L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

QUATRIÈME DEGRÉ

(Exclusif) On a interviewé GYK, le présumé délinquant des statues roses : “Je ne suis pas l’auteur de ces dégradations”

Rebrousse-poil Par | 08 mars 2014

Des statues peintes en rose à Lille, et c’est le branle-bas de combat pour retrouver le délinquant qui signe GVK. DailyNord vous donnait une piste – inventée de toutes pièces – jeudi dernier : ce pourrait être GYK, soit Gus Yokoma (en référence ironique à l’un de nos précédents articles), sous-entendant que le “V” ait été mal interprété. Et voici que GYK se retrouve cité dans un célèbre quotidien régional. Nous avons réussi à joindre l’artiste en direct cette nuit de Kyoto, au Japon. Il nous livre en exclusivité ses premières impressions.

canards-gus-yokoma

Détails d’une oeuvre de Gus Yokoma. Crédit photo : Commons Wikimedias.

 

DailyNord : Qui êtes-vous, GYK ?

GYK : Je suis né à Aire-sur-la-Lys, il y a 35 ans. Mon vrai nom, c’est Quentin Mouchaud. Il y a un an et demi, j’ai lu votre papier « Cinq conseils pour cibler Fusillier » et j’ai compris que pour me faire connaître, il fallait que je prenne un pseudonyme. N’ayant pas trop d’idées, j’ai donc repris le nom que vous suggériez, à savoir Gus Yokoma. Je suis artiste plasticien.

ALERTE INFORMATION : GUS YOKOMA N’EXISTE PAS. MAIS DAILYNORD VOUS RACONTE SA NAISSANCE

Une brève second degré de DailyNord qui devient une info démentie dans un célèbre quotidien régional, s’appuyant sur la rumeur des réseaux sociaux. Encore une preuve de l’amusante – et surtout inquiétante – circulation de l’info. Explications.

Jeudi, coup de fil entre deux membres de la rédaction de DailyNord :

Journaliste A : “Tu as fait quelque chose sur les statues repeintes en rose ?”

Journaliste B : “Non, pas encore, je n’ai pas d’idée originale.”

Journaliste A : “Tu te souviens du papier qu’on avait fait pour Cinq conseils pour cibler Fusillier où l’on inventait un artiste imaginaire ? Je crois que les initiales de cet artiste étaient GVK (comme l’auteur de la statue). Ce serait drôle de faire un Vite dit là-dessus, très second degré.”

Journaliste B : “Excellent. Ah, non, c’était Gus Yokoma.”

Journaliste A : “Ben, on n’a qu’à dire que le “V” a été mal interprété. Qu’il s’agissait en réalité d’un “Y”…”

Journaliste B : “Tu ne crois pas qu’il y a des gens qui vont vraiment prendre ça au sérieux ?”

Journaliste A : “Mais non, c’est suffisamment absurde pour qu’on n’y croit pas…”

D’où notre notre petit Vite dit, annonçant que DailyNord avait – presque – retrouvé l’auteur des dégradations, tout en second degré, avec un lien vers le papier mentionnant ce certain Gus Yokoma, où il est très clair qu’il n’existe pas (« Si vous vous appelez Gaston Bouchard, trouvez-vous vite un nouveau nom d’artiste : Jason Verwick, Gus Yokoma ou Ninette Rodonowicz. »)…

Pas suffisamment clair a priori pour tout le monde : le nom du fameux Gus Yokoma s’est retrouvé ce vendredi sur le site d’un quotidien régional célèbre (puis aujourd’hui dans l’édition papier). Lequel, s’appuyant sur la rumeur dans la ville et les réseaux sociaux (on n’a pas entendu beaucoup de monde en parler, mais bon), fait même réagir l’élu lillois au patrimoine, qui lui qualifie bien évidemment cette info de « blague ». Ce qu’elle est depuis le départ ! Il suffisait juste de taper « Gus Yokoma » dans Google pour voir que cet artiste n’existait pas…

Note : évidemment, 99% des infos publiées dans DailyNord sont tout à fait vraies, s’il est besoin de le préciser.

DailyNord : C’est-à-dire ?

GYK : Je travaille les canards en plastique. Mon but est de dénoncer la fétichisation de l’objet dans la société consumériste contemporaine. Ma plus grande oeuvre, c’est une pyramide inversée de canards en plastique, reliés par du scotch transparent. Encore une fois pour montrer la prééminence assassine de l’objet sur le sujet. C’est d’ailleurs l’oeuvre que j’avais proposée à Didier Fusillier pour Lille 3000. Dommage, il avait jugé mon oeuvre “pas assez animale” et il a préféré le lapin rose en peluche…

Une exposition avec les CM2 de l’école Colette-Renard

DailyNord : Où exposez-vous en ce moment ?

GYK : Je viens de terminer une exposition dans la cour de l’école primaire Colette-Renard à Ostrevent-sur-Sailly, près d’Aire-sur-la-Lys. Une collaboration fructueuse avec la classe de CM2 de Mme Descamps. J’ai aussi vendu une de mes oeuvres à la mairie de Retinghem-en-Ternois pour décorer le hall. Il s’agit d’un canard troué qui laisse filtrer la lumière du soleil. Une belle allégorie de la transparence en politique…

DailyNord : Passons aux choses sérieuses. Pourquoi avoir repeint trois statues en rose à Lille ?

GYK : On parle de moi. J’en suis heureux, mais je ne suis pas l’auteur de ces dégradations. Je ne sais pas comment la rumeur a été lancée et s’est retrouvée dans La Voix du Nord. A part via votre site, je ne vois pas qui d’autre en aurait parlé.

DailyNord : Vous avez un alibi ?

GYK : En béton ! Je suis depuis deux semaines à la Biennale Duck of Kyoto au Japon, le pays d’origine de mon père. Un évènement international consacré à la représentation du palmipède dans l’histoire de l’art.

“J’ai une piste à vous donner : Gus Van Klauss”

DailyNord : Vous pensez quoi de ces statues repeintes ?

GYK : Je trouve ça un peu facile. Il suffit d’une bombe de peinture pour faire ça… Artistiquement, j’aurais préféré une autre couleur, ou même plusieurs couleurs, pour que ce soit plus abouti.

DailyNord : Mais donc, qui est ce mystérieux GVK ? Vous n’avez pas une idée pour nous ?

GYK : Si, si,  j’ai une piste à vous donner, ainsi qu’aux policiers : Gus Van Klauss, que j’ai côtoyé lors d’un happening à Mons, en Belgique. C’est quelqu’un qui aime beaucoup le rose. Il travaille à base de Malabars, qu’il apprécie pour leur élasticité érotique.

DailyNord : Dernière question : vous n’êtes pas référencé sur Google à part dans le dernier papier de nos confrères et sur DailyNord. Pourquoi ?

GYK : Parce que jusqu’alors, mon travail n’était pas très médiatisé. Merci aux journalistes !

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus