L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

COURS DE PHOTOGRAPHIE

Matériel de campagne (2) : notre photographe juge les affiches et les bobines des candidats

Rebrousse-poil Par | 18 mars 2014

Deuxième volet de notre dossier le matériel de campagne (retrouvez les autres volets ici). Hautement visuel cette fois-ci avec les affiches ou bobines de nos candidats sur leur site internet (*). Une fois n’est pas coutume, notre photographe a pris sa plume. 

 

Exercice visuel hautement casse-gueule, le portrait politique peut à lui seul ruiner une carrière, fausser un message ou induire en erreur. Parmi quelques candidats choisis dans la région, on peut voir deux tendances : les collectifs et les persos.Du côté de Roubaix, on insiste sur le vivre ensemble avec Slimane Tir qui la joue classique avec foule placée derrière lui (normal, c’est lui le leader). En revanche, André Renard joue l’effacement en se plaçant à droite du tract. Les autres personnages portent une pancarte (« moi, c’est faire ceci, ou cela”) tandis que le candidat déclare « moi, c’est vous » (on vous en parlait d’ailleurs dans le papier sur les slogans). Surprenant dans un monde politique ou règne le culte du leader, mais bon, on est en campagne. Même chose à Béthune avec Stéphane Saint-André qui pose au milieu de trente autres personnes. Problème: on ne le voit plus…

Dans le domaine de la photo de campagne, Sébastien Plociniczak à Lens fait figure d’ovni en se retroussant les manches là où les autres candidats posent sans bouger. Normal, c’est pour la photo, on a dit. C’était l’effet recherché et le message voulu car il est le seul candidat « en mouvement » sur la photo passant du portrait posé au portrait en situation. Mais on le concède, il a posé quand même. Vous n’avez rien compris ? Regardez la photo dans notre diaporama.

Droit dans les yeux

Le Front National joue l’uniformité de certains candidats. Regard « droit dans les yeux » de l’électeur, quasi-uniformité du costume-cravate pour Guy Cannie (Douai), Louis-Armand De Béjarry (Maubeuge), Eric Dillies (Lille. Il adopte une peu courante et monolithique posture de face. A noter que dans une première photo, le candidat avait la tête légèrement penchée en avant pour une image moins flatteuse). Ludovic Pajot à Béthune se place en miroir de Marine Le Pen, même posture de 3/4, même chemise blanche ouverte, petit sourire en prime.

Le regard droit dans les yeux est adopté également par François Desmazière et Frédéric Leturque (Arras), Martine Aubry (Lille, au cas où vous n’y pigez vraiment que dalle à la politique), Sylvain Robert (Lens) et bien d’autres. Frederic Cuvillier, qui se représente à Boulogne-sur-Mer, regarde sur le côté, manière de dire qu’il voit plus loin que les autres. Logique pour quelqu’un qui a soutenu François Hollande au moment où DSK avait le vent en poupe…

On remarque ceux qui posent devant un fond signifiant, comme Philippe Eymery, Front National à Dunkerque avec bateau, ville et beffroi. Françoise Prouvost fait de même à Douai, tout comme Eric Dillies à Lille, Laurent Caure à Halluin et Sophie Gauty à Lens. Jean-René Lecerf, lui, préfère montrer un bus lillois (parce qu’il joue collectif ? Et pourquoi pas un métro tant qu’on y est ?). Dans le même registre, Didier Tiberghien (Hazebrouck) place le député Jean-Pierre Allossery derrière lui, manière de dire qu’on marche ensemble, ou que le patron, c’est l’autre et que le changement n’en sera pas vraiment un.

Émail diamant

Autre grand débat, sourire ou pas sourire ? Avec les dents ou sans les dents ? Chaque candidat fait à sa sauce avec plus ou moins de réussite. Un peu hautain (Marie-Hélène Quatreboeuf-Nikilowski à Douai), crispé (Eric Dillies à Lille, Sylvain Robert à Lens), sympa mais à poigne (Martine Aubry à Lille, mais aussi Roger Vicot avec une très légère lumière rasante qui laisse une partie de son visage dans une (très) légère ombre qui cache forcément quelque chose…). Il y a aussi le sourire émail diamant (Laurent Caure à Halluin, David Bailleul à Coudekerque-Branche), inversé (Rémi Pauvros à Maubeuge), carnassier avec yeux plissés (Arnaud Sanchez à Lens).

Un mot enfin sur les rigolos de l’Église de la Très Sainte Consommation qui se présentent à Lille et raflent la palme de la meilleure affiche en détournant Bienvenue chez les Ch’tis (de qui vous savez) pour en faire un Bienvenue chez les Rich’s. Là, c’est un autre registre. Mise en scène soignée, une référence pop, du décalage, des rires, de la vie. Tout, sauf une véritable affiche électorale en fait.

Bilan visuel

Dans l’ensemble, rien de neuf dans l’objectif du photographe tant la photo de campagne est un exercice codifié faisant appel à notre mémoire visuelle bourrée de codes et de références toutes faites. Nombreux sont les électeurs à vouloir une autre image des politiques, mais combien sont prêts à donner leur bulletin à celui qui aura l’image la plus audacieuse ? Un autre débat. Car si l’image fait beaucoup, elle ne fait pas tout.

(*)Nous avons soit pris les affiches officielles, soit les photos de présentation des candidats sur leur site internet ou compte Facebook de campagne. En tout cas, des images sur lesquelles ils communiquent.

Retrouvez les autres volets de notre dossier Matériel de campagne ici.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

2 Commentaires

  1. Le sourire de Pauvros n’est pas inversé, c’est juste qu’il essaie d’imiter la forme bizarre du M de Maubeuge sur son affiche.

  2. Certains sont tellement fiers de leur appartenance politique (Martine Aubry et autres) que le logo de la parti politique n’apparait pas sur leur affiche… Ou peut être ont-ils simplement peur de l’amalgame entre les affaires de la municipalité et celle de Paris … Communication, manipulation, tout cela devient insupportable.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILY NORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture