L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

MUNICIPALES 2014

M.-H. Quatreboeufs-Niklikowski : “Ce n’est pas F. Prouvost qui va faire sortir Douai de sa léthargie”

Réflexions Par | 18 février 2014

A Douai, Marie-Hélène Quatreboeufs-Niklikowski compte bien être devant Françoise Prouvost, la candidate UMP soutenue par le maire sortant Jacques Vernier, au soir du premier tour. Si elle est derrière et qu’elle fait plus de 10%, celle qui avait pourtant été élue sur la liste de Jacques Vernier en 2008 se maintiendra… quitte à offrir la ville au challenger PS Frédéric Chéreau. Interview dans le cadre de notre série sur les challengers aux Municipales.

IMG_1924

Marie-Hélène Quatreboeufs-Niklikowski dans son local de campagne, rue de… la mairie, à deux pas du beffroi.

 

DailyNord : Quel sera votre sentiment en cas de victoire des socialistes en mars prochain ?

Marie-Hélène Quatreboeufs-Niklikowski : Les Douaisiens auront décidé. Ce ne sera pas la forme de changement que j’attendais, mais une forme de changement quand même.

DailyNord : Vous assumez donc le risque que votre candidature dissidente à droite fasse basculer Douai à gauche ?

Marie-Hélène Quatreboeufs-Niklikowski : Mes réserves ne datent pas d’hier : j’ai quitté la majorité municipale en 2009, un an après l’avoir intégrée. Je pensais qu’on allait donner la parole aux plus jeunes pour réveiller la ville. J’ai découvert un maire gérant la ville de manière autocratique, souhaitant à tout prix conserver Douai dans sa bulle quand Arras, Valenciennes et Cambrai se développaient. Regardez Cambrai : c’est plus petit qu’ici, c’est bien plus vivant ! La ville est complètement anesthésiée, il suffit de regarder l’état du commerce. Et si je me lance dans cette élection, c’est que les Douaisiens le veulent.

“J’estimais qu’il (Jacques Vernier) était le seul à pouvoir rassembler”

DailyNord : Vous étiez pourtant prête à soutenir Jacques Vernier s’il repartait ?

Marie-Hélène Quatreboeufs-Niklikowski : Oui. Comme il n’avait pas préparé sa succession, il aurait pu repartir avec une toute nouvelle équipe, un autre projet, plus ambitieux. J’estimais qu’il était le seul à pouvoir rassembler dans ces conditions. Avant de passer la main au bout d’un an.

DailyNord : A vous si possible ?

Marie-Hélène Quatreboeufs-Niklikowski : A moi si possible.

DailyNord : Jacques Vernier ayant préféré adouber Françoise Prouvost, vous vous présentez contre elle…

Marie-Hélène Quatreboeufs-Niklikowski : Françoise Prouvost suit Jacques Vernier depuis 20 ans. Ce n’est pas elle qui va faire sortir la ville de sa léthargie. Ce n’est pas elle qui va combler la perte d’influence de Douai au sein de la Communauté d’agglomération du Douaisis (CAD), consécutive à la mésentente entre Christian Poiret, son président, et Jacques Vernier.

Le tram ? “On fera avec ce qu’on a”

DailyNord : Si vous êtes élue, comment allez-vous gérer le dossier du tram ?

Marie-Hélène Quatreboeufs-Niklikowski : On fera avec ce qu’on a, mais mon premier chantier sera de faciliter la circulation dans Douai, notamment en rendant certaines parties en site propre accessibles aux voitures. Je ne vais pas taper sur le tram. Quand je suis arrivée, je n’y comprenais pas grand chose, mais il aurait fallu arrêter les dégâts tout de suite. Des proches de Jean-Louis Borloo m’avaient déjà dit en 2008 que ce modèle n’avaient pas été choisi à Valenciennes, parce ce qu’ils savaient qu’il ne serait pas homologué.

DailyNord : Pourtant Jean-Jacques Delille, ancien président de la CAD qui vous conseille aujourd’hui, était le principal porteur du projet ?

Marie-Hélène Quatreboeufs-Niklikowski : C’était une décision collégiale. Jacques Vernier cherche à fuir ses responsabilités, mais il avait la possibilité d’arrêter le dossier tout de suite.

