L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

JE VOUS PROMETS

Matériel de campagne (4) : ces 10 éléments de programme presque copiés-collés entre challengers

Rebrousse-poil Par | 19 mars 2014

Comment faire un programme qui va plaire à tout le monde sans trop se mouiller ? Une problématique des candidats en temps de campagne. En parcourant justement ces programmes, nous avons trouvé quelques grandes similitudes chez les challengers. Souvent des promesses ou des critiques qui ne mangent pas de pain, légèrement démagogiques, et sur lesquelles l’administré est forcé d’être d’accord. Alors, bien sûr, on ne dit pas que les propositions sont fantaisistes, mais elles n’engagent pas trop notre challenger. Top 10 des éléments de programme pour conclure notre dossier Matériel de campagne. 

stationnement-payant

Grand classique des programmes de challengers : s’attaquer au stationnement payant. Photo ADEUPa Brest sur FlickR.

Elément de programme n°1 : taper sur le manque de dynamisme de la ville, en rendre responsable le maire. Préciser que le centre-ville est mort dès 8h le soir, en faisant mine d’oublier que c’est un problème général dans toutes les villes moyennes. Evidemment, déplorer la désaffection du commerce en centre-ville au profit des zones commerciales en périphérie, en zappant encore le fait que c’est presque partout pareil.

Elément de programme n°2 : écrire qu’il n’y a pas assez d’emplois, que cela découle du manque d’attractivité économique de la ville, qui n’a pas su mettre les bons dispositifs pour faire venir les entreprises et investisseurs. Vous allez changer bien évidemment tout ça (sans préciser comment, mais on s’en fout).

Élément de programme n°3 : critiquer le stationnement payant et, petit plus, quand on n’a aucune chance d’être élu (et seulement dans ce cas, sinon, ça risque d’être dangereux), promettre que l’on reviendra à la gratuité une fois dans le fauteuil de maire. Dans le même esprit, se plaindre de la difficulté de circuler dans votre ville, même si les plus gros embouteillages connus dans votre cité de 10 000 habitants font cinquante mètres de long aux heures de sortie des écoles.

Elément de programme n°4 : critiquer l’ineffacité des instances/lieux dédiés à la démocratie participative. Oublier que la démocratie participative est un concept hyper-compliqué à mettre en place quand on sait que ce sont toujours les mêmes qui participent… Et puis, le mettre dans le programme ne mange pas de pain : puisque les gens s’en fichent…

Elément de programme n°5 : attaquer, ça va de soi, le maire en place. Vous pouvez critiquer au choix : son exercice trop personnel du pouvoir, son arrogance, son manque d’écoute, son autoritarisme, le fait qu’il est coupé des réalités, son usure du pouvoir pour celui qui a dépassé deux mandats, son âge pour celui qui a dépassé les 70 ans, etc.

Elément de programme n°6 : dépolitiser sa liste en insistant sur le fait qu’elle ne se réclame d’aucun parti, qu’il y a des gens qui viennent de tous les horizons et SURTOUT de la société civile.

Elément de programme n°7 : écrire que vous allez préparer la jeunesse aux défis de demain via la formation, l’éducation, la démocratie participative, bref, plein de concepts fabuleux. Ne pas oublier les vieux, euh non, les personnes âgées, parce que votre programme, votre ville, s’adresse “à toutes les générations” et ne laissera personne sur le bord de la route.

Elément de programme n°8 : évoquer ces satanés impôts élevés et s’ils n’ont pas grimpé pendant six ans, se plaindre de l’explosion de la dette ou du manque d’investissements. Et si ni la dette, ni les impôts n’ont augmenté, s’intéresser aux charges de fonctionnement de la mairie qui sont bien sûr trop élevées.

Elément de programme n°9 : rendre la culture accessible à tous et pour tous. Parce que la culture, c’est le ciment de la société. Et pas besoin d’en dire plus.

Elément de programme n°10 : promettre une zone d’activités dédiées soit aux nouvelles technologies, soit aux technologies du développement durable. Si vous voulez en jeter auprès de vos électeurs, vous pouvez également employer le terme « Smart City » auquel personne ne comprendra rien, mais le programme aura ainsi l’air plus abouti.

L’intégralité de notre dossier “Matériel de campagne” (slogans, listes, affiches, vidéos).

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

1 Commentaire

  1. ça va. Le Front de Gauche ne se laisse allé qu’à 2 de ces éléments.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus