le cas à Avion, Bondues et Courrières.

V… comme Venus et vaincus

Les parachutés n’ont pas eu la cote lors de ces municipales. D’ailleurs, on aurait dû s’en douter, malgré quelques rumeurs, aucun grand nom d’une autre région n’est venu tenter sa chance. Plus localement, Yves-Pascal Renouard a fait le grand saut de Roubaix à Cambrai pour le PS, avec un score de… 8%. Aujourd’hui, ses colistiers tentent même de le renvoyer à Roubaix… Ce n’est guère mieux pour Antoine Diers, élu au conseil municipal de Lambersart, qui rêvait de grand soir à Dunkerque, et n’a même pas atteint les 10%.  Hervé-Marie Morelle a aussi fait fonctionner le parachute de Faches-Thumesnil où il s’était autodéclaré candidat (avant que l’UMP ne démente) et a tenté l’aventure à Lezennes. Sans succès.

W… comme Web

La campagne municipale 2014 restera la première à avoir été très orientée sur le web et les réseaux sociaux. Facebook et Twitter ont été largement plébiscités par les candidats pour développer leurs programmes, attaquer ses adversaires, publier des photos des candidats en campagne, voire révéler les coups bas des équipes en face. A Wattrelos, c’est une vidéo publiée sur Youtube qui a prouvé qu’un employé municipal collait pour son maire… Pour d’autres, c’était l’occasion de se lâcher anonymement, avec une profusion de faux comptes. Difficile de dire en revanche quel a été le véritable impact de ces réseaux sociaux sur les résultats. Il sera plus amusant de constater que quelques grands Twittos des six derniers mois n’ouvriront plus Twitter…  jusqu’aux prochaines élections.

X… comme XY

Le chromosome XY n’est pas encore bankable dans le Nord – Pas-de-Calais. Pour ces élections municipales, même si la parité était de façade dans la constitution des listes (un homme, une femme), les têtes de listes étaient majoritairement des hommes (pour le Nord, on comptait 734 hommes contre 134 femmes têtes de listes). Ça se ressent forcément dans les résultats. Dans les 80 premières villes de la région, on compte seulement 8 femmes maires, soit une de plus que lors de la précédente mandature. A ce rythme-là, la parité dans deux siècles ? Relire notre portrait-robot de l’élu de 2014.

Y… comme Ytres

Comme il nous fallait un Y, la petite commune d’Ytres (400 habitants) a donc l’honneur de cet abécédaire. Si l’on se réfère au score diffusé par le site du Ministère de l’Intérieur, c’est Lionel Wecxsteen qui est élu premier édile.

Z… comme Zappons

Et voilà, c’est fini. Passons à autre chose : les élections dans les communautés urbaines et d’agglomération (où se concentrent les pouvoirs), les Européennes en mai, les régionales l’année prochaine, et bien entendu les présidentielles, déjà en 2017… On zappe donc, comme certains candidats zapperont leurs promesses et réécriront leur vérité, à l’instar de Marc-Philippe Daubresse qui votait le Grand Stade en son temps avant de critiquer il y a peu la vie à crédit de LMCU en période de campagne et le Grand Stade… Ça vous étonne ? Mais, c’est de la politique, chers lecteurs !

La première partie de l’Abécédaire, c’est par là.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là