L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Municipales 2014, Roubaix, Lambersart,…

Petit théâtre de Martine Aubry | Région Par | 07 février 2014

– Le P.S  peut-il perdre Roubaix ? La question chemine lentement mais sûrement dans l’esprit des observateurs. Un petit séisme sur le versant nord-est de la métropole qui pourrait en entraîner un autre sur la métropole et son agglomération, également tenue par la gauche, et qui ferait ainsi bouger les lignes à la communauté urbaine dont les conseillers seront élus en mars prochain. Car les défections se multiplient dans le camp du maire socialiste sortant Pierre Dubois, allié au MoDem, et qui a pris le relais il y a deux ans de René Vandierendonck. On apprenait ces jours-ci que trois conseillers de la majorité filaient à l’anglaise. Le temps d’un André Diligent rassemblant de sa patte magique une majorité plus large qu’un continent et associant des personnalités aussi diverses qu’opposées semble révolu. Mais peut-t-on reprocher à René Vandierendonck son successeur, d’avoir transmis le flambeau après 17 ans de bons et loyaux services à la tête de la mairie ? Ce dernier ne s’était jamais beaucoup impliqué dans les affaires militantes de son parti à quelque niveau que ce soit, national, départemental ou local. Il est vrai qu’il n’avait rejoint le parti socialiste qu’à la charnière des deux siècles. Et que son engagement procédait plus d’une allégeance à des personnes (Delebarre, Aubry) que d’une inclination idéologique. Depuis quelques mois, pas une semaine sans que l’hôtel de ville roubaisien ne tremble sous l’effet d’une “trahison” ou d’un coup de théâtre. Car c’est le plus souvent depuis le camp partisan et les tranchées militantes que viennent les missiles qui lézardent le dispositif du maire sortant. Cartes renvoyées, sortants déçus et évincés, rancoeurs, listes dissidentes,…le PS du Nord semble ne plus avoir barre sur cette zone non fédérale qu’est devenue Roubaix. Le duel sans merci aux dernières législatives entre le vert Slimane Tir et le socialiste Dominique Baert a tourné à l’avantage sans appel de ce dernier. Mais il a laissé des traces et les deux partis en sont restés groggy et ne savent plus comment renouer le fil du dialogue. Attention, car la barque se charge et bientôt ne voguera plus…même si le bateau n’est pas encore ivre, on peut rétorquer que la multiplication des listes dans un contexte traditionnellement marqué par l’abstention profite, en principe, au maire sortant, et que la droite n’est pas en mesure de répliquer  – mais elle pourrait le devenir – et de profiter de la situation et que le FN a trop tergiversé…Certes, Roubaix pourrait également rester à gauche, mais pas forcément au P.S, un autre cas de figure carrément inédit lui aussi placé sous le signe du hasard. En tout cas, l’incertitude domine dans l’ancienne Mecque du socialisme. Si ce n’est pas Tourcoing, cela pourrait-il être Roubaix ?

– Le temps des sondages. Quelques informations filtrent sur l’état de l’opinion lambersartoise. Commandité par la mairie, en fait Marc-Philippe Daubresse le maire UMP candidat à sa propre succession et menacé en son fief, un sondage OpinionWay, proche de l’UMP, réalisé la troisième semaine de janvier donne quelques indications sur  l’état des forces en présence à mi-campagne. Le député-maire sortant et le challenger Nicolas Bouche seraient au coude à coude, entre 25 et 30 % chacun, tous deux devant l’autre opposant Yvon Cousin, ex-premier adjoint dissident. Et les deux candidats de la gauche, Jérôme Roussel pour le PS et Pierre-Yves Pira pour le Front de Gauche totaliseraient ensemble entre 25 et 30 % des suffrages. Rappelons que le FN a annoncé ne pas présenter de liste. Des chiffres à prendre avec précaution – surtout en période électorale – d’autant plus que le premier tour se déroulera le 23 mars ! La bataille de Lambersart ne fait que commencer.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

4 Commentaires

  1. Bizarrement dans le sondage que vous fournissez il n’y a pas trace du seul candidat issu de la société civile et non du système médiatico-politique qui pourtant sur le terrain rencontre un vif intérêt populaire.
    Comme de nombreux lambersartois nous ne voulons plus du système en place et nous soutenons ce groupe d’habitants au service des habitants.
    Il est le candidat le plus dangereux pour le Maire et il ne le fait pas apparaître. La liste s’appelle Pour vous et avec vous et la t^te de liste est Daniel Pouppeville qui en 2008 avait fait tremblé le maire qui n’est passé qu’à 50 voix.

  2. Monsieur Poupeville, en 2008, n’a pas réussi à ébranler Monsieur Daubresse qui est, il faut le rappeler, passé au 1er tour.
    Si Daniel Poupeville était un adversaire aussi redoutable fut-il, pourquoi a t-il démissionné de suite au lieu de tenir la soi-disant “dragée haute” au maire sortant ?

  3. Laissons faire les candidats campagne du moment qu’elle se déroule en toute démocratie. je suis tomber sur ce blog, très intéressant, il mets vraiment en valeur les préoccupations premières des habitants, emplois, logement, eau etc;;;;;;;

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Casting

Bienvenue sur Le Petit Théâtre de Martine Aubry et Xavier Bertrand, associé au pure-player d’informations DailyNord. Tenu par le journaliste Marc Prévost, et dans le prolongement du livre le Petit Théâtre de Pierre Mauroy, il décrypte  et éclaire les coulisses de la vie politique locale et nationale et parfois aussi d’autres choses. C’est son choix ! Voir Ma Bio & my Way,

A lire sur DailyNord

Me contacter

Pour toute remarque, question, vous pouvez me contacter en laissant un message par là .