Nos autres interviews de challengers/opposants aux Municipales

Les articles concernant les Municipales 2014 sont rassemblés sur cette page.

“J’aurai un adjoint aux finances, poste inexistant aujourd’hui”

DailyNord : Que répondez-vous à ceux qui vous reprochent votre jeunesse et votre inexpérience ?

Marie-Hélène Quatreboeufs-Niklikowski : Je suis attachée parlementaire depuis 8 ans, je sais gérer une entreprise, j’ai un réseau… J’aurai un directeur de cabinet digne de ce nom. Et un adjoint aux finances, poste inexistant aujourd’hui à la mairie de Douai ! J’irai à Paris cherche des subventions, des investisseurs. Le maire est le facteur de ses administrés.

DailyNord : Jacques Vernier n’était pourtant pas le dernier pour décrocher des financements extérieurs…

Marie-Hélène Quatreboeufs-Niklikowski : Il le laissait croire, mais il en demandait tellement peu qu’il les obtenait forcément.

DailyNord : Vous avez signé la charte Anticor. Pourquoi ?

Marie-Hélène Quatreboeufs-Niklikowski : Pour deux raisons : le respect de l’élu qu’il soit dans la majorité ou dans l’opposition, ce qui n’est pas le cas actuellement à Douai. Et l’engagement de ne faire que deux mandats. Ensuite, il faut passer à autre chose

DailyNord : En parlant de transparence, Douai est la seule grande ville à ne nous avoir finalement jamais transmis les indemnités des élus. Qu’en pensez-vous ?

Marie-Hélène Quatreboeufs-Niklikowski : Tout sera transparent. Vous aurez même les comptes-rendus de commissions. Mais honnêtement, j’ai un peu peur de ce que l’on va trouver quand on ouvrira les placards de la mairie.

DailyNord : Pourquoi gardez-vous le nom de votre ex-mari… qui, lui, se rallie à Françoise Prouvost ?

Marie-Hélène Quatreboeufs-Niklikowski : Parce que j’ai une fille et que je ne veux pas chambouler sa vie. Quant au ralliement de mon ex-mari, je trouve ça dommage. Comme le candidat UDI, il a négocié sa place.

Un ticket Chéreau-Quatreboeufs dans 15 ans ?

DailyNord : Etes-vous toujours à l’UMP ?

Marie-Hélène Quatreboeufs-Niklikowski : Quand j’ai quitté la majorité municipale en 2009, Xavier Bertrand m’avait dit de garder mon étiquette UMP et de ne pas taper trop fort sur Jacques Vernier qui présidait l’UMP départementale. Là, ils m’ont suspendue temporairement, mais je n’ai pas renouvelé mon adhésion. De toute façon, ma liste n’est pas de droite : on a des gens du PS, de l’UDI, et surtout des forces vives, des Douaisiens.

DailyNord : Vous êtes soutenue dans votre démarche par Thierry Lazaro, député-maire UMP de Phalempin pour qui vous travaillez comme attachée parlementaire à l’Assemblée nationale ?

Marie-Hélène Quatreboeufs-Niklikowski : Oui, on a le même tempérament. Comme moi, il n’est plus vraiment dans la ligne du parti. Il n’a pas besoin d’étiquette pour se faire réélire

DailyNord : Aura-t-on dans 15 ans un duo Chéreau/Quatreboeufs comme il existe actuellement un ticket Dolez (député de la circonscription, Parti de Gauche, Ndlr) /Vernier à Douai ?

Marie-Hélène Quatreboeufs-Niklikowski : J’ai des relations très cordiales avec Frédéric Chéreau (le candidat socialiste, Ndlr). Du moment que c’est constructif, je n’ai pas de souci pour travailler avec des gens d’un autre bord. Ma liste le prouve.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

3 Commentaires

  1. C’est vraiment dommage qu’un journaliste soit si mauvais en orthographe, incapable d’écrire trois paragraphes sans faire de fautes d’accord. Cela ne valorise pas les propos de l’interviewée.

  2. Je pense que cette liste dissidente de droite (quoiqu’on en dise) va surtout faciliter l’accession de Guy Cannie au second tour et que Mme Quatreboeufs et ses colistiers font ainsi le jeu du Front National !

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture