NOTA BENE

Réflexions Par | 08H30 | 14 avril 2014

Ces conseils municipaux qui seront intéressants à suivre

Les élections terminées, désormais, les élus vont se retrouver dans les conseils municipaux pour leurs prochaines joutes. Certaines villes de la région seront particulièrement intéressantes à suivre. Lens, Béthune, Roubaix, Lille, Wasquehal, Lambersart ou Dunkerque : nous avons fait le tour des enjeux des prochaines assemblées.

eugene-delacroix

La liberté guidant le peuple, qui a donné naissance à notre Marianne nationale. Crédit Eugène Delacroix, Wikimedia Commons

 

A Lens, on parie sur une explosion rapide ?

Sylvain Robert s’est certes assuré sa première élection devant le suffrage universel direct, mais son conseil municipal risque de ne pas ronronner pendant les prochaines années. Son alliée opportune du second tour, Naceira Vincent, pourrait bien sûr être tentée de reprendre sa liberté de parole et son rôle d’opposante en chef. Quid aussi de l’attitude des élus de la liste Sanchez-Plociniczak-Gauthy ? Les deux premiers sont plutôt des hommes de gauche : ils trouveront sans aucun doute des points d’accord avec le maire de Lens : mais vu leurs ambitions respectives, ils devraient vite faire entendre leurs voix.  Quid également de Sophie Gauthy ? Va-t-elle rester en retrait ? Ou redonner chapitre à la droite ? A Lens, il faudra aussi compter sur le FN, Hugues Sion, qui a récolté 25% des suffrages au second tour.

A Béthune, des conseils municipaux animés… comme d’habitude ?

Sept listes au premier tour, quatre au second. A Béthune, mais on a l’habitude, les conseils municipaux devraient être animés. A droite, combien de temps Pierre-Emmanuel Gibson va-t-il être l’allié du maire Olivier Gacquerre ? A gauche, ça va évidemment dépoter entre le revenant Jacques Mellick et le maire sortant, Stéphane Saint-André. N’oublions pas le jeune Ludovic Pajot, seul élu du Front, qui tiendra sans aucun doute à faire entendre sa voix… pour mieux préparer les prochaines échéances.

A Dunkerque, quelques îlots d’opposants dans un océan de majorité

Nouveau maire, nouvelle équipe, nouveau style. Patrice Vergriete aura à coeur d’imprimer très vite sa marque. L’opposition est réduite à sa plus simple expression, les delebarriens du régime précédent, bien sûr. Et puisque l’UMP Antoine Diers, dont le nouveau maire a rejeté la proposition d’alliance, est passé à la trappe, c’est cette dernière qui est bicéphale avec le Front national de Philippe Eymery, qui confirme son statut d’importance et opposant de longue date. Mais comment ces gens-là vont-ils pouvoir se mettre d’accord ? Côté majorité, le nouveau maire devrait savoir tenir les rênes d’un attelage pour le moins nouveau.

A Wasquehal, une majorité “inrecollable” ?

Ce qui était une foire d’empoigne pour la succession du maire sortant qui se représentait, Gérard Vignoble,  devient une mission délicate aux allures de nitro-glycérine pour la nouvelle édile, l’UDI Stéphanie Ducret qui devra recoller les morceaux d’une majorité éclatée. L’ après-Vignoble s’annonce aussi compliqué que s’il était en encore en place…

A Lambersart, un conseil municipal “insensé”

Réélu de justesse au second tour – une première dans l’histoire électorale récente de la ville – le député-maire proche de Jean-François Copé, Marc-Philippe Daubresse règne – l’exécutif est coloré UMP – sur une assemblée vidée de sens politique face à une opposition dissidente issue du même camp…Dans ces conditions, quelle représentativité, quelle légitimité ? “Lambersart devient comme Bondues, une ville monocolore“, avait pronostiqué le candidat socialiste non représenté au conseil. Certes, Daubresse, qui a annoncé son dernier mandat, a réussi à rassembler, mais les siens. Les siens seulement. Désormais fracturée pour longtemps en deux blocs, la commune vit une période quelque peu surréaliste.

A Lille, quid de l’attitude du FN ?

Les conseils municipaux lillois risquent aussi d’être plus animés qu’à l’accoutumée. La raison  ? L’entrée de cinq élus FN, et un Eric Dillies qui se voit maire de Lille dans six ans. A droite, intérêt garanti aussi : quel sera l’homme fort qui sortira des rangs pour porter la contradiction à Martine Aubry et se préparer pour les prochaines échéances électorales. François Kinget, directeur de campagne de Jean-René Lecerf ?

A Roubaix, quel leader pour la gauche ?

A Roubaix, tranquillité assurée à droite si Guillaume Delbar mène bien sa barque. A gauche, en revanche, il faut tout reconstruire. A plus de 70 ans, Pierre Dubois ne rempilera pas pour une candidature dans six ans. Qui va émerger alors ? Sur sa liste des élus, on trouve les ambitieux Mehdi Massour et Marjolaine Pierrat-Feraille, qui peuvent représenter la relève du PS. Mais il faudra aussi compter sur les Verts Slimane Tir et Myriam Cau. Sans oublier les dissidents André Renard et Richard Olszewski. A Roubaix, c’est donc à gauche qu’il faudra regarder.

Un peu plus de DailyNord ?

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire