HISTOIRE

Petite histoire Par | 07H00 | 22 avril 2014

Ça se passait en avril 1914 dans le Nord-Pas-de-Calais

Année du centenaire de la première guerre mondiale oblige, DailyNord continue de se plonger dans l’actualité de l’époque. Après janvier, février et mars, voici la presse régionale de l’époque, L’Echo du Nord d’avril 1914, alors que le début du premier conflit mondial approche à grands pas.

L'…cho du Nord (soir)

Annexion de Roubaix

A l’heure où la campagne des municipales est terminée, on continue de vous parler politique et tensions mais version début du vingtième siècle. En avril 1914, Roubaix et Croix ont de sérieux désaccords, apprend-t-on dans L’Echo du Nord. En effet, l’annexion d’une partie du territoire de Croix par la ville de Roubaix n’a pas plu à tout le monde. Croix a ainsi dû céder 16 hectares de son territoire ainsi que la moitié du parc Barbieux. Après de multiples tervigersations, les municipalités socialistes ont décidé de « faire la paix. » Les députés des deux circonscriptions seront présents aux réconciliations, c’est même eux qui sont à l’initiative de ce rapprochement difficile. On dit ça, on dit rien, mais si Régis Cauche a un combat à mener en 2014…

Femmes de tête

On pourrait penser qu’au début du siècle dernier, la femme avait pour rôle d’élever ses enfants et se s’occuper de son foyer… C’est vrai que nous étions loin du mouvement des Femen, on vous l’accorde. Des femmes, déléguées cantonales, ont décidé de fonder une œuvre de protection des école sous le titre « aide infantile ». Les actions de leurs associations ? Distribuer aux enfants démunis vêtements, jouets etc. Les adhérentes pourront ainsi venir dans les locaux et confectionner des vêtements. L’œuvre reste 100% féminine… même si les hommes sont invités comme membres honoraires. Une sorte d’ancêtre d’Emmaüs ?

Douai pas content

Au mois de février, nous vous parlions de l’école des industries agricoles de Douai, délocalisée en région parisienne. Lors du conseil municipal, le maire et le député déploraient cette décision. «  Tous deux regrettent le vote de la chambre des députés et espèrent que le Sénat en décidera autrement » Le maire déclare faire son possible pour que la ville obtienne en compensation du départ de l’établissement, une école d’électricité destinée à former des ouvriers électriciens. Mais le conseil ne le suit pas :  « Finalement, le conseil proteste contre le transfert de l’école des industries agricoles et émet le vœu que cette école soit maintenue à Douai. » Affaire encore à suivre (aura-t-on un dénouement dans l’année ?)…

Mécontentements & grèves

Situation tendue à Lille : la section des peintres et vitriers adhérente de l’Union des travailleurs du bâtiment a déclaré jeudi matin, une grève générale des ouvriers de Lille et ses environs. Les revendications ? Une augmentation de salaire de 0,15 centimes de l’heure, représentant une plus-value pour les travaux dangereux. Suite à ces revendications, les entrepreneurs ont tenu une réunion. « Nous avons fait tout notre possible pour donner satisfaction aux ouvriers, nous ne pouvons en faire davantage, ils ont rompu le contrat de travail. » Les patrons avaient déjà réduit la journée à 10h au lieu de 11, constituant “une perte de travail de 25%“. Mais les grévistes n’ont pas dit leur dernier mot et comptent organiser une grande manifestation. Les syndicats ont d’ailleurs adressé une lettre au préfet pour demander son intervention express.

Dans la rubrique faits divers, je demande …

Evidemment, L’Echo du Nord relate de nombreux faits divers. Ainsi, le corps d’un nouveau né à été retrouvé dans la Deûle. Les ouvriers ont aperçu un paquet gris dans l’eau,  il s’agissait d’une petite fille. Après examen du corps, l’autopsie a révélé que l’enfant avait séjourné plusieurs jours dans l’eau, au vu de son épiderme abimé. L’enquête est en cours.

Même si les divorces n’étaient pas monnaie courante à l’époque, les querelles de ménage étaient bien présentes. C’est ainsi qu’à Lille, lors d’une querelle familiale, une femme a frappé son mari d’un violent coup de couteau. Elle a été arrêtée. Aux policiers, elle déclare avoir agi dans un moment de colère qu’elle regrettait profondément. « En voyant mon fils en danger, j’ai perdu la tête », affirme t-elle. Le commissaire défère la femme au parquet. Quant à son mari, il a été admis à l’hôpital Saint-Sauveur.

Pendant ce temps, un chien a entrainé son maître dans la Deûle. Le jeune homme de 20 ans tirait une voiturette sous laquelle était attelé la bête. L’animal, en voyant un autre, a brusquement changé de direction, emmenant la voiture au bord de la berge. Maître et chien ont tous deux fini dans le canal. Heureusement qu’un maître nageur s’est précipité au secours du jeune homme et l’a ramené sain et sauf près de la berge. L’homme a reçu les premiers soins et est parti dans une clinique. Quant au chien, il n’a pas survécu. Une page Facebook fut alors créée pour s’indigner du sort de l’animal (pour cette dernière phrase, on plaisante…).

Retrouvez les autres épisodes de notre série “Ça se passait dans le Nord – Pas-de-Calais en 1914”.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire