L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Municipales 2014 : Dunkerque, la tempête

Petit théâtre de Martine Aubry | Région Par | 24 mars 2014

Sur Delebarreville, on a tout dit. Mais fichtre, peu de gens s’attendaient à ce que le tsar de la côte se prenne une telle paire de claques, plus de sept points d’écart, un monde. Surtout après le plébiscite de 2008, qui l’avait sacré dès le premier tour. Qui plus est par un jeunot de 46 ans entré en politique en 2008. Dans les fourgons du maréchal Delebarre, précisément, l’un des grognards du socialisme les plus couturés de cicatrices, et qui l’avait fait son adjoint aux sports. Pour Patrice Vergriete, pas question d’attendre 2020. Il faut foncer, car entre temps, Delebarre aura placé sur orbite son gendre Wulfran Despicht, pur produit de la cuisse de Jupiter. Même s’il s’en défend pour couper court aux accusations de népotisme. Car un vent mauvais souffle depuis plusieurs années dans la ville de Jean-Bart, que l’on dit lasse du système Delebarre et de son socialisme bétonneur – même si on doit donner quitus à son maire actuel de la transformation de la ville – et les chiffres de ce maudit dimanche le prouvent. Le projet démesuré d’une salle de sport hypertrophiée en est le symbole. Vergriete connaît le dossier sur le bout des ongles et sent que Dunkerque désire autre chose. Alors, il a foncé.

Une triangulaire meurtrière pour l’ancien ministre de la ville se profile : pas question que ce vieux gladiateur de Philippe Eymery (FN, cinquième campagne) lui fasse un quelconque cadeau, les deux hommes ont souvent fait parler la poudre, lui qui est sur un petit nuage au dessus des 20% et aura à coeur de les faire fructifier. Quelles réserves au second tour ? Pour le maire sortant, à part les abstentionnistes, on ne voit pas trop. Pour son challenger arrivé en tête, et qui a largué le PS, les voix traditionnelles de l’UMP éliminée au premier tour, et de tous ceux qui veulent du changement. C’est l’évidence, Patrice Vergriete est en pole position.

Nous l’avions rencontré en juin dernier quand il arpentait la digue malouine. Profil techno – il est ingénieur de grand corps – mais qui a su séduire un électorat méfiant qui ne se donne pas facilement même si chaleureux comme un carnaval flamand. Honnêtement, je pensais qu’il posait ses jalons pour le scrutin suivant après six années à peaufiner son équation de recours. Comme quoi ! Son aventure – c’en est une que de fédérer les déceptions et les mécontentements sur un spectre politique élargi et les transformer en dynamique, Prouvoyeur l’ancien maire apporte son soutien, de même que Dhersin, l’ancien prétendant, tous deux de droite – rappelle furieusement  celle d’un Jean-Louis Borloo à Valenciennes en 1989. Alors, Vergriete, un nouveau Borloo ? Ce qui voudrait dire que l’on retrouverait le bonhomme encore plus haut dans les années à venir ?

Michel Delebarre, à qui l’on a souvent reproché son goût gargantuesque des mandats, et l’opinion vient de lui signifier, pourra se consoler en gardant peut-être la présidence de la communauté urbaine de Dunkerque. Mais le séisme littoral qui pourrait surgir dimanche prochain secouera l’ancien bras droit de Pierre Mauroy.

 

 

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

2 Commentaires

  1. 10 février : Dunkerque: l’UDI et le Parti de gauche derrière Vergriete, le MoDem soutient Delebarre

    http://www.lavoixdunord.fr/region/dunkerque-l-udi-et-le-parti-de-gauche-derriere-ia17b47588n1910388

  2. Le Parti de Gauche a démenti catégoriquement au mois de février tout soutien à M. Vergriete: http://59.lepartidegauche.fr/?p=480

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Casting

Bienvenue sur Le Petit Théâtre de Martine Aubry et Xavier Bertrand, associé au pure-player d’informations DailyNord.

Tenu par le journaliste Marc Prévost, et dans le prolongement du livre le Petit Théâtre de Pierre Mauroy, il décrypte et éclaire les coulisses de la vie politique locale et nationale et parfois aussi d’autres choses. C’est son choix !

Voir la bio de Marc Prévost : Ma Bio & my Way

Contacter Marc Prévost

Pour toute remarque, question, vous pouvez contacter l'auteur du Petit Théâtre de Martine Aubry en laissant un message par là .

LES + LUS