L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

LE ZAPPING DU SAMEDI

L’Enduropale roule toujours des mécaniques

Zapping Par | 08 février 2014

Ce week-end, la tempête motorisée tentera de prendre le pas sur la fureur des éléments du moment. L’Enduropale est au Pas-de-Calais ce que le Paris-Roubaix est au Nord, un truc de fous, avec pour instruments de torture le sable pour l’un les pavés pour l’autre. L’an prochain, cette épreuve dantesque fêtera ses 40 ans. Nous vous avons déniché sa première édition ainsi que… sa première remise en question.

C’était un temps où le pétrole coûtait que dalle et l’environnement l’affaire d’une poignée de baba-cools. Un jeune chargé de com’ de la ville du Touquet au look de gendre idéal, un certain Thierry Sabine, transpose dans la station un concept en provenance des États-Unis. Le mythe de la plus grande course européenne du genre est né. L’Enduro des sables premier du nom se dispute dans une ambiance plutôt confidentielle mais se présente comme l’amorce d’un des plus gros événements populaires de l’année. Ces 286 premiers concurrents ne savent pas encore qu’ils sont les pionniers, ou plutôt les jardiniers des futurs centaines de poireaux qui viendront tenter leurs chances.

La Guerre du Golfe plus forte que l’écologie…

Plus de 1000 pilotes en lice, des centaines de milliers de spectateurs, la course touquettoise est désormais une marque déposée proposant même des produits dérivés (le Quaduropale et l’Enduropale jeunes sont venus s’ajouter au menu). L’écologie va pourtant s’inviter très vite dans le débat, ulcérée par ce laminage en règle des espaces dunaires. Au point qu’en 1982, Michel Crépeau, ministre de l’Environnement décide purement et simplement d’interdire la course. Aussitôt, le maire emblématique de la station des 4 saisons, Léonce Desprez (relire notre portrait de grands maires) monte au créneau. Il évitera l’ensablage mais on se consolera en se disant qu’il n’a jamais réussi à concrétiser un de ses projets les plus chers : le bétonnage des abords de la Canche.

 

…mais la nature est plus forte que l’homme

En 2005, nouvelle tentative des amoureux de la nature pour interdire cette course. En vain. On fera juste du green-washing en baptisant l’épreuve Enduropale. Finalement, la seule chose qui fit annuler l’événement fut la Guerre du Golfe en 1991. Preuve que le souci de sécurité intérieure prime sur celui de l’écologie. La nature reprend toujours ses droits, sauf visiblement la première quinzaine de février. Pour l’instant. Car cette année, les préparatifs sont compliqués pour cause de météo. Mais c’est oublier qu’il en était déjà de même l’an dernier. C’est étrange comme ces images ont un air de déjà vu avec ces derniers jours…

 

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie