L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Municipales 2014 : Lambersart, le duel

Petit théâtre de Martine Aubry | Région Par | 25 mars 2014

Le désistement et retrait de l’opposant Nicolas Bouche qui avait obtenu plus de 20 % dimanche dernier laisse le maire UMP sortant Marc-Philippe Daubresse dans une confrontation inédite avec son ex-premier adjoint Yvon Cousin qui conteste et sa gouvernance et son bilan. La solution d’une fusion entre les deux contestataires* au coude à coude du “système Daubresse”, en place depuis plus de 25 ans, a donc été écartée. Si l’on additionne les suffrages en question des deux challengers, on obtient plus de 42 %, soit quelques points au dessus du score de la liste Daubresse, gratifiée d’un décevant 38,78 % alors qu’il avait l’habitude de passer au premier tour. Ce qui pour ce dernier, témoigne d’un réel désaveu. Raisons de ce désamour : la longévité, l’usure du pouvoir et une somme d’animosités empilées dont le maire sortant détient comme une sorte de record, sinon un bilan estimé en demi-teinte. Ainsi, les défections d’élus de son camp qui se sont multipliées depuis plusieurs mois. Au terme d’une campagne de premier tour haute en couleurs**, Marc-Philippe Daubresse, en délicatesse avec son propre électorat, repart avec une longueur d’avance – la fameuse prime au sortant – mais quelque chose est cassé. Six électeurs sur dix le lui ont signifié dimanche dernier.

L’inconnue d’un tel exploit sera le fragile report des voix de la liste Bouche sur la liste Cousin et l’attitude des éliminés du premier tour (plus de 2000 suffrages, sans compter le gros réservoir de l’abstention) eux aussi en faveur d’une alternance. Que vont décider Pierre-Yves Pira (6,4 %) et Jérôme Roussel (8,3 %) respectivement du FdG et du PS ? Difficile d’imaginer faire voter ostensiblement pour Yvon Cousin, ex-élu d’une liste de droite… Le vif échange sur le plateau de France 3 N-PdC ce dimanche, entre un Gilles Pargneaux, candidat sur la liste Aubry à Lille et patron du PS du Nord et Marc-Philippe Daubresse, patron de l’UMP dans ce même département, donne-t-il un début de réponse ? Autre éliminé, Daniel Pouppeville (3,9 %) ne donne aucune consigne de vote mais précise sur son site : “Un seul candidat a fait l’unanimité contre lui, pour son attitude lors du premier tour et ses rumeurs colportées…“***. Ainsi, le front anti-Daubresse, très palpable jusqu’ à dimanche soir ( + 60 %), devrait le rester dimanche prochain.

* Quelques barons métropolitains de l’UMP et de l’UDI ont joué du téléphone pour influencer les tactiques et éviter le pire au président de l’UMP Nord, Marc-Philippe Daubresse. Il est vrai que la plupart des “potes” de son camp sont passés au premier tour…Bernard Gérard, Olivier Henno, Sébastien Leprêtre, Thierry Lazaro,…

** On se souviendra longtemps de la photo falsifiée sur un document de campagne de Marc-Philippe Daubresse et qui avait fait jaser dans les chaumières lambersartoises. Mais la fiscalité locale a  – comme partout – nourri le débat sur le mode du ping-pong argumentaire. Avec moult équations et chiffres déversés dans les boîtes aux lettres. De quoi rendre migraineux un Prix Nobel de math ! Les quelques jours de campagne restants promettent leur lot d’émotions entre deux personnalités qui ont rompu les ponts avant de rompre des lances.

*** Dans son édition d’aujourd’hui, la Voix du Nord rappelle que le maire sortant vient opportunément d’abandonner un gros projet immobilier mal ficelé, fer de lance de la campagne de Daniel Pouppeville. Alors ?

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

2 Commentaires

  1. Dernier épisode en date dans cette campagne “haute en couleurs”, la découverte de tags sur le domicile d’un proche d’Yvon Cousin et l’envoi de SMS de menaces. Qui est à l’origine de ces faits pitoyables qui rabaissent le débat politique à de la violence gratuite ? Qui ose utiliser la politique locale pour déverser haine et injures ? J’espère que l’élu en difficulté n’est pas à l’origine de ces faits par le biais de ses équipes, je l’espère sincèrement.

  2. Et j’ espère très sincèrement que ce n’est pas la liste arrivée seconde qui a monté de toute pièce une fausse polémique pour enfoncer son adversaire, je l’espère très sincèrement.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Casting

Bienvenue sur Le Petit Théâtre de Martine Aubry et Xavier Bertrand, associé au pure-player d’informations DailyNord. Tenu par le journaliste Marc Prévost, et dans le prolongement du livre le Petit Théâtre de Pierre Mauroy, il décrypte  et éclaire les coulisses de la vie politique locale et nationale et parfois aussi d’autres choses. C’est son choix ! Voir Ma Bio & my Way,

A lire sur DailyNord

Me contacter

Pour toute remarque, question, vous pouvez me contacter en laissant un message par là .