L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

PORNO-DÉLIRE

De Supercontriaque à Joyeux Bordel : nos films régionaux classés X

Rebrousse-poil Par | 27 mars 2014

Supercondriaque a débarqué dans les salles il y a quelques semaines. Déjà un succès d’audience comme Bienvenue chez les Ch’tis et Rien à Déclarer. Suivra-t-il d’ailleurs le même chemin que ses illustres prédécesseurs qui avaient vu une version porno arriver sur le marché ? Dans l’attente de cette version rose fuchsia, nous nous sommes amusés à décliner quelques films tournés dans la région dans leurs versions X. Et si tu as un doute quant au vrai titre cher DailyNaute, il te suffit de cliquer dessus.

La bande-annonce (soft) de Bienvenue chez les Ch’tites coquines pour vous mettre en appétit.

Germe anal

Horreur, à Levrette-sur-Escaut, La Miauleuse (interprétée par Miaou Miaou) découvre que son mari, Chaudlapin (lui joué par Gérard Deuxpardeux), lui a refilé une porionite aigue. Elle le soupçonne d’avoir contracté la maladie au fond d’un boyau avec ses collègues. Une enquête haletante interdite aux mineurs.

Week-end torride à Zuydcoote

L’armée française est en pleine débandade. Mais pas tous ses vaillants soldats qui ne demandent qu’à succomber aux bombes locales. À la fin, l’acteur principal, Jean-Paul Bèta2dos, meurt au champ d’honneur, complètement vidé… de sa semence.

Supercontriaque

Dany n’en peut plus. Il a la trique tout le temps, encore plus depuis qu’il gagne des millions. Ce jour-là, il se décide à aller consulter son ami-médecin. Lequel lui propose un remède miracle : se détendre avec ses deux plantureuses assistantes à l’accent ch’ti. Rapidement, les patientes de la salle d’attente viennent profiter des coups de trique de l’infatigable Dany. Le cabinet médical n’a alors plus rien à envier à une chambre du Carlton de Lille. Mais rien n’y fait, après 1h30 d’ébats, notre héros a toujours le gourdin : il y aura donc un deuxième volet…

Embrasez qui vous voudrez

Il s’en passe des choses au Touquet ! La bourgeoise Elizabeth aux mensurations avantageuses dont le couple s’enlise rencontre Véronique, qui peine à cacher sa déchéance matérielle derrière ses bas-résilles, et Lulu-la-Touquettoise (fille de la bien connue Lulu-la-Nantaise) persécutée par un mari jaloux. Pendant ce temps, Julie, mère cougar célibataire en mal d’amour et de chair fraîche, découvre les charmes d’Émilie, une adolescente vierge déboussolée. Le scénario d’origine n’a pas presque bougé, les acteurs si : Catherine Deneuve a été remplacée par Brigitte Lahaie, Michel Blanc par HPG, Karine Viard par Oksana.

Sous la liquette de Satan

Tourné par le réalisateur de « Passe au claque d’abord », Maurice Pignola,le film s’éloigne de la trame du roman de Bernanos. Dans une vieille ferme sous le soleil du Montreuillois, Mouchette, jeune fille broyée par le Mâle, découvre pourquoi Satan l’habite.

Joyeux bordel

Planqués dans leurs tranchées, les Poilus français s’apprêtent à livrer l’assaut contre les Te(u)tons allemands. Le soir de Noël, le no man’s land devient le lieu de tous les échanges : poppers made in Germany, obus profilés, capotes anglaises…Une merveilleuse fable à la gloire des jeunes pioupious virils. Mais allez savoir pourquoi, “germa-nique” est toujours prononcé de travers.

Journal d’une purée de campagne

Encore une œuvre de Bernanos adaptée cette fois par Robert Béton. Rien à voir avec le film original (synopsis) sauf peut-être lorsque c’est la curée dans le presbytère.

Quand la mère monte…

Inapte à l’amour, une Flamande bien charpentée fait le tapin le long de la frontière belge jusqu’à sa rencontre avec un porteur de Géant (Jacques Labonnefée). Elle ignore alors que le bien bâti va l’emmener au septième ciel. Gourmande Moreau a frôlé le Hot d’or surtout avec cette interprétation très particulière.

Le vit est un long string tranquille

Un drôle de meli-melo entre la famille Banane, de très modeste condition, et la très respectable famille Concombre. Les barrières sociales s’effacent une fois les vêtements tombés. Scène culte :  la mère de famille qui déclare devant deux mâles aux milieux sociaux dissonants : « un vit est un vit, qu’il soit de Tourcoing ou de Mouvaux. » Traduction de l’un des ses acolytes bien membré : « Pauvre ou riche, une bite reste une bite ». Une histoire d’échangisme qui va vite tourner à la gaudriole au point que dans certaines scènes, on ne sait plus qui est qui. Le genre de choc des classes qui ferait passer Strip-tease pour le Jour du Seigneur.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILY NORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